Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

RAISONS D'ETAT

                                                            Raisons d'Etat (Affiche) 

Avril 1961, la crise de la "Baie des cochons", l'opposition des deux superpuissances.
Un film amateur présentant une scène d’amour est adressée à Ed WILSON, un terne fonctionnaire employé de (la) C.I.A. Il est amené à enquêter sur ce document, l'image floue et le son parasité vont être disséqués par les experts de l'espionnage américain, et amener le héros à revoir défiler sa vie et nous permettre d'en comprendre le cheminement, depuis ses années universitaires, à travers son action durant la Seconde Guerre Mondiale, puis pendant la division des deux blocs jusqu'à la révolution cubaine. Et à travers son histoire, on suit la création de la CIA, et le climat de la "Guerre froide".

Pas facile comme sujet, assez austère, à l'image du héros, qui n'a rien de sympathique, il est gris, taciturne, froid. Et pourtant ce "bon berger" (titre original du film, bien plus explicite que ce "raisons d'état"!) se révèle fascinant et totalement investi par son devoir qui vaudra tous les sacrifices ! 

On est à des années lumières de James BOND (qui, je le concède, est un loyal sujet de sa Majesté !!) !!! Matt DAMON est saisissant dans ce film ! Coïncidence, juste avant le film nous avons vu la bande annonce de "La Vengeance dans la peau" (le dernier volet des aventures de Jason BOURNE) interprété par le même Matt DAMON. .... mais ce n'est pas le même !!! pas possible !!! La métamorphose est inouïe, quelle retenue, quelle maitrise ! .. bref, quel talent !!! Il est formidable, portant tout le film sur ses épaules qui disparaissent dans son pardessus gris ! 
Le reste de la distribution est à l'unisson : Angelina JOLIE, est jolie et discrète, Alec BALDWIN, imposant, William HURT parfait .. et Mr DE NIRO s'offre un petit rôle dans son grand film !!!

L'histoire, d'un abord rébarbatif, se dévoile avec élégance, on entre peu à peu dans cette confidence, on s'attache aux pas du héros, on le suit avec intérêt. Rien de tonitruant, ou d'explosif, au contraire, on assiste au travail de déstabilisation, d'infiltration et de sape du petit monde de l'espionnage, et on cherche en vain à qui se fier dans ce microcosme.


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article