Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

WASHINGTON en 5 jours - 5

par Dan SAUBION 14 Octobre 2015, 18:55 COTE EST DES ETATS UNIS - De Washington à Boston

Aucun programme établi aujourd’hui, un seul impératif être au stade Nationals Park pour assister à un match de baseball à 16h05, avant, on a quartier libre ! Alors on va improviser un immersion day !

Coup de chance, il y a ce matin à Takoma un marché, à tendance bio ; plantes, fruits, légumes … 

WASHINGTON en 5 jours - 5

Les étals sont attrayants et chatoyants, les légumes sont soigneusement rangés dans des petites barquettes, ici on n’achète pas au poids mais au lot ; on a cinq courgettes (tendres et délicieuses parait-il ! ) pour 5 $, ou une barquette de fraises à 6$ …. La marchandise est appétissante ! Il y a toutes sortes de salades, des herbes aromatiques fraiches … 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

On trouve aussi de belles – et odorantes – viennoiseries !  Des pains, muffins … Les produits laitiers ne sont pas oubliés ; on voit des bidons de smoothies au yaourt, des petits pots de fromage. 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Plus curieux, des seaux de choucroute ! Du chou haché mariné appelé « kraut », il y a de la « clean kraut », nature ; mais aussi  une préparation aux graines de carvi recommandée pour accompagner les œufs du breakfast ; une rose, épicée qui doit plaire aux latinos car le commentaire est en espagnol ; et même la « summer kraut », une version light, qui garnira avec bonheur un sandwich ou un hot dog !!! 

WASHINGTON en 5 jours - 5

Les stands sont soignés, on achèterait bien tout !!! les bocaux de sauce tomate maison, les fruits … mais attention, lorsqu’ils sont vendus au poids les prix sont indiqués … à la livre, pas au kilo !!! le rapport quantité-pris en prend un coup quand on fait la juste conversion ! 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Le marché se termine par un très bel étalage de fleurs, de gros bouquets multicolores. 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

On part ensuite pour Washington et quittons le métro à  Smithsonian, il est  11 heures. On décide de se promener un peu sur Independence Ave, et tout naturellement, on arrive devant Smithsonian Institution.

Le nom de Smithsonian est indissociable de la ville de Washington ; et ce n’est pas que le nom d’une station de métro !

En effet, l’Institution a la gestion de dix-neuf musées de ce quartier, ceux dont l’accès est gratuit !

L’initiative revient à James SMITHSON, un chimiste de renom du XVIIIème siècle. Par testament, il demande, à la condition que son héritier (un neveu) meure sans descendance,  que sa fortune soit utilisée, aux Etats Unis, pour fonder une institution afin de favoriser le développement et la diffusion des connaissances humaines.

Il meurt en 1829, son neveu en 1835, sans avoir eu d’enfant,  ses héritiers potentiels remettent en cause ce legs sans fondement, SMITHSON n’ayant jamais séjourné en Amérique et n’y ayant aucune attache ou contact. En 1836, le président Andrew JACKSON accepte officiellement ce legs et  en 1846, le Congrès publie un acte établissant le régime de fonctionnement de l’Institution en gestion mixte, publique et privée.

Depuis sa création, la Smithsonian Institution est devenue le plus important regroupement de musées du monde.

Nous avons déjà visité le Musée de l’Air et de l’Espace qui dépend de l’Institution, en font aussi partie les musées et galeries d’art, les musées de sciences naturelles et les musées portant sur les cultures indiennes ou afro-américaines, un zoo ; et bien sûr le « Château », centre administratif de l’Institution.

C’est devant ce bâtiment que nous sommes à présent, devant l’entrée de l’Enid A.HAUPT Garden, un jardin créé en 1987 entre le Château et les musées riverains.

 

WASHINGTON en 5 jours - 5

Il est composé de trois parties : « Moongate garden », le « Parterre » et « Fountain garden ».

