Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

PRAGUE - octobre 2008 / suite ... et fin !!




JOUR  # 3

Quartier juif,  vieille ville et croisière au programme aujourd’hui.

Après une balade en tram, nous nous arrêtons juste après le Pont Charles. De la station, nous avons une belle vue sur Mala Strana, nous sommes en face du musée d’art moderne reconnaissable à sa rangée de pingouins jaunes.



Nous allons vers la tour et le Pont, et de là nous comptons rejoindre notre point de chute, Josefov.




Nous commençons par une visite sportive :  la Tour du Pont de la Vieille Ville (STAROMESTSKA MOSTECKA VEZ),  il faut monter un escalier en colimaçon, la caisse est située au premier étage, comme toujours dans ces cas là, l’escalier est étroit, abrupt …. Et interminable !! Le tour de la Tour n’est pas fait pour les personnes sensibles au vertige ! Nous avançons sur un petit passage qui mord sur la pente métallique du toit, et donne sur les arches gothiques du chemin de ronde, quasi impossible de se croiser ou de dépasser qui que ce soit !!
Le temps est nuageux et menaçant, mais la vue malgré tout bien dégagée et nous pouvons admirer tout Prague, et revoir les lieux visités les jours précédents.



La descente se fait dans les mêmes conditions de confinement ; et, si nous avons maudit ces satanées marches, nous sommes très satisfaits de cette visite imprévue. Une salle d’exposition est aménagée dans la Tour pour présenter les travaux de restauration, c’est une passionnante démonstration, revenus dans la rue, nous regardons les statues d’un œil différent.


Maintenant retour au programme initial, nous devons retrouver l’entrée du cimetière juif .Impossible de se tromper lorsqu’on approche du but, une longue file de touristes  sans équivoque nous renseigne ! Pendant l’attente aux caisses, nous étudions les choix proposés : une formule donne accès à plusieurs synagogues et au cimetière, un complément nous permettrait de visiter la synagogue Vieille-Nouvelle. Nous nous arrêtons au premier prix ; une mauvaise surprise, ici encore les prises de vues sont sujettes à autorisation payante ! On ne peut que souscrire (… et on s’en mordra les doigts !!).



Autre sujet d’étonnement, le panneau rappelant les interdictions sur les sites : les animaux, les skates, le tabac …. Et les armes à feu …. Sans blague ….







Et pour en finir avec les précautions, avant l’entrée dans cette enclave juive, le port de la kippa est obligatoire pour les messieurs dans les synagogues, et des petits couvre-chefs bleus sont  mis à leur disposition.







La visite proprement dite commence par la Synagogue PINKAS(PINKASOVA SYNAGOGA), c’est une maison sur deux étages. Notre bonne humeur est balayée par la liste effrayante des noms des victimes juives, tchèques, de l’holocauste ; une ville, un patronyme, les prénoms et dates des disparus ; l’énumération occupe deux étages, il y a 77 297 noms retrouvés dans les archives nazies. Dans une autre salle, des souvenirs (effets personnels, bagages, papiers ...) et des dessins d’enfants martyrs. On sort mal à l’aise de cette traversée, et pour aller vers le cimetière, pas glorieux comme programme !



Et nous entrons dans l’ancien cimetière juif (STARY ZIDOVSKY HRBITOV) : c’est un endroit étonnant, un indescriptible chaos, magique et fantomatique ; entre film d’horreur et décor romanesque ! Le cimetière a été créé au XVème siècle (une tombe porte la date de 1439) et la dernière inhumation a eu lieu en 1787 … entre temps, faute de place, les tombes étaient entassées (jusqu’à une dizaine de niveaux !), ce qui justifie le foisonnement des stèles, respectant les précédents occupants, elles étaient maintenues en place, celle du nouveau venu s’ajoutant aux autres ! Il y aurait environ 12 000 pierres tombales. Une lecture attentive (et inspirée) de certaines stèles permettrait de resituer l'environnement social du mort…

Nous ressortons dans la petite rue que nous avions aperçue samedi, bordée de boutiques. Nous y jetterons un coup d’œil après avoir visité rapidement la salle des cérémonies (OBRADNI SIN), dans laquelle sont exposés des objets de culte.



Et c’est là qu’un point va être soulevé : c’est quoi cette arnaque sur les permis photo !!! un clic, un flash et un rappel à l’ordre précis : un employé beugle « no photo » …. Et pourquoi, on a notre permis !!! que nenni ! le laissez-passer n’est valable QUE  dans le cimetière !!! à l’air libre, là où TOUS les touristes se lâchent dans ce décor exceptionnel !!! on est furieux de s’être fait avoir comme ça … et nous promettons bien de ne pas nous y tenir !!!

