Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'AIDE MEMOIRE

par Dan SAUBION 15 Avril 2014, 12:59 Billets d'où

            

 

Parce que la porte est ouverte elle entre.

Parce qu’il est pressé et doit partir il la met, poliment, dehors.

Mais elle a besoin de se reposer et reste … il cède.

Quand il rentre, elle est toujours là ; elle a pris possession des lieux, installé ses robes froissées au milieu des costumes bien ordonnés.

Tout les oppose, elle s’incruste malgré lui. Il menace mais finit toujours par céder.

Il est l’ordre et marque tout de peur d’oublier le moindre détail.

Elle sème le désordre et ne sait pas de quoi demain sera fait.

 

« A chier » me semble la locution la plus appropriée pour ce vautrage monumental !

J’ai beau chercher, creuser dans mes souvenirs, je ne parviens pas à trouver un spectacle aussi creux, ennuyeux et pathétiquement raté !

 

La pièce n’en est pas à sa première adaptation ; l’affiche est belle : Sandrine BONNAIRE (qui revient sur les planches) et Pascal GREGORY, bref c’est alléchant !

Mais le ramage ne se rapporte pas au plumage !!! enfin, en l’occurrence, c’est nous qui avons été plumés !!!

 

Alors, vers quoi lancer le premier scud ? La pièce, elle-même ? Certes, le thème, l’histoire, les personnages ne sont pas crédibles, mais après tout le théâtre peut s’offrir ce luxe ; d’autant que, déjà jouée, elle a connu le succès …

 

La mise en scène ? Sortons l’artillerie lourde ! Quel ennui ! Quel manque de … tout ! C’est long, c’est lent, c’est plat ! Et ces changements de tableaux qui n’en finissent pas avec des ombres qui réorganisent la scène en ne bougeant qu’un bouquet de fleurs … et font perdre à la pièce un rythme qu’elle n’a pas ! Le moindre effet devient grotesque. Subtilité, humour, tendresse, émotion … rien de tout ça au programme … Bienvenue au pays du marchand de sable !!

 

Il nous reste les deux pantins en scène à épingler ! N’ont-ils pas assez de recul pour se rendre compte combien ils sont mauvais ?

Sandrine BONNAIRE, plutôt jolie, ne doit sans doute rien comprendre à ce qu’elle raconte pour se laisser aller à une telle catastrophe !

Quant à Pascal GREGORY, il a le charisme d’un merlan pas frais, la diction incertaine, et devrait se demander ce qu’il fait dans cette galère !

 

… j’ai bien une suggestion …. On remet tout à plat et on essaye de sauver les meubles … en attendant, public abstiens toi !!!

 

Quant à nous … tentés par la fuite nous avons subi jusqu’à la fin, parce que notre bonne éducation nous retenait de quitter les lieux, parce que notre optimisme nous laissait espérer un moindre quelque chose, … peut être avons-nous dormi un peu aussi, bercés par cette ronronnante machine sans aucun intérêt ! d’applaudir, nous nous sommes abstenus et avons vite quitté la salle … soulagés de retrouver un peu de vie dans la rue !!!

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page