Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

QUATRIEME  JOUR

 

Et voilà, dernier jour à VENISE.

Une visite s’impose, qui s’était soldée par un échec le premier jour : la basilique Saint Marc !

En cours de route on entre dans l’église San Moïse, devant laquelle nous sommes si souvent passés. Baroque à l’extérieur, baroque à l’intérieur ! Sa construction remonte à la seconde moitié du XVIIème siècle, et si elle abrite un Le Tintoret, c’est sur le maître-autel que je m’attarde, il représente Moïse recevant les tables de la Loi … une œuvre monumentale à laquelle la lumière du matin donne une sorte de spiritualité particulière.

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Nous voici ensuite sur la Place Saint Marc, l’orchestre du Caffe Florian est déjà à la tâche, en terrasse … tandis que son concurrent direct, juste en face, en a fait autant !!! Piazza San Marco en stéréo ! 

 

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Heureusement la queue pour l’entrée dans la basilique n’est pas trop impressionnante, l’occasion d’admirer encore la Porte de Papier du Palais des Doges.

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Nous entrons dans la basilique. Les photos ne sont, en principe, pas autorisées ; je m’y plie, mais voyant le nombre de contrevenants, je cède moi-aussi, et pourrai ainsi conserver quelques souvenirs de cette impressionnante débauche de mosaïques ! On se croirait en train de visiter une mosquée d’Istanbul ! 

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4
VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

C’est la troisième église bâtie à cet emplacement, pour abriter la dépouille de Saint Marc. Cette œuvre du XIème siècle est le reflet de la puissance de VENISE qui rayonne, à l’époque, sur tout le Bassin Méditerranéen. A l’origine, elle est la chapelle des Doges, ce n’est qu’en 1807 qu’elle est promue au rang de cathédrale de la ville.

On suit le flot des visiteurs, les yeux attirés vers les merveilleuses décorations des voûtes, un ciel d’or au-dessus de nos têtes ; mais nous piétinons aussi un pavement magnifique, souvent géométrique, parfois animalier, encore un travail tout à fait étonnant, et qui date (pour la voûte comme pour le sol) du XIIème siècle. 

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4
VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Voici le maître-autel, séparé par une iconostase (« cloison élevée couverte d’icônes, qui sépare la nef du sanctuaire chez les chrétiens orientaux » Larousse !) … cette « bordure » est magnifique, en marbre sombre ; derrière l’autel est exposé la Pala d’Oro, un retable composé de 250 plaques d’or émaillé et de « quelques » pierres précieuses … une œuvre magnifique … qui gardera ses secrets, visite payante et file d’attente nous font reculer ! Nous préférons continuer de déambuler dans la basilique. 

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

La visite est finalement très rapide (nous n’avons pas fait le retable donc, ni le trésor, encore moins les options terrasses et loggias !), nous sommes, un petit quart d’heure après notre entrée, dans l’Atrium, entrée, l’antichambre de la basilique, où déjà marbres et mosaïques se déclinent de toutes les couleurs.

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Un dernier petit tour … et puis s’en vont vers d’autres quartiers ; nous voulons aller visiter La Fenice.

Juste après la fin de la Place Saint Marc, nous voici au bord d’un canal, Fondamenta Orseolo, une « station » de gondoles ! Plus d’une dizaine de gondoliers sont là, chargeant, ou déchargeant la clientèle … c’est l’usine … vraiment rien de romantique là-dedans ! 

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Nous arrivons à La Fenice, la visite, avec audioguide, coûte 9€, je m’acquitte aussi d’un droit de 3€ pour pouvoir prendre des photos (je dois porter un petit autocollant particulier !).

La visite commence dans le hall d’entrée, accompagnée du passionnant commentaire de l’audioguide. La construction date de 1792, initiée par une « loge » de notables qui souhaitaient avoir une salle de spectacle digne de leur rang. Comme souvent à VENISE, un concours de conception est lancé, 29 projets sont proposés. La première pierre est posée en 1791, et en avril 1792, la salle ouvre ses portes, portant le nom prémonitoire de « La Fenice », le phœnix, celui qui renait de ses cendres.

En 1835, le théâtre est vendu à la ville, mais l’année suivante, un incendie le détruit. Il sera reconstruit, mais la priorité est donnée à l’art lyrique quand il rouvre ses portes fin 1837.