Retour aux commerces : articles juifs, quincaillerie praguoise, icones et poupées, pashmira !!!   

Au pied de la synagogue Vieille-Nouvelle, nous bifurquons pour aller voir la synagogue espagnole (SPANELSKA SYNAGOGA) quelques rues plus loin.



Nous passons devant une étrange statue de Franz KAFKA, l’enfant du quartier, la célébrité de Prague.


Nous arrivons devant un bâtiment d’architecture mauresque typique, blanc et aux ciselures caractéristiques ; on a davantage l’impression de regarder une mosquée ou un pavillon de l’Alhambra qu’une synagogue ! L’intérieur, toujours dans le même style, est magnifique, la délicatesse  et le soin de la décoration sont remarquables. Sont exposés d’anciens manuscrits, livres, rouleaux de prières ...



La  matinée est  bel et bien terminée, et nous n’avons pas de projet précis pour l’après-midi, nous allons continuer de découvrir Prague à travers ses rues, tomber par hasard sur  une belle façade décorée d’un cerf, une statue de jeune femme assise en haut d’un mur, un homme suspendu par une main au dessus des passants qu’on aurait pu négliger si nos regards ne balayaient pas le paysage ; une nième porte sculptée ….

























Place, également au shopping ; les tentations sont nombreuses :  le cristal bien sûr, avec la visite d’une boutique Swarovski, grande comme quatre des nôtres, au choix incomparable ; son concurrent direct « Preciosa », tous les deux distribués, en pièces moins éblouissantes dans les petites boutiques « à touristes » ! Il y a aussi les bijouteries d’ambre ..  et les marionnettes, les poupées, les icones, les gravures ....




On se retrouve, tout aussi par hasard, devant la boutique du « SPARTA PRAGUE », l’équipe de foot de la ville. Les  « footeux » sont fiers de poser devant la vitrine !

Nous croisons les mendiants malheureux qui attendent, à genoux, courbés vers le sol, la tête sur les mains, la générosité des passants.


On entre dans une église : c’est l’église Saint Sauveur (kostel Sv ; SALVATORA)! puis une porte étonnante, décorée d’un alignement géométrique de têtes …. Et toujours les jolies vitrines où on commence à voir les décorations de Noël, et les petites taupes (taupen ou krtek) emblèmes de la ville, vendues de toutes tailles, en bois ou en tissu.






La journée tourisme court car nous avons un repas croisière prévu pour ce soir. Démarrage vers 21h pour une soirée dénuée d’intérêt, il faut bien l’avouer ! Côté gastronomie, c’est très décevant, il s’agit d’un buffet insipide, sans relief. Et la promenade au fil de l’eau n’est pas passionnante  non plus, les plus jolis monuments ne sont pas en bordure de fleuve, la visibilité pas terrible, et comble de malchance, il pleut, on a donc une vue brouillée par les gouttes !!! on passe pas mal de temps à franchir une écluse, le tour terminé, nous sommes immédiatement débarqués, bref, à éviter !




Déja le dernier soir à Prague, plus qu'une courte journée avant la fin de cette belle parenthèse !




 

JOUR # 4

 

Et voilà, déjà le dernier jour ! fin de ce merveilleux week-end à Prague. 

Pour notre dernière sortie praguoise, un impératif ABSOLU, visiter la Cathédrale Saint Guy (KATEDRALA Sv. VITA), qui nous échappe depuis trois jours !

Tram bien sûr, montée des marches, avec moins d’entrain, en plus il bruine ! arrivée finalement devant la cathédrale, et c’est le choc … une interminable file d’attente qui longe le côté du monument ! mais on ne parviendra jamais à entrer !!! c’est une forêt de parapluies !

A propos de la cathédrale, l’histoire de sa construction n’est pas banale, commencée en 1344, sous Charles IV,  elle est achevée en 1929 !




Enfin l’entrée du sanctuaire ; et là, c’est l’émerveillement ! L’intérieur de la  cathédrale est de toute beauté ; on en reste bouche bée ! C’est simplement fabuleux ! Vertigineusement grandiose ! De longues voûtes gothiques, des vitraux magnifiques, un escalier renaissance, des boiseries magnifiques, des autels superbes, et le richissime tombeau de Saint Guy , deux tonnes d’argent pour rendre hommage au saint de la ville ! un monumental bijou ! Plus loin une chapelle en retrait dont les riches décorations aux chaudes couleurs s’opposent au reste de la cathédrale, c’est la chapelle Saint Wenceslas dont les murs sont, dit-on, sertis de milliers de pierres précieuses ; mais on n’entre pas … il faudra essayer de les repérer de loin, dans la bousculade !




