Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JAMAIS DE LA VIE

par Dan SAUBION 8 Mai 2015, 15:00 Billets d'où

JAMAIS DE LA VIE

Franck est veilleur de nuit dans un centre commercial. Désabusé, il fait le job sans s’impliquer alors que, dix ans auparavant, il était un syndicaliste militant qui s’engageait dans les luttes ouvrières, ce qui lui a coûté son travail. Maintenant il se contente de rendre quelques services à son entourage.

Il n’a plus de rêve ; même si l’aide sociale qui le suit l’encourage à ne pas baisser les bras.

Une nuit de travail, il est intrigué par un curieux trafic sur le parking du magasin… de quoi remobiliser son attention et le sortir de sa torpeur.

 

Un sacré bon film. Une vraie réussite. Je le comparerais à un bloc de granit : sombre, dépouillé, puissant et fort ; d’un bloc, sans fioriture, juste l’essentiel.

Pierre JOLIVET colle au plus près de son personnage, Franck, qui est de toutes les scènes. On le suit, évoquant son passé, son entourage. Par de subtiles petites touches, le réalisateur parvient à donner de la densité à ses protagonistes sans jamais perdre son cap tout en construisant une intrigue digne d’un thriller.

 Il maitrise parfaitement son film, s’appuyant sur les couleurs gris béton de la nuit et des cités, sur l’absence de musique pour mettre en relief les mots et les sons, et sur les gros plans pour valoriser  ses comédiens.

Et quels comédiens …  Marc ZINGA, Valérie BONNETON … Et surtout, bien sûr, Olivier GOURMET qui est remarquable.

 

Un film très noir sur la misère quotidienne mais aussi sur la renaissance, le partage et l’espoir d’un jour meilleur qui permet de se maintenir en vie.

 

A ne pas rater.

commentaires

Haut de page