Hélas, en 1996, nouvel incendie dévastateur. Il est alors entièrement rebâti, à l’identique, et le 14 décembre 2003 « le phœnix vole de nouveau dans le ciel de VENISE !! », dixit le commentaire un tantinet emphatique du guide virtuel !!!

Voici donc pour l’histoire du lieu, place à la visite proprement dite de ce nouvel établissement, aux allures de vieil opéra !  Nous commençons par le foyer, entrée principale du théâtre, lieu de détente des spectateurs pendant les entractes, il est du plus bel effet, avec ses hautes colonnes de marbre rose et son énorme lustre de cristal. Il est le seul endroit encore d’origine, le seul à avoir été épargné en 1836, comme en 1996.

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Nous allons ensuite dans la salle. De style rococo, on dirait une petite bonbonnière vieillotte, avec des tonalités de couleurs poudrées. Nous sommes au fond de la salle, donc, en face de nous, la scène ouverte sur laquelle des ouvriers mettent la dernière main à l’installation d’un décor ; de part et d’autre les quatre étages de loges, devant nous les rangées de fauteuils rouges, et au-dessus de nos têtes, l’étonnant plafond. Chacun de ces éléments va faire l’objet d’un commentaire détaillé !

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Le plafond donc, parfaitement plat mais dont la décoration crée un effet artificiel de voûte décorée de feuilles dorées … oh ! Pardon ! de feuilles en carton-pâte recouvertes d’or !!  au centre, un lustre en laiton et cristal.

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4
VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

 

Autour de la salle, de petites loges, elles sont au nombre de 174, le choix d’une frise décorative pour orner le parapet évite d’avoir une impression de caissons alignés, et crée un bel ensemble harmonieux. 

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Au niveau de la salle, les fauteuils sont très confortables, et si la reconstruction récente du théâtre a permis de le faire bénéficier des dernières technologies en matière de sécurité, le confort n’est pas absent de cette rénovation, ainsi chaque fauteuil bénéficie-t-il d’une bouche d’aération particulière, ventilation diffusant fraicheur ou chaleur selon les besoins, ce qui évite d’avoir à chauffer le volume entier de la salle, astucieux !

Toujours dans cette optimisation des techniques et matériaux, l’ancienne moquette a été remplacée par un parquet au rendu acoustique bien meilleur.

Modernité aussi dans la structure de la fosse d’orchestre qui s’élève ou disparait selon les besoins. Et nous voici donc les yeux rivés à la scène, de plus de 500 m², un lourd rideau vert décoré de plus de 1000 fleurs ! Une structure en bois enfermée dans du béton armé assure un son idéal. Juste au-dessus de la scène, il est là, le phœnix triomphant !

La salle est vraiment charmante, difficile d’imaginer qu’elle soit si contemporaine !

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

La suite de la visite nous amène devant la maquette originale de La Fenice, on y voit clairement les deux entrées, comme la plupart des palais vénitiens, celle sur la rue par laquelle nous sommes arrivés, et, nous sommes à VENISE, l’autre sur un canal, le rio Menuo o La Verona … qu’il a fallu créer pour la cause ! Autrefois, les riches spectateurs arrivaient, selon l’usage, en gondole …  Aujourd’hui cette entrée ne remplit plus que des fonctions de quai de déchargement de marchandises !!

Nous sommes amenés, maintenant, à découvrir la loge royale … dans un pays sans roi !! De 1797 à 1807, elle fut impériale ! Comme il fallait bien une loge pour accueillir notre empereur, il fut décidé de démolir les six loges centrales pour y installer celle-ci ! Qui ne verra jamais le petit Caporal, ni l’empereur ! En 1848, c’est la Guerre d’Indépendance à VENISE, on fait fi de ces marques de l’autorité suprême et on détruit la loge royale ? impériale ? … mais en 1849, VENISE rend les armes, et rentre dans le rang … et reconstruit la loge pour son impérial dominateur austro-hongrois ! … et, enfin, en 1866, VENISE, libérée, rejoint le royaume d’Italie !!! et voici la loge, légitimement, devenue Royale … qu’une république ait été proclamée depuis importe peu !!! royale elle restera ! Voici pour l’anecdote, … la loge quant à elle est un petit écrin baroque qu’un jeu de miroirs tente d’agrandir, mais que des petits putti (ces angelots joufflus et moqueurs) cachés dans les coins ont vite fait de confiner ! Bien sûr, c’est d’ici que la vue sur la scène est la meilleure ! … on a dit loge « royale » !! 

