Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

21 NUITS AVEC PATTIE

21 NUITS AVEC PATTIE

Caroline, jeune mère de famille rangée, vient de perdre sa mère avec laquelle elle n’avait que peu de contact. Elle se rend en Provence pour organiser l’enterrement. Là, elle fait la connaissance de Patti, la voisine qui raconte sans pudeur, mais en détail, ses coucheries avec tous les mâles du voisinage.

Tandis que le village se prépare aux fêtes votives, le cadavre disparait …. Alors qu’un ancien amant de la défunte refait surface.

Tout ce petit monde est en émoi.

 

Quand une folle du cul se raconte à une peine à jouir, un verre de rouge à la main ; sous le soleil qui chauffe les Quasimodos de la campagne, tandis qu’un vieux beau vient faire son dernier tour de piste …

Qu’est-ce que c’est qu’ce truc ? Je n’ai pas saisi l’utilité, l’intérêt de ce déballage, de ces portraits entrecroisés de personnages qui se veulent hauts en couleurs. Le désir ? La filiation ? Le deuil ? Le cul et la vinasse …

Le film des frères LARRIEU pourrait être sauvé par le charme de ses interprètes féminines, si le trait n’en devenait pas indigeste de caricature.

Isabelle CARRE est bien jolie, presque désarmante de naïveté. Karin VIARD, belle et provocante, mais, passé le premier sourire à ses propos d’une crudité inattendue, on se lasse vite de ses descriptions salaces.

Rien à retenir de l’aéropage masculin, du bourrin queutard pas reluisant ! André DUSSOLIER est venu se perdre dans cette campagne, on se demande bien pourquoi !

Quant au scénario … il démarre sur les chapeaux de roues et se ratatine bien vite sur des situations absurdes, une provocation mal exploitée, des détails inutiles, des personnages sans consistance.

Alors on admire les paysages … la belle lumière … la jolie villa …

 

Alors, « 21 nuits avec Pattie » … pas pour tout l’or du monde …. 1h55 c’était déjà beaucoup !

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article