Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES CARTES DU POUVOIR

par Dan SAUBION 30 Août 2014, 16:33 Billets d'où

LES CARTES DU POUVOIR

La campagne des élections primaires pour l’élection du président des Etats Unis est tendue. Chez les démocrates, c’est Paul ZARA qui est en charge de mener le candidat à la réussite. Il est secondé par le très jeune et brillant Stephen BELLAMY. Charismatique, le jeune attaché de presse est aussi talentueux que séduisant ; intelligent, sûr de lui et ambitieux il connait les ficelles pour parvenir à ses fins.

Mais dans ce jeu de pouvoirs il doit composer avec ses partenaires, et il n’a pas forcément toutes les cartes en mains. Une « innocente » rencontre va faire basculer la donne. Et le manipulateur va se voir manipulé à son tour. Son honnêteté était-elle vraiment sans faille ? Intérêt collectif ou intérêt personnel, a-t-il bien placé sa mise ?

 

Excellent spectacle. De très haute tenue, c’est, à tous points de vue, de la belle ouvrage.

 

Sur le fond, la pièce est de grande qualité. C’est l’adaptation de la pièce américaine qui avait inspiré George CLOONEY pour son film « Les marches du pouvoir ». Le contexte politique, qui peut sembler rébarbatif, est vite estompé par la « comédie de mœurs », par l’enjeu humain. Texte vif, passionnant et très dynamique ; jamais ennuyeux ou pontifiant.

 

Mais que serait la partition sans l’interprétation ? Elle est exceptionnelle. Le jeune loup aux dents longues est incarné par Raphaël PERSONNAZ … brillant, séduisant, intelligent, talentueux. Royal.

Son mentor, le directeur de campagne, c’est l’immense Thierry FREMONT qui sait, une fois de plus, se fondre dans tous les rôles. Impérial.

Pour leur donner la réplique et imposer le sexe faible dans cette fable d’hommes, Elodie NAVARRE et Roxanne DURAN, atouts de charme, de finesse et d’intelligence. Majestueuses.

 

L’ensemble est parfaitement orchestré par Ladislas CHOLLAT, dont la mise en scène est soutenue par un décor mobile et épuré, essentiel ; et soulignée par une vidéo, bluffante, très bien utilisée. Bravo.

 

Nous étions placés au milieu de la salle, ce qui nous a privés des « gros plans » mais a donné à la pièce une esthétique cinématographique qui n’a fait que confirmer la totale absence de théâtralité de ce spectacle fort, fluide, élégant et  franc.

Juste l’esquisse d’un bémol … le timing de la dernière réplique qui se perd dans les dernières notes et le fondu au noir qui retarde les applaudissements qui devraient ponctuer les derniers mots … enfin, c’est juste mon avis ….

 

Un grand plaisir.

commentaires

Haut de page