Nous sommes dans une allée, derrière ce curieux château dont la construction s’est achevée en 1855 ; combinant divers styles architecturaux d’inspiration médiévale, un mélange d’art roman et de début de gothique en grès rouge du Maryland. Le rendu est élégant, racé mais un tantinet inquiétant … peut-être à cause d’une certaine ressemblance avec les châteaux hantés écossais... 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Nous entrons dans le bâtiment, siège administratif et culturel. A l’image de l’extérieur, les salles d’expositions de ce Visitor Center sont belles et vastes, lumineuses ; l’une d’elles en particulier ; on se croirait dans la nef d’une église ou la salle d’apparat d’un château : croisées d’ogives et grandes fenêtres pour valoriser les vitrines qui exposent ce qu’on peut voir dans les différents musées de la fondation. Ce résumé des trésors de l’Institution est très intéressant, riche et surtout habile car il donne une bonne vue d’ensemble de la fondation et éveille notre curiosité ! 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Nous admirons, à la sortie, le beau Parterre ; directement inspiré des jardins organisés à la française, actuellement dessiné de losanges verts et mauves, il varie d’une époque à l’autre. 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Nous passons ensuite dans le Moongate garden, d’inspiration chinoise, voici une construction zen, dépouillée, un grand bassin avec de petites passerelles menant à un ilot central. Zenitude est le maitre mot, surtout que nous sommes presque seuls ici … 

WASHINGTON en 5 jours - 5

Quand nous quittons ce jardin, il nous reste encore pas mal de temps avant de devoir se préoccuper de rejoindre le stade. L’exposition du Smithsonian nous a donné une idée, nous allons aller visiter le Musée d’Histoire Naturelle (National Museum of Natural History)! Il suffit de traverser le National Mall … et d’entrer !!!

C’est le plus grand musée d’histoire naturelle au monde, alors, naturellement, c’est un éléphant qui accueille les visiteurs dans le hall d’entrée. 

WASHINGTON en 5 jours - 5

Conscients que nous ne pourrons pas tout voir, on commence par le rez-de-chaussée et les mammifères, qui débutent par  les bébêtes de la savane africaine … un tigre (naturalisé !)  s’apprête à sauter sur nous, plus loin, un jaguar nous regarde passer, nous ne l’intéressons pas, il revient de la chasse et une antilope git sur une branche près de lui ! Mais tous ne sont pas aussi menaçants !! du plus gros (lui,  il est dans le hall !) au plus petit … on explore de façon ludique, avec d’excellents supports pédagogiques, la découverte de ces animaux représentés dans leur milieu naturel avec beaucoup de recherche! 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Nous traversons ensuite le tunnel du temps pour nous retrouver à l’époque … aux  époques, devrais-je dire, des premiers hommes …  ici encore grand travail de vulgarisation … c’est passionnant, nous circulons au milieu de scènes du quotidien de nos ancêtres représentées en statues de bronze ; dans les vitrines des vestiges provenant pour la plupart de sites européens, et bien sûr français ! 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Ce qui a le plus de succès ? Une petite installation où on peut jouer à se faire tirer le portrait façon Neandertal, Cro-Magnon … évidemment on y va, malgré la queue !!! C’est bien foutu, on se prend en photo, il faut retravailler le cadrage avant de choisir son modèle …. Qui finit par s’afficher … et on peut même se le faire envoyer par mail … c’est beau le progrès !!! Et dans l’instant on reçoit nos bobines préhistoriques virtuelles !!! qui finiront ici, bien entendu !!! 

WASHINGTON en 5 jours - 5

Un dernier petit tour dans la partie réservée au monde aquatique … aquariums le long des murs, requin, baleine et pieuvre géante au plafond ! 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

C’est la sortie dominicale … Washington que l’on trouvait déserte est ici envahie par les familles … comme quoi la gratuité  favorise l’accès à la culture, SMITHSON avait bien raison !!! Nous en sommes les preuves évidentes !!!