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4
VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Mais La Fenice, n’est pas qu’un lieu de concerts ou d’opéras. Le théâtre cultive une mission de mécénat, finançant, et produisant des compositeurs émergeants, tels … Rossini, Bellini … Maria Callas s’y produit en 1949, ce qui lancera sa carrière !

Si elle est salle de théâtre, La Fenice peut aussi accueillir des réunions, manifestations ou débats. Ils se tiennent dans les salles que nous visitons maintenant, les salles apolliniennes, de grandes salles claires qui furent partiellement épargnées lors de l’incendie de 1996, le choix des restaurateurs a été de laisser voir l’ampleur des dégâts ; alors, si la décoration est belle et fraiche, des stucs ternis ou des parties de fresques disparues mettent en évidence les ravages du feu. Ces salles, qui sont donc maintenant vouées aux réunions ou concerts plus intimes, voire au bar de l’opéra ;  sont très élégantes, elles ont servi, dans une époque révolue,  de salles de bal, les danseurs évoluaient sur le beau plancher tandis que les musiciens jouaient depuis un corridor en surplomb !

La visite se termine dans les salons où sont donnés les concerts de musique de chambre.

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4
VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4
VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4
VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4
VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Il est plus de midi, nous sortons du théâtre, pour en faire le tour, curieux d’aller voir à quoi ressemblait la fameuse entrée sur le canal ! Qu’elle est décevante ! Une petite marquise en verre, quelques planches et l’affaire est faite ; on s’attendait à beaucoup de faste, rien sur la façade jaune ne laisse supposer que l’un des plus beaux opéras du monde se cache ici ! 

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Notre nouveau projet est d’aller voir le marché du Rialto (mercato Rialto), en activité …

Il est bientôt 13heures, nous arrivons sur la fin du marché, quelques étals ont déjà remballé, mais c’est avec plaisir que nous nous promenons dans les allées, au milieu des légumes frais brillants, fagots d’asperges, petites tomates aux formes irrégulières, cœurs d’artichauts, coupés sur place, fraises odorantes …

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

C’est ensuite le marché aux poissons, tandis que de belles rascasses attendent d’être vendues, que des anchois débarrassés de leur arête patientent sur la glace ou que des sèches baignent dans leur encre … les mouettes font le guet sur les toits, prêtes à venir se servir …

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4
VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4
VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

De là, nous partons nous balader au hasard dans le quartier de Santa Croce et  San Paolo, à l’affût de petits coins charmants, nous laissant guider par un joli pont, une belle maison, une ruelle calme …

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4
VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Nous arrivons ainsi devant un très beau porche en marbre tout à fait incongru, il semble couper la rue en deux, c’est le portique de la Scuola Grande di San Giovanni Evangelista, l’une des plus anciennes scuolas de VENISE, dont la construction remonte au XIIIème siècle. Ancien hospice, maintenant salle d’expositions temporaires.

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

De tours en détours, nous voici devant … Ferrovia !! la gare de VENISE, au bord du Grand Canal ! 

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Plus grand-chose à voir par ici, on décide de traverser le pont degli Scalzi et de remonter la rue Lista de Spagna, et d’aller, ensuite, faire nos adieux à la Place Saint Marc, on prend le temps d’aller voir de près l’embarquement du traghetto qui nous avait échappé jusqu’à maintenant, il s’agit d’un passeur qui permet de traverser le Grand Canal, faute de pont, et d’éviter ainsi d’avoir à prendre un vaporetto moins direct.

Un dernier spritz en terrasse, il faut récupérer les bagages et prendre une dernière fois le vaporetto #1, avant que le bus ne nous conduise à l’aéroport.

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4
VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4

Et voilà, fin de ce joli voyage à VENISE, cette ville-bijou ne peut que séduire ceux qui viennent la visiter.

On dit qu’elle est la ville des amoureux … de ceux qui tombent fatalement sous son charme, c’est sûr !

 

VENISE - mai 2014 - visite en 4 jours - 4/4
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article