Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

A DROITE A GAUCHE

A DROITE A GAUCHE

Un brave plombier, venu réparer une chaudière, se trouve embarqué par le propriétaire des lieux dans une harangue politique … Riche acteur en vue, celui-ci, se revendique de gauche pour défendre les ouvriers opprimés, les exclus de tous bords, la cause écologique...  ; aussi est-il plus que surpris d’apprendre que son interlocuteur ne partage pas ses convictions.

« A droite – A gauche » est la petite dernière de Laurent RUQUIER ; satire politico-sociale, très ancrée dans l’actualité qu’elle colle au plus près. Le texte est très fourni, dense, drôle  et pointu ; l’auteur joue avec les mots, en abuse parfois … il jongle avec les clichés, les utilise, les torpille, occasionnant quelques belles situations. Même si les deux protagonistes manquent de nuances, on s’amuse bien.

Deux belles surprises sur scène : Francis HUSTER est ce dandy gauchiste, on ne l’attend pas dans ce registre, et il s’en sort honorablement ….on a l’impression qu’il est surpris lui-même et s’en amuse … De la Comédie Française aux boulevards !!! manquerait plus que les frères DARDENNE s’intéressent à son cas !

C’est Régis LASPALES qui lui donne la réplique. Du LASPALES qui fait du LASPALES soft, ouf !!

Alors, passé l’effet de surprise et un flottement dubitatif, on les oublie et on les écoute.

Leurs trois autres comparses, faire-valoir heureusement discrets, ne sont pas tout à fait à la hauteur et ont du mal à parler et bouger juste.

 

Une gentillette parenthèse pas si simpliste. Un agréable moment.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article