Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

L'UN DANS L'AUTRE

                                                         

                                                        

Un jeune couple entre dans un appartement, la femme hésite, l'homme déploie des trésors d'humour potache pour la décider à rester.
Un vieux couple entre dans un appartement - le même - ils s'amusent d'avoir vu  au théatre une pièce calamiteuse, l'homme se met en quatre pour re-séduire sa belle. 
Et l'insupportable voisin s'en mêle, il est le lien entre ces deux histoires qui s'entrecroisent dans le même lieu, à quelques mois de distance.

C'est la grosse déception de la rentrée ! On n'a pas du tout accroché, mais surtout on n'a pas du tout saisi l'intérêt de la pièce. On ébauche plusieurs pistes, mais rien n'aboutit. On balance entre comédie, mais le rire franc ne vient pas, les quelques traits d'esprit n'estompent pas les lourdeurs; ... ou pièce plus grave avec une vraie réflexion sur la paternité, la géméléité ou encore la mort, mais là encore, il n'y a qu'une vague esquisse. 

C'est bien dommage, le propos, même confus ou utopique, aurait pu déboucher sur un beau moment, mais ce moment de grâce ne vient qu'à la fin, lorsque pendant quelques minutes les vrais talents s'expriment (les guignolades remisées dans les loges) avec un beau dialogue entre un père et son fils, tendre mais franc et viril, tout en sobriété et en sincérité. Mais un quart d'heure de bon pour une heure trente d'indifférence, ça ne fait pas une bonne soirée, surtout que nous misions sur les talents conjugués des comédiens qui nous ont si souvent enchantés !!! 
Mais là il n'en sort rien de bon : Lisa MARTINO, dans un personnage fragile est tellement terne et molle que c'en est irritant , Gérard LOUSSINE, en jouant les comiques "petits bras" achève son personnage déjà suffisament agaçant. Thierry HECKENDORN se donne beaucoup de mal mais n'est vraiment juste qu'une poignée de minutes et Marc FAYET, l'auteur qui doit défendre sa pièce, à plutôt l'air de se morfondre (à moins qu'il ne pense aux rectifications à apporter à l'Oeuvre pour la rendre plus plaisante ??!!). Enfin, heureusement, il y a la grâce d'Evelyne DANDRY, elle est juste et lumineuse et donne une éclair de beauté à cet ensemble boiteux. Mais on aurait peut être du se méfier de la mise en scène qui nous avait déjà refroidis !!! Mais le pauvre José PAUL (associé à Stéphane COTTIN ... ils s'y sont mis à deux !!!) n'y est pas  pour grand chose, il sert mal une histoire bancale et pas assez travaillée !!! 

Peut mieux faire .... en tous cas, nous, on aurait trouvé mieux à faire de notre soirée, c'est sûr !!!
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article