Le temps passe, nous allons à pied jusqu’à la station de métro « L’Enfant Plaza », l’occasion de visiter encore un peu ce quartier qui s’articule autour de L’Enfant Plaza, du nom du premier, et versatile, premier architecte de Washington.

En effet, c’est le projet de Pierre Charles L’ENFANT qui est retenu pour la construction de Federal City, qui doit devenir la capitale de la nouvelle union des Etats Unis qui vient de voir le jour en 1789. Mais son caractère difficile complique la réalisation des travaux, sur un coup de tête il abandonne le chantier, emportant ses plans avec lui ; c’est un de ses collaborateurs qui les reproduira de mémoire permettant ainsi la réalisation d’une œuvre pour laquelle L’ENFANT ne sera jamais rétribué ; ayant malgré tout imprimé, à jamais, son nom dans l’histoire et la géographie de la ville, devenue capitale fédérale sous le nom de Washington D.C.

En une dizaine de minutes nous arrivons à « Navy Yard », la station qui dessert le stade, Nationals Park … pas besoin de chercher bien longtemps la direction à la sortie du métro … on n’a qu’à suivre la foule !!!

Finie l’élégante Washington, ici c’est franchement moche … relou, même !! l’accès au stade se fait par une grande allée bordée de baraquements où se vendent de la bouffe, des boissons, des produits dérivés de l’équipe de Nats’ de Washington …. 

Y’a du populo!!! on a ici un « bel » échantillonnage de la population américaine !! tous âges, sexes, couleurs, corpulences confondus ! 

WASHINGTON en 5 jours - 5 WASHINGTON en 5 jours - 5

 ….. on est entrés dans l’enceinte du stade !! tranquillou, comme des pros … des habitués, de vrais américains !!! avec nos billets achetés sur Internet !!! Bien, nous sommes donc au pied de l’arène, sur une grande esplanade ! Un monde fou va et vient ! De grandes – d’immenses – affiches à la gloire de l’équipe de baseball de Washington, The Nationals, l’équipe des blanc et rouge … partout de grands « W » stylés, blancs bordés de rouge …. Les posters des joueurs … et le Nationals store …

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Nous sommes très en avance, on a donc le temps de fureter un peu autour du stade ; de grands panneaux affichent les logos des sponsors de l’équipe, il y a les statues des anciens joueurs qui se sont illustrés ici, des extraits de discours mettant en avant les valeurs sportives et éducatives.

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Ce petit tour terminé nous cherchons l’accès à nos places. Nous passons devant une plaque commémorative, en souvenir d’un événement survenu le 16 septembre 2013 ayant fait des victimes ; sur le coup on pense à un accident pendant un match, mais renseignements pris plus tard, ce jour-là, la base navale voisine a été victime de tirs ayant causé la mort de 13 personnes et en blessant d’autres. 

WASHINGTON en 5 jours - 5

Nous entrons enfin dans le stade proprement dit, une grande première pour moi !!  

C’est un étonnant complexe ; d’abord, la grande pelouse centrale, de forme plus ou moins triangulaire, avec le marquage sablé de l’aire de jeu, pour l'instant c’est le moment des derniers préparatifs et du ratissage ! 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Il y a encore très peu de monde dans les tribunes, le public fait comme nous et se promène dans la galerie du « main concourse »,  le niveau principal où sont installés les restaurants de fast food, ils sont collés les uns aux autres, petites boutiques ou roulottes ambulantes ; on y trouve de tout : bien sûr les burgers, pizzas, chilis, mais aussi de la confiserie, muffins et donuts à gogo, des barbes à papa roses et bleues ; sans oublier la boisson !!! Nous sommes sidérés par les prix pratiqués, plats et boissons avoisinent les 10$ !!Sacré budget pour de la bouffe rapide ! De grands chariots de sauces sont répartis un peu partout, avec de grands bidons de ketchup,  moutarde, mayonnaise, sauce barbecue, ou oignons frits !!! incroyable ! 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Bien sûr, on retrouve, à l’intérieur, une boutique du club des Nationals ! et pour le confort de tous, des plans du stade … et des poubelles décorées de casquettes de l’équipe ! 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Ayant fait le tour du main concourse, nous prenons l’escalator pour rejoindre notre perchoir. Voici le gallery level – floor 3, on y retrouve les stands de restauration, de plus petit format, des toilettes, des postes de secours. Des agents nous guident vers notre escalier, d’autres nous indiquent nos sièges. Nous sommes très bien placés, juste au-dessus du « marbre », là où viendront se placer le batteur et le receveur … 

