Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEMOIRE D'UN VIEUX TZIGANE

par Dan SAUBION 31 Mars 2015, 16:58 Billets d'où

MEMOIRE D'UN VIEUX TZIGANE

Un vieux tzigane supervise la répétition d’un spectacle de danse ; il invite une amie chanteuse, tzigane elle aussi. L’occasion pour lui de se replonger dans son histoire et d’assurer la transmission de sa culture.

 

Un très joli spectacle, profond, humain et festif. On y retrouve toute l’âme tzigane.

 

A ceux qui penseraient y trouver un « Lord of the Dance» à la mode slave … rien à voir ! Ici, il s’agit d’une petite troupe de quinze artistes dans un cadre intimiste qui mise sur la proximité et la spontanéité … bien loin de la grosse machinerie Riverdance.

 

Pétia IOURTCHENKO, créateur, interprète du spectacle et fondateur de la troupe de danseurs ROMANO ATMO, est lui-même tzigane ; il est le fil de cette mémoire qui nous fait entendre des chants mélancoliques et forts, cris du cœur intemporels interprétés par Matrena IANKOVSKAIA. Il nous ramène pendant la guerre et ses persécutions. Il mène aussi la danse, donnant de sa personne, motivant sa troupe … assurant le relais vers la nouvelle génération. Quel beau moment !

 

Que de bons moments !!!  Les douze danseurs de la troupe ROMANO ATMO débordent d’énergie, ils se donnent sans retenue, avec beaucoup de ferveur et de générosité.

 

Après les chants de grande intensité, voici les étourdissants numéros de danse. Les jupons tourbillonnent dans un bouillonnement coloré … « le costume doit danser » dit le maître …. Alors ça voltige, ça papillonne, ça épouse le corps et souligne le mouvement …  et pour les garçons, virtuosité et puissance … Voici de magnifiques numéros visuels qui séduisent par le partage et ne sont jamais artificiels, car on ressent les pas qui claquent, les voix ou les souffles !

 

Voilà le secret de ce spectacle qui nous transporte au cœur de cette famille tzigane, entre gravité et grande fête conviviale, à l’image de son enthousiasmant tableau final !

 

Ce vieux tzigane restera dans nos mémoires, c’est évident !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page