Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

7h58 CE SAMEDI LA

                                     Ethan Hawke, Philip Seymour Hoffman, Sidney Lumet dans 7h58 ce samedi-là (Affiche)                                                       
Le braquage d'une bijouterie tourne au drame ..... familial.

Ce film suit la vertigineuse descente aux enfers de deux frères coupables d'avoir eu une bien vilaine idée .. et d'avoir mis leur projet à exécution !!! "Before the Devil knows you're dead" (Avant que le Diable sache que tu es mort) est le titre original - tiré d'un proverbe irlandais qui dit in-extenso "May you be in heaven half an hour... before the devil knows you're dead" (Puisses-tu atteindre le paradis une demi-heure .. avant que le Diable ne sache que tu es mort) ... et finalement c'est ce qui aurait pu arriver de mieux aux deux protagonistes de cette sombre histoire.

C'est machiavélique ! Le film est lent, d'un montage surprenant qui nous fait faire trois pas en avant puis deux en arrière, rien n'est laissé au hasard, tout est méticuleusement expliqué, exploité, rien dans l'ombre, rien de superflu. Que du concret, de la narration décortiquant la situation au plus près et à travers les différents personnages. 

Les "héros" en tentant de refaire surface vont s'enfoncer de plus en plus !
On entre dans une spirale infernale dont on ne s'échappe pas, le montage est là pour nous rappeler à l'ordre ! 

Ce film allie intelligence et talent. La mise en scène de Sydney LUMET est classique et efficace , pas de fioriture, de grandiloquence superflue, simplement efficace. Quant aux acteurs, ils sont formidables, en particulier les deux frères (Philip Seymour HOFFMAN et Ethan HAWKE) vilains et tordus à souhait, mais aussi faillibles et pervers ! On n'a pas ressenti une once de sympathie pour ces deux lascars qui nous ont passionné malgré tout de bout en bout !  
Peut-être un film encore "à l'ancienne", car notre donzelle de 16 printemps, pourtant cinéphage, n'a pas accroché et a trouvé le film long et pesant ... il manquait probablement un beau gosse et quelques effets spéciaux pour la séduire !!!
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article