WASHINGTON en 5 jours - 5

Bon, il faut bien se l’avouer, on ne comprend pas toutes les subtilités des règles du jeu, j’ai bien imprimé un « baseball pour les nuls » ; mais tout ça n’est pas très clair ! On verra à l’usage si ça devient plus évident !! Pour l’instant on a plutôt en tête de « qui est en deuxième base ? » du film « Rain Man » !!!

Il est bientôt 15h15, la tribune se remplit doucement. De nos places, nous pouvons apercevoir la base navale derrière le stade, tandis que le public, de plus en plus nombreux, continue d’arriver : casquette et T-shirt rouges pour les supporters de Washington, bleus pour Chicago. En face de nous, sur un écran géant, le badge des Washington Nationals, autour les sponsors : Washington Post, Coca Cola, Miller Lite et la banque PCN. 

WASHINGTON en 5 jours - 5

Nous sommes bien installés, les sièges sont confortables, nous avons de l’espace.  Grâce aux merveilles de la technologie moderne, on a pu se greffer sur le réseau WIFI du stade très performant et surfer joyeusement !

Sur la piste, la mascotte de Washington est lâchée,  Screech (hurlement), une sorte de grand coq, maillot « 00 »… la pelouse a été ouverte à certains enfants qui viennent voir la bestiole, la prennent en photo, font dédicacer leurs balles …

WASHINGTON en 5 jours - 5

Allez, ça y est ça va démarrer … sur l’écran les joueurs défilent, noms et performances …  c’est Screech … et le speaker du stade qui vont donner le rythme … voici l’hymne national, des jeunes militaires présentent les couleurs sur le « marbre », tandis que le public se lève, se découvre, met sa main droite sur le cœur … on a déjà vu ça quelque part ! Même Screech s’est mis au garde à vous ! C’est très impressionnant, émouvant presque ! 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Sur la pelouse, les joueurs ont pris place, sur le « marbre », batteur et receveur contrôlés par un arbitre, dans le rond central le lanceur, autour en arc de cercle les bases et plus loin les joueurs de champ et au milieu d’eux des arbitres pour assurer le bon déroulement de la partie.

WASHINGTON en 5 jours - 5

Les joueurs tournent au fur et à mesure de leurs réussites ou de leurs échecs, la star de Washington est Bryce HARPER, le numéro 34 … brillant et beau gosse !! 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

On essaie de suivre tant bien que mal la partie … au bout d’un moment on se demande si nous ne sommes pas les seuls ! Dans les travées, ça va, ça vient, ça discute, ça boit, mange … se relève pour aller au ravitaillement … une famille assise devant nous passe plus de temps à manger qu’à suivre le jeu, arrive un copain qui bavasse dos à la pelouse … ils  vont refaire le plein de bières, chili ….

Des vendeurs de boissons et peanuts passent dans les escaliers … et font du chiffre, quand les acheteurs sont au bout de l’allée, marchandises et billets circulent de mains en mains … c’est très inattendu ! Pour nous le match de baseball était un instant sacré de la vie américaine ; c’est plutôt une sortie familiale et sociale !!! 

