Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Allons respirer LEYRE de PISSOS

par Dan SAUBION 7 Juillet 2021, 12:31 Bouts de Monde

Aujourd’hui je vous propose une promenade en pleine nature, qui, après un début champêtre, longe la Grande Leyre à travers cette « forêt-galerie » si particulière.

La rivière LEYRE (ou l'EYRE) est souvent présentée comme l’épine dorsale des Landes de Gascogne qu’elle traverse jusqu’au Bassin d’Arcachon où elle forme un delta pour rejoindre l’océan. Long d’à peine plus 115 km, ce fleuve a la forme d’un λ, le bras gauche nait vers LUXEY, c’est la douce et calme Petite Leyre, à l’ouest, vers SABRES, c’est la Grande Leyre qui prend sa source, un cours d’eau plus vigoureux ; à MOUSTEY les deux se rejoignent et forment la LEYRE.

Le cours de cette rivière est intimement lié à l’histoire de la région. Jusqu’à la fin du XIXème siècle les Landes sont tout sauf une région hospitalière ; pays de forêts (les pins y poussent déjà en nombre), de prairies inondables, de lande rase ou de marais insalubres ; la vie est dure pour les habitants représentés par l’emblématique berger échassier ! Dans ce cloaque, le paludisme fait encore des ravages.

 

Allons respirer LEYRE de PISSOS

La loi du 19 juin 1857 va bouleverser toute la région, elle porte sur « l’assainissement et la mise en culture des Landes de Gascogne ». Le projet est simple : drainer les sols pour les rendre aptes à la culture, et valoriser les parcelles par le boisement. Les communes devront vendre une partie de leurs terrains communaux à des exploitants privés qui devront y planter des arbres ; la loi n’impose pas l’espèce à cultiver, le choix s’est porté sur le « pin des Landes » car cette essence était déjà présente dans la région, bien implantée, adaptée au sol, on savait l’exploiter et surtout elle présentait des débouchés (filières bois ou chimie).

La multitude de petits ruisseaux va donc être disciplinée pour assécher les terrains et former un réseau de canaux de circulation pour le flottage de bois (extrait des nouvelles forêts) et le développement d’activités liées à l’eau : moulins, forges, verreries et bien sûr pisciculture.

Un siècle plus tard le bitume est préféré à la rivière, la LEYRE retrouve un peu de liberté, ses berges sont moins bien entretenues, la forêt naturelle faite de feuillus aux variétés diverses reprend le pas et formant une voûte au-dessus du cours d’eau le cache sous sa « galerie ».

Bien sûr les travaux « industriels » ont abandonnés les rives de la rivière, prisée maintenant pour ses activités nautiques (canoé), ses balades ou ses coins de pêche.

Aller, il est temps de partir à la rencontre de ces paysages. Cette fois encore nous suivons les conseils d’Emilie (Les Sentiers d’Emilie dans le Nord des Landes #4), nous allons marcher presque 2h30 (à notre rythme de promeneurs curieux et nonchalants) et faire 6 km.

Allons respirer LEYRE de PISSOS

Le départ se fait devant l’église Saint Pierre, du néogothique XIXème, on emprunte un chemin qui longe un village de gîtes de vacances avant d’arriver, près de la piscine municipale, devant une magnifique landaise, la maison traditionnelle avec son grand airial.

Allons respirer LEYRE de PISSOS

On bifurque dans la campagne, longeant un vaste camping avant d’arriver à la rivière.

Allons respirer LEYRE de PISSOS

Elle est toute belle, calme. Les arbres ploient sur les rives, certains couchés forment des ponts naturels. L’eau est partout claire et transparente, le sable du lit lui donne une couleur dorée.

Allons respirer LEYRE de PISSOS
Allons respirer LEYRE de PISSOS
Allons respirer LEYRE de PISSOS
Allons respirer LEYRE de PISSOS
Allons respirer LEYRE de PISSOS
Allons respirer LEYRE de PISSOS
Allons respirer LEYRE de PISSOS
Allons respirer LEYRE de PISSOS
Allons respirer LEYRE de PISSOS
Allons respirer LEYRE de PISSOS

La balade en vaut la peine, c’est joli, tellement tranquille … sauf quand une armada de canoés débouche d’un méandre de la rivière ! On se fait signe et on s’encourage mutuellement !

Allons respirer LEYRE de PISSOS
Allons respirer LEYRE de PISSOS

On croise aussi quelques bestioles colorées !

Allons respirer LEYRE de PISSOS
Allons respirer LEYRE de PISSOS

Puis on retrouve la civilisation en passant sous un parcours d’accro-branche avant d’arriver à la plage et à la base nautique dédiée aux canoés : départs/arrivées des promenades mais aussi centre d’accueil et d’hébergement pour ceux qui font la descente complète de la LEYRE en plusieurs jours.

 

Allons respirer LEYRE de PISSOS

De là nous suivons la route, puis une belle allée cavalière pour rejoindre la piscine, puis l’église.

Allons respirer LEYRE de PISSOS

Nous avons beaucoup aimé cette belle balade, changeante, pleine de paysages différents, très paisible.

Toutefois elle n’est, à mon avis, pas faisable avec de jeunes enfants : pendant une grande partie du sentier longeant la rivière nous nous frayions notre chemin à travers des bruyères, des ajoncs ou des ronces d’hauteur d’homme, pauvres gamins ! Certains passages sont escarpés, et même s’ils ne présentent pas de grand danger, ils nécessitent une surveillance accrue, pauvres parents ! D’autres moments nous font passer très près de l’eau, voire piétiner dans un sentier gorgé gadouilleux, là encore à moins d’une discipline absolue, la paix des familles risque d’en pâtir !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page