Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

SILENCE

SILENCE

 

Au XVIIème siècle, deux jeunes prêtres partent pour le Japon afin de retrouver l’un des leurs, le Padre FERREIRA, parti évangéliser ce pays et dont les dernières nouvelles sont alarmantes.

Ils vont débarquer, clandestinement, dans une région où les chrétiens sont persécutés et où la religion du Christ se pratique en grand secret.

Leur foi résistera-t-elle à tant de souffrances ?

 

Voici la dernière fresque grandiose de Martin SCORSSE ; car c’est une fresque, et c’est grandiose … et c’est … long !

En résumé, ce sont 2h41 de tortures morales, physiques et spirituelles ! Et Dieu dans tout ça ? Il est partout, tout le temps … par le sujet, par les propos … par cette voix-off envahissante, lénifiante et presque soporifique ! … paradoxal quand le film s’appelle « Silence » !!

 

Belle œuvre cinématographique ; les images sont magnifiques, l’interprétation parfaite, le récit épique …  mais l’ennui reste en embuscade. Le commentaire du jeune prêtre, ses doutes, ses crises de foi finissent par être redondantes et finalement lassantes. A vouloir trop en faire, SCORSESE nous perd en chemin dans sa quête mystique dont on n’a cure ! Il se délecte à faire étalage des cruautés raffinées infligées aux bons chrétiens, met un accent appuyé sur les tergiversations intimes de son héros sans parvenir à nous bouleverser. Quant au Silence divin … c’est bien dommage de le rompre, une grossière erreur scénaristique.

 

C’est Andrew GARFIELD (et son brushing parfait !) qui porte tout le film, il sait être touchant et crédible … jusqu’à un certain point !

Adam DRIVER et Liam NEESON ne sont que des faire-valoir ! Par contre, Tadanobu ASANO (l’interprète), Issey OGADA (l’inquisiteur) et Yoshi OIDA (le prêtre japonais), eux, sortent du lot !

 

Une déception ; de la belle ouvrage, trop prétentieuse qui n’émeut pas.

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article