WASHINGTON en 5 jours - 5

Peu attentif au jeu, le public est pourtant régulièrement sollicité pour applaudir (make some noise !!! get loud !!! ), encourager l’équipe (let’s go Nats !!!), agiter les casquettes (wave your caps !)…. Il y a même un « noise meter » pour évaluer nos efforts !!! 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

On se prend au jeu …. A fond pour les Nats, bien sûr !!! Et, comble de joie … notre équipe marque un Home Run !!! Le graal du baseball !! Le tour du circuit offert au batteur qui a expulsé la balle hors du terrain. Le stade est  en liesse, tout de rouge et blanc vêtu ! 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Après une heure de jeu, on marque une pause … pour permettre au public de se dégourdir les jambes et de faire quelques courses … pour les aliens qui ne l’auraient pas fait avant !! Pendant ce temps, un jeu, qui semble très attendu, « The Presidents’ race » … des personnages aux têtes de cinq présidents entrent en piste pour une petit course poursuite qui enthousiasme le public ! On reconnait facilement LINCOLN et WASHINGTON, et Théodore ROOSEVELT avec sa moustache et ses grosses lunettes.

WASHINGTON en 5 jours - 5

Le cours du jeu reprend, de nos places on a donc une bonne vue sur le terrain de jeu, le panneau d’affichage juste en face (avec vue sur l’entrée principale du Nationals Park), et on est au niveau des tribunes de presse, on peut donc voir les journalistes en plein travail !

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

18h20, nouvelle pause …. Cette fois ci on a droit à un nouvel hymne, chanté en live … « God bless Americaaaaaaa » ….

WASHINGTON en 5 jours - 5

On a beau les encourager, faire du bruit et exploser le noise meter, les Nats sont dominés par les Cubs … à partir de 19 heures, à notre grande surprise, les gens commencent à partir !!! Laissant derrière eux les vestiges de leur passage !!! Gobelets, barquettes, restes de frites, épluchures de cacahuètes, papiers …. Le nettoyage va avoir du boulot ! 

WASHINGTON en 5 jours - 5

Ça nous laisse pantois, arrivés, pour certains, une fois le match commencé, voilà qu’ils partent alors qu’il n’est pas terminé … et entre temps ils ont mangé et discuté … très bizarre !!

Bon, 19h15, c’est bouclé, les Nationals s’inclinent 6 à 3 … les bleus de Chicago sortent avec les honneurs …. 

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Nous, on en profite jusqu’au bout … comme pour l’arrivée, le stade se vide tout doucement sans bousculade… et voici la sortie ; « The Nationals thank you for coming », « No re-entry », « Los Nationals te dan las gracias por venir » … l’occasion de constater, une fois de plus,  l’importance de la communauté latino à Washington.

WASHINGTON en 5 jours - 5
WASHINGTON en 5 jours - 5

Et voilà ; fin d’une belle découverte ! On est emballés, ravis d’avoir assisté à ce match d’un sport tellement typique, d’avoir été en immersion totale dans ce public aux réactions tellement inattendues En remontant l’avenue du stade on voit beaucoup d’animation, on dirait qu’il y a une sorte de fête foraine … des vigiles à l’entrée semblent contrôler ou distribuer des billets …. La musique joue à fond, ça circule dans tous les sens des verres de bière à la main … … c’est bel et bien un endroit où manger … avec un encadrement policier pour éviter les débordements !!! 

WASHINGTON en 5 jours - 5

Finalement, pour nous ça sera sandwich ! à l’américaine ! 

WASHINGTON en 5 jours - 5

De retour au B&B,  place au rangement et à la préparation des valises … demain on quitte WASHINGTON pour PHILADELPHIE … avec, à la clé, la grande expérience du Megabus !!! 

WASHINGTON en 5 jours - 5

Sans hésitation, la palme du jour revient à ce match de baseball qui nous a permis de vivre un grand moment ! Découverte de ce sport en live, de cette ambiance festive et bon enfant, de cette atmosphère si particulière ; le grand plaisir de se fondre dans la foule, de poser l'attirail de touriste pour endosser celui de supporter !!! Géant !

WASHINGTON en 5 jours - 5

EDEN PARK GUEST HOUSE : pour la dernière fois ...

commentaires

Haut de page