Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes

Ce matin nous allons découvrir un site exceptionnel GREAT SAND DUNES, à quelques 55 kilomètres d’ALAMOSA.

Le paysage est magnifique. Une belle route large et en perspective les montagnes aux cimes enneigées. Après une demi-heure de route nous voyons apparaître les fameuses dunes.

Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes

Nous arrivons à GREAT SAND DUNES NP, on entre en utilisant le pass « america the beautiful », après avoir montré le justificatif d’achat ! Les traditionnelles brochures d’information nous sont remises.

GREAT SAND DUNES

Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes

Nous nous arrêtons au Visitor Center, il fait un vent à décorner les bœufs et le ressenti est franchement froid !

Ce centre est bien conçu, très pédagogique il permet de comprendre la formation de cette curiosité géologique. GREAT SAND DUNES sont les plus hautes d’Amérique du Nord, s’étendant sur plus de 855 km², la totalité n’est pas immédiatement discernable car les plus anciennes sont recouvertes de végétation.

Accumulés au pied du massif de Sangre de Cristo, ce sont de fins grains de sable qui proviennent des montagnes de San Juan à plus de 100 km, les grains plus gros et les petits cailloux venant de Sangre de Cristo. C’est l’action du vent et de l’eau qui les a transportés. L’eau des torrents, la fonte des neiges ou les crues soudaines, le ruissellement ont charrié les gros éléments vers la vallée ; le vent a aussi fait son travail d’érosion, les grains arrachés à la montagne se déposant dans les rivières s’écoulant jusqu’à la vallée.

Ces dunes doivent leur hauteur en premier lieu aux importantes quantités de sable charriées par la rivière Medano Creek qui coule à leur base, le vent a ensuite déplacé les grains de sable au creux de la montagne. Les vents contraires (nord-est : sud-est) amassent le sable en produisant des crêtes hautes et pointues.  La dune la plus haute s’élève à 198 m, sachant que l’ensemble est à une altitude moyenne de 2500 m.

Cette formation est le résultat, les estimations varient, de 12 000 à plus d’un million d’années. Les recherches actuelles permettront une datation plus précise.

Dans le Visitor Center, différents ateliers permettent de reconstituer et de comprendre ces processus.

Le personnel sur place est très disponible et serviable, j’obtiens un feuillet en français reprenant quelques informations sur le site, et sur les précautions à prendre avant de se lancer vers les dunes. Les mises en garde concernent la chaleur, les vents, les conditions météorologiques changeantes, l’altitude, le soleil, la foudre … les animaux sauvages … bref c’est hostile !

Le site des dunes n’est pas au niveau du Visitor Center, nous devons aller deux miles plus loin pour les découvrir. Rapidement garés à nous la découverte … assez déroutante au début, comme à une sortie de plage, il y a des douches et des sentiers partent vers les dunes, pour le moment cachées par des broussailles, au sortir desquelles on tombe sur la Medano Creek … qu’on va devoir traverser à pied !!! Ce n’était pas prévu ça !!! On a beau chercher un guet, il faut nous résoudre à nous déchausser pour traverser ce ruisseau au débit important et surtout à l’eau glacée (elle résulte de la fonte des neiges !). Nous voici donc, marchant dans l’eau jusqu’aux genoux en plein vent, avec en perspective le mur des dunes qu’on a prévu d’escalader ! On se croirait en plein désert pourtant nous sommes frigorifiés et avons les pieds transformés en glaçons ! Les mirettes dans le désert les arpions dans la banquise !! Plus dépaysant tu meurs !

Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes

Cette étendue de sable est impressionnante … il faut traverser une large partie plane avant d’atteindre les premiers reliefs. On a déjà l’impression qu’on n’y parviendra jamais ! Nous avons remis nos chaussures et progressons dans un sable gris.

La perche à selfie entre rapidement en action !!! Pour le moment, nous pouvons encore sourire !!!

Le panorama est étonnant, devant nous du sable à perte de vue, bordé par des massifs montagneux aux sommets enneigés, dont certains retiennent des nuages blancs.

Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes

Nous avons attaqué la montée, nous progressons doucement dans le sable ; bientôt vers le haut, comme vers le bas les gens ne sont plus que de minuscules fourmis.

Quand nous regardons vers la vallée, on voit nettement  Medano Creek, et la montagne un peu plus loin.

Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes

Après de gros efforts, nous atteignons un premier sommet, nous sommes de moins en moins nombreux à tenter l’escalade ; néanmoins, nous trouvons ici des compagnons de route laotiens qui acceptent de nous prendre en photo ! Drôle d’endroit pour une telle rencontre !

Il y a de plus en plus de vent ! Nous sommes emmitouflés dans nos écharpes.  

La montée est de plus en plus difficile, pentue et nous devons parfois cheminer sur des crêtes, ….  quand je regarde de part et d’autre j’appréhende de glisser et de dévaler ces pentes, je n’ai pas peur de me faire mal dans ce sable mais la perspective de devoir remonter m’effraie !! Du coup, sur une petite portion, j’avance à quatre pattes … moyen sûr et efficace d’avancer, même si mon fou rire me ralentit très nettement !

A certains endroits, les courants d’air ont formé de véritables cratères de sable, desquels il doit être infernal de s’extraire.

Plus nous avançons, plus le sommet semble s’éloigner !!

Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes
Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes
Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes
Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes

En cours de route, nous nous faisons dépasser par quelques personnes plus vaillantes … qui nous donnent de bons conseils, faire des petits pas, aller doucement, ne pas forcer notre rythme … et nous les retrouvons un peu plus loin faisant une pause et nous félicitant d’arriver jusqu’à eux !!!