Plus tard, un regret avant de quitter l’enceinte du château, nous  n‘aurons pas pu voir la fameuse « ruelle d’Or » aux maisonnettes miniatures colorées, mais nous n’en avons pas le temps ! …. Il nous faudra revenir !

Nous retraversons donc le château pour  trouver l’entrée des jardins que nous souhaitons visiter et que  nous situons plus ou moins. Nous commençons notre découverte de ces jardins dits « sous le château de Prague »  (PALACOVE ZAHRADY POD PRAZSKYM HRADEM); il s’agit de cinq jardins côte à côte, à flanc de coteau, tous de style différents, communiquant les uns avec les autres. Encore une fois, c’est féerique et tellement calme ; nous sommes quasiment seuls et le dédale des allées et des escaliers fait que nous pouvons zapper les autres visiteurs. Des fontaines, des escaliers, des statues, des bosquets, des pergolas … tout est prétexte à prendre des photos ! autant d’invitation à la flânerie … Les appareils photos passent de mains en mains pour garder ces jolis souvenirs.



Nous avons tranquillement descendu la colline et nous voici dans la rue avec un nouvel objectif, toujours des jardins, mais ceux du Sénat cette fois-ci. On les apercevait du château, remarquables par leur mur gris qui ressemble à de la glycine séchée. Ils sont très renommés à Prague, sous le nom de jardins Valdstejn (VALDSTEJNSKA ZAHRADA). Nous nous plongeons dans la lecture des plans de la ville pour les localiser, finalement il s’avère que nous n’avons que la rue à traverser pour entrer dans la cour du Sénat, et de là dans les jardins.




Encore un lieu aussi beau que surprenant ! Il s’agit d’un grand jardin à la française, une allée de sculptures en bronze, une fontaine et un bassin, une vaste loggia, et le fameux mur. Il est très laid, censé rappeler les stalactites d’une grotte, on peut retrouver des marques figuratives dans ce fouillis : tête de chat, de singe, d’homme, un serpent …  je trouve ça très vilain, tout gris, dégoulinant ! Heureusement une note de gaité est apportée par les arbres aux couleurs automnales, un peu de grâce avec les paons qui se promènent non loin.




Le plaisir des yeux se situe juste à côté … l’allée aux statues qui traverse le jardin jusqu’à la loggia. Quelle élégance ! quelle finesse dans les œuvres d’Adrien de Vries.




Nous passons près de la fontaine de Vénus, qui assure la transition avec plusieurs rangées de sièges destinés aux concerts donnés aux beaux jours dans le jardin, et nous arrivons à la loggia. Ce bel espace à l’air libre est d’un volume imposant, la voûte et les parois sont couvertes de fresques magnifiques. On se sent – et on est – tout petit , ici ! Nous nous attardons sur quelques détails, une statue par-ci, une curieuse porte par-là !


Notre promenade se poursuit vers le fleuve, Kampa, et  nous revoilà donc tous sur le pont Charles, pour un adieu…. Toujours la même animation, nous prenons le temps de flâner, de regarder les articles des petits vendeurs à la sauvette : babioles, bijoux, lithographies … un jazzband joue des airs de … jazz ! on s’arrête les écouter un moment, on va aussi frotter une statue porte bonheur, il parait que si on la touche, on a la promesse de revenir à Prague …. Pourvu que ça marche !!!




La bonne adresse : un joli restaurant sur la presqu'île, juste à côté de la roue du moulin, table simple et variée, et le serveur parle très bien français !








Comme aimant, la Tour de l’Horloge nous attire une dernière fois, pour une visite approfondie ! en ASCENSEUR !!!! et il est bel et bien là !! Au sommet, l’endroit  est bien aménagé : une grande salle vitrée et un chemin de ronde tout autour .. . et une belle vue sur la ville et sur la place Staromestska namesti.






On fait un dernier tour dans le quartier pour les ultimes achats ! Hélas, l’heure tourne et il faut penser au « vrai » retour !

On repasse par la Porte du Petit Côté pour arriver  sur la place Malostranska, juste à côté de la grande basilique Saint Nicolas, que nous n’avons fait qu’apercevoir, sans trouver le temps de la visiter … ; elle s’ajoute à la liste de ce que nous avons raté, et devrons revenir voir, tels que la tour Ginger & Fred, ou le métronome, ou encore la place Venceslas !!!

Comme quoi, si, en quatre jours, nous avons pu admirer quelques unes  des merveilles de Prague, un second séjour … ou quelques jours de plus … sont indispensables !!!!

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article