Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

REVIENS-MOI

par Dan & C° 30 Janvier 2008, 17:06 Billets d'où

                                REVIENS-MOI


 En Angleterre, l'été 1935 se passe au rythme de la vie bourgeoise de la famille Tallis et des deux filles de la maison, Cécilia et Briony. Cécilia est une gracieuse jeune femme insouciante et Briony une terne gamine d'une dizaine d'années qui passe son temps à écrire des pièces et des romans. 
Quand Briony surprend sa soeur puis sa cousine dans les bras d'un homme de la maison ; elle livre une version près personnelle de ce qui s'est passé, sans mesurer les dramatiques conséquences de ses révélations.
Quatre ans plus tard la guerre éclate, l'occasion pour les amants de renouer, pour Briony d'expier ....

Waou !!!! Ca c'est du film romanesque ! Une grande et belle histoire d'amour contrariée ! 

Curieux équilibre pour ce film, qui noue lentement le drame dans l'atmosphère estivale d'une journée anglaise et qui ,dans la deuxième partie du film, nous plonge dans la tourmente de la guerre allant d'un personnage à l'autre, en France et en Angleterre, et faisant même quelques détours par le passé ! Le changement de ton se traduit aussi dans la couleur qui  reflète le marron de l'uniforme anglais. ... et toujours la musique du lancinant cliquetis ... des touches d'une machine à écrire, des armes, des chaînes ..... 

Le film se regarde comme une belle toile (sans jeu de mots !!) , l'image est soignée, très esthétique. On entre peu à peu dans cette sombre histoire avec le regret que certaines longueurs alourdissent le tout au risque de nous faire "décrocher" (le panorama longuet de la plage de Dunkerque .. on croit revoir la gare d'Atlanta d'"Autant en Emporte le Vent" ). Paradoxalement,  les sentiments entre les deux malheureux héros sont survolés en deux scènes, c'est dommage cela ne traduit pas la passion qui est sensée les unir, et nous les rendre attachants, finalement on reste spectateur ... et on économise les mouchoirs !! 
Mais ...  il y a la fin ...... et quelle fin géniale !!! Du grand art, un peu comme dans le "Sixième Sens" .. où d'un coup tout prend un sens ! 

Belle interprétation. James McAVOY a d'emblée toute notre sympathie, Keira KNIGHTLEY est assez inégale, à la fois légère et charmante, et fermée ou désabusée ; l'infâme Briony-enfant est parfaitement interprétée par Saoirse RONAN, la pauvre jeune actrice ne nous offre pas une image très flatteuse mais remplit son rôle à la perfection. Et en dix minutes essentielles, Vanessa REDGRAVE nous régale, bien sûr on est suspendu à ses révélations, mais qu'elle est étonnante de force et de sobriété, elle illumine la fin du film en dépit de tout et sans fioritures.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page