Enfin après plus de deux heures de montée, nous touchons au but !!! Nous y sommes parvenus !!! Ce sommet révèle un nouveau panorama … tout aussi montagneux … au-delà d’un océan de dunes.

Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes
Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes

Nous sommes quasiment seuls, rares sont les courageux qui montent jusque-là ! Pour l’instant il n’y a plus que nous sur ce sommet !

Nous restons un court moment à contempler ce paysage et à reprendre notre souffle, mais le vent violent est très inconfortable et nous devons retraverser une portion difficile, en sommet de crête avec un à pic de chaque côté.

La descente est plus facile, même si parfois la pente est telle que nous la faisons sur les fesses !!! Nous mesurons encore mieux la difficulté de cette ascension !!! Au fur et à mesure, nous retrouvons de plus en plus de gens !!

Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes

Finalement, la partie la plus pénible est la traversée de la vallée, nous avons un vent très violent chargé de sable en pleine face, c’est très difficile d’avancer avec ce vent contraire, et nous nous sommes enroulé la tête dans nos foulards pour nous protéger le visage et les yeux !

Trois heures après notre départ, nous voici assis sur un banc, la rivière (toujours aussi froide et violente) retraversée, nous nous réchauffons au soleil en séchant nos pieds, savourant le plaisir d’être venus à bout de cette difficile ascension (pour notre niveau !!).

Il y a beaucoup de visiteurs, mais la plupart des gens viennent  en famille passer la journée au bord de l’eau, y pique-niquer, les enfants se baignent, apportent des jouets de plage ; ils viennent en voisins pour profiter de l’endroit mais pas pour découvrir les dunes, encore moins pour les escalader !

En repartant, nous nous arrêtons au Visitor Center,  j’en profite pour demander à une ranger la vitesse du vent, ça souffle à 25-35 miles/heure (40 à 55 km/h) mais ça peut aller jusqu’à 70 (115) !

Maintenant, nous souhaitons aller voir si l’accès vers Zapata Falls est praticable. Il s’agit de chutes d’eau sur la route des dunes, mais le sentier n’a pas l’air facile, il faut marcher dans l’eau sur des rochers glissants, mais le premier écueil est la piste pour les atteindre, 8 km de route de graviers … hélas, c’est confirmé quand nous arrivons sur le parking, il faut un 4X4 pour rouler là-dessus. 

On profite de l’arrêt sur ce parking pour vider les tonnes de sable de nos chaussures, sacs, vêtements (nos poches en sont pleines !) !

Après cet échec, nouveau tâtonnement, nous avions envisagé d’aller voir FORT GARLAND, mais …. Pourtant lieu historique, le fort ne se visite pas, seule une partie transformée en musée est accessible au public.

D’un autre côté, nous avons repéré, sur la documentation de GREAT SAND DUNES, la belle photo d’un lac de la San Luis Valley … On fait donc demi-tour vers SAN LUIS LAKES.

SAN LUIS LAKES STATE WILDLIFE AREA

Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes

La vallée de SAN LUIS est nichée au creux du massif de Sangre de Cristo et de la rivière San Juan, à la source du Rio Grande.

Apaches, Navajos, Kiowas ou Utes, bien avant l’arrivée de l’homme blanc, les tribus indiennes recherchaient la luxuriance de cette vallée.

Ce sont les espagnols qui ont, les premiers, décrit cette région avant que les colons hispaniques venant du Nouveau Mexique y établissent des concessions, donnant naissance à de petites villes, aux premières infrastructures, à une colonisation permanente, avant que prospecteurs et aventuriers de tout poil ne viennent y chercher fortune et exploiter ses multiples richesses : sols fertiles, eaux abondantes, gibier nombreux, sources chaudes, gisements importants, vallées accueillantes et montagnes protectrices.

L’âme de ces colons subsiste dans cette vallée qui a su préserver l’architecture, la culture, le patrimoine et la langue de cette époque.

Pour l’heure, c’est décevant assez car le ciel est couvert et ne reproduit pas la jolie vue espérée. Ça serait très joli si le ciel était bleu,  en plus il y a du vent et quelques gouttes de pluie.

Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes

C’est dommage car le site est agréable, le lac semble protégé par les différents massifs montagneux qui l’entourent ; les berges sont aménagées, des tables de pique-nique en ciment sont installées sous des dais fixes et chaque emplacement est doté d’un barbecue. L’ensemble de ces équipements sont en bon état.

Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes

Un rayon de soleil vient nous saluer avant que nous reprenions la direction de l’hôtel.

Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes
Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes

Demain, nous suivrons en partie cette SAN LUIS VALLEY jusqu’à DURANGO qui sera notre nouvelle étape.

DURANGO … son nom à lui seul sonne le dépaysement … nous irons à la rencontre du Vieil Ouest … des racines du COLORADO.

 

Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes
Jour 5 - ALAMOSA - Great Sand Dunes

Aujourd’hui nous avons parcouru 98 Mi soit 157,7 km

La découverte et l'ascension de ces dunes marqueront nos vacances d'un moment fort ! Nous avons été subjugués par cette merveille naturelle, et nous avons été au-delà de notre fatigue pour réaliser notre challenge !! Mais ce site nous a récompensé en nous offrant un paysage magnifique.

THE SUNSET INN : Une deuxième nuit dans cet établissement agréable. Une mention particulière à la réceptionniste (propriétaire) tout à fait charmante et qui nous aoffert un gentil message !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article