Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ALLIES

par Dan SAUBION 27 Novembre 2016, 20:45 Billets d'où

ALLIES

1942, Max, un agent canadien est parachuté,  pour une mission secrète, sur Casablanca ; il y rejoint Marianne qui le fait passer pour son mari aimant. Leur devoir accompli, la réalité rattrape la fiction et ils se marient. Le couple, très amoureux, s’installe à Londres. Mais bientôt Max est convoqué par les services secrets anglais, sa femme serait une espionne à la solde des allemands. Il n’a que quelques heures pour trouver la vérité, espionne ou pas ?

Et bien voilà un beau navet ! Beau par l’image, l’emballage … mais le cadeau s’arrête là … après c’est un vide (ou un bide !!) indéfendable.

Suivant ce film indigent, je me suis souvent demandé si le talentueux Robert ZEMECKIS prenait la mesure du ridicule de sa création ! C’est un clin d’œil (à défaut d’un hommage) au cinéma d’après-guerre, mais ce qui était excusable à l’époque, ne se tolère plus maintenant ! Tout sonne faux, rien n’est prenant, ça glisse sans émotion … c’est du soap movie, du téléfilm qu’on sert aux ménagères les après-midis pluvieux !

Suis-je trop sévère ? Hélas, non !

Côté positif, le visuel, plutôt joli. Belle image, (trop) beaux costumes, (trop) beaux acteurs, décors de studio de carton-pâte bien travaillés … même ça sonne faux !

Le scénario, mieux exploité, pourrait tenir la route … mais, encore une fois, hélas, l’absurdité de certaines scènes lui porte un coup fatal : l’enquête de moralité sur la future épouse qu’on soupçonne dans la scène suivante d’être une redoutable espionne, l’accouchement en pleine rue sous les bombes allemandes et le regard attendri du corps médical, le coup de main des résistants français qui cherchaient à quoi occuper leur virée nocturne …. Et ce n’est qu’un florilège !!

Et ZEMECKIS filme, au plus près, ce couple sans jamais trouver le moyen de le rendre attachant ! A sa décharge, Marion COTILLARD et Brad PITT sont tellement mauvais, qu’on ne peut pas ressentir de la sympathie pour eux … mais son travail n’est-il pas, aussi, de diriger le travail de ses comédiens ?

Et là, on touche le fond (du film ? du problème ?) !

Brad PITT reste, pour moi, un piètre acteur ! Un physique avantageux n’implique pas le talent. Sous la baguette de TARANTINO dans « Inglourious basterds », il avait l’air vivant ; mais là !!! Heureux, malheureux, amoureux, inquiet, bouleversé ??? Il affiche la même bobine lisse (pas une ride à 50 piges le beau gosse !!) et le regard creux !

En face de lui, Marion COTILLARD ne brille pas non plus par son talent. Presque aussi expressive que son partenaire, la voix mal placée, pas du tout convaincante.

Et, finalement,  l’alchimie de ce couple glamour ne prend pas. On ne croit pas une seconde à leur passion dévorante qui est censée tout emporter sur son chemin … malgré la guerre et l’adversité !! On s’en fout de leurs déboires !!

Restent quelques curiosités : Camille COTTIN (encore elle !! ) et Thierry FREMONT !

Allez, dernières couches, c’est promis : générique sans inspiration et musique sans intérêt.

Bilan : une grosse déception, car, devant une telle affiche, l'attente était grande ! J’ai perdu mon temps … économisez le vôtre ! A moins, vraiment, de vouloir échapper à un ennui abyssal ! 

 

commentaires

Haut de page