Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

LA PERRUCHE

LA PERRUCHE

Le couvert est dressé, le rôti mijote, le vin s’aère sur la table. Un couple attend les amis invités pour le diner, mais ils se font attendre.

Bientôt nous allons connaitre le motif du retard … pour le moins surprenant et qui va amener le couple à commenter l’événement et la situation de leurs amis ; chacun prenant rapidement parti, elle pour son amie, lui pour son copain.

Les arguments s’opposent, la mauvaise foi et les mensonges s’additionnent, bientôt la mésentente s’installe, les reproches se font plus personnels et profonds.

 

Une bonne pièce, drôle, vacharde, finalement douce-amère. Nous avons passé un bon moment en compagnie de ce couple.

Le rythme est soutenu, les situations cocasses, le propos intéressant,  les dialogues piquants, décapants, grinçants même ; pas de quoi s’ennuyer.

Mais sous ce vernis de comédie se cache une vision bien plus amère sur  l’usure du couple, la passion qui s’éteint, la routine qui s’installe, et les petites trahisons qui ne portent pas à conséquences.

Belle écriture, bonne mise en scène d’Audrey SCHEBAT,  et jolie interprétation. Ils sont deux, à la fois drôles et touchants.

Elle, c’est la charmante Barbara SCHULZ. C’est elle qui mène la danse, offrant une belle composition, une riche palette de sentiments.

Face à elle, Arié ELMALEH, dont on suit avec intérêt l’évolution du personnage et la transformation du jeu. Il est brillant.

 

La pièce est très courte (un peu plus d’une heure) mais aboutie, car l’essentiel est dit.

Un plaisant spectacle.

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article