Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

GRAND FROID

GRAND FROID

C’est l’hiver  dans une petite ville de province figée par la neige. L’entreprise de pompes funèbres fonctionne, elle aussi, au ralenti … la clientèle ne se bouscule pas ; le patron va même devoir faire des économies et ses deux employés tuent le temps … à défaut d’autre chose ! Aussi, quelle aubaine, quand un défunt doit se faire inhumer … la routine … ou presque.

Quel drôle de film ! Quel  film drôle ! C’est décalé, décapant, dérapant, … même pas dérangeant … presque jouissif tellement c’est … bizarre ? inattendu ? space ? spécial !!!

Quel sujet ! quel scénario ! On imagine une bande de joyeux lurons en train de lancer des idées à la volée, un grand jeu à celui qui aura la plus audacieuse ! D’où une surenchère sans limite qui, par les situations ou les dialogues, nous font rire … à contre-courant !

Et puis, il y a la réalisation de Gérard PAUTONNIER. Il nous balade entre drame social, western, thriller ; autant de savoureux clins d’œil cinématographiques pour cette comédie noire.

Et puis, il y a cette galerie de portraits iconoclastes et drôles, délicieusement interprétés ! A commencer par le trio de croquemorts : Olivier FOURMET (le boss), Jean-Pierre BACRI (le pro) et Arthur DUPONT (le bleu) ; puis Sam KARMAN (le curé 2.0), et Féodor ATKINE, et … tous les autres !! Que du bonheur, que du rire, que de la tendresse pour tous ces personnages !

Un petit film bien sympathique qui nous a fait passer un excellent moment ! Une bonne surprise !

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article