Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

JANE GOT A GUN

JANE GOT A GUN

Après la Guerre de Sécession, au milieu d’un nulle part dans le Nouveau Mexique, quand le mari de Jane regagne la maisonnette familiale, il a le dos criblé de balles et des tueurs à ses trousses, Jane n’a plus qu’une solution … prendre son fusil ! Dans l’Ouest sauvage, elle va devoir défendre sa famille, aidée de son ancien fiancé.

 

« Jane got a gun » est un western à la fois très classique par sa facture et novateur par son sujet qui met la femme au premier plan, armes à la main.

L’histoire est racontée sous forme de flash-back qui viennent donner les clés de la situation de façon habile.

Gavin O’CONNOR  filme avec la même virtuosité les grands espaces, dont on ressent l’âpreté et la poussière par les couleurs ocres sableuses de l’image ; l’exiguïté du huis-clos ; ou l’intimité des personnages avec de beaux gros plans.

Jane, c’est Natalie PORTMAN, pionnière malmenée et combative, filmée sans fard. A ses côtés, Joel EDGERTON et Noah EMMERICH sont parfaits, et Ewan Mc GREGOR, méconnaissable.

Un bon film, prenant, visuellement magnifique, où la violence contenue mais omniprésente cède le pas devant les échanges entre les personnages.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article