Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CAROL

CAROL

New York des années 50 ; Carol, élégante bourgeoise, fait ses achats de Noël. Elle rencontre une jeune vendeuse, Thérèse. Immédiatement une attirance réciproque lie les deux femmes,  dont l’amicale sympathie va vite virer à la passion. Mais si Thérèse est libre et en recherche d’elle-même ; Carol est, elle, mariée et mère de famille, en plein divorce cette relation va lui imposer des choix.

 

« Carol » est un beau film, comme il s’en faisait dans ces années-là. Le travail  de reconstitution, le soin apporté aux décors, costumes, maquillages et traitement de l’image nous replongent vraiment dans cette époque.

Le thème abordé l’est beaucoup moins … ces amours interdites n’étant pas  ouvertement portées à l’écran dans les années 50 où on se limitait à les suggérer.

Todd HAYNES traite avec pudeur et honnêteté son sujet, il ne provoque pas, mais n’élude pas non plus ; il nous raconte une histoire d’amour, d’adultère, qui va soulever certains problèmes, et permettre à ses héroïnes d’évoluer.

Le duo de comédiennes est parfait, mais nous maintient hors de leur couple, c’est dommage.

Cate BLANCHETT est une Carol majestueuse, élégante, dominante ; mais qui porte, et affiche dignement sa souffrance de mère, d’épouse et de femme. Face à elle Rooney MARA est magnifique, d’un jeu plus subtil. Elle m’a immédiatement fait penser à Audrey HEPBURN, par son regard, sa fragilité … et, paradoxalement, je voyais aussi en elle une potentielle Scarlett O’Hara …. C’est dire l’étendue de son charme !

 

Une belle histoire … un acte politique.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Dan SAUBION

Toujours un projet en tête, toujours des dates cochées sur mon agenda .... des centres d'intérêt variés .. et l'envie de partager les réponses aux questions que je me suis posées !
Voir le profil de Dan SAUBION sur le portail Overblog

Commenter cet article