Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

BURN AFTER READING

                                       Burn After Reading 



Pour se venger de son licenciement, qu'il estime injustifié, un agent de la C.I.A. écrit ses mémoires .... mais le CD sur lequel il a sauvegardé son travail est égaré. Il tombe entre les mains d'un couple d'employés d'un club de remise en forme, bien décidés à le faire chanter avant de lui rendre son bien, aussi intrépides que maladroits. Ajouter à cela une femme adultère et son amant volage ....

Agitez bien le tout et il en ressort un film complètement déjanté !!! Un vrai régal ! Une récréation !
On s'est posé et on s'est laissé embarquer dans cette aventure grand-guignolesque avec bonheur ! Au début, on se demande bien où on va aboutir ... mais les seules présences de Brad PITT et George CLOONEY valent le déplacement !! et pourtant nous ne sommes pas des fans inconditionnels des deux playboys (enfin, juste fan de leur plastique !!!) ; bref, le beau Brad avec un brushing, décoloré, en bermuda de sport et l'air benêt ; et Geoooorge, barbu, séducteur manipulé et parano ... vive l'autodérision !
Le reste de la distribution est tout aussi délectable, John MALKOVICH, plus sombre et menaçant que jamais ... Frances Mac DORMAND et Tilda SWINTON, extras, les seules dont "l'intelligence (n')est (pas) relative".
"Made in Frères COEN" pur jus ... un autre univers.

           Après les espions de "Mensonges d'état" ...
nous continuons donc notre exploration des rouages de la C.I.A.
.... changeant juste un peu d'atmosphère !!!  



Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article