Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

LA PREMIERE ETOILE

           La Première étoile


Plus assidu au zinc du PMU qu'à son (petit) boulot, un papa, antillais, hâbleur, promet à sa fille de l'emmener, elle et le reste de la famille, passer les prochaines vacances au ski. C'est sans compter avec les soucis financiers, et toute la logistique requise pour ce genre d'aventure .... surtout quand on est un antillais à la neige ....

Tout ça pour ça ?!! ou comment la bande annonce d'un film est l'éléphant qui accouche d'une souris !

Nous partîmes gonflés à bloc, convaincus de passer un bon moment de franche rigolade, les zygomatiques dans les starting blocks et ..... pschitttt , un atterrissage assez difficile, comme un débutant au sortir du tire-fesses .. paf ! Dans ces cas là, je tente toujours de faire amende honorable, et de me dire que je suis passée à côté, que pour les autres ça a fonctionné ! C'est parfois vrai,  mais pas pour ce film, hélas ! La grande salle - pleine - du multiplexe a sans doute souri, comme moi, de temps en temps, mais les éclats de rire sont restés à peine perceptibles ! LOL mais pas MDR !

Alors "quoi" ? L'idée de départ est sympa, oui mais mal exploitée, plutôt TROP exploitée, on dépasse "les bornes des limites" et le "sympa" devient lourdingue .... et ce que j'ai ressenti pour les situations ou "quiproquos" s'applique aussi aux personnages qui auraient pu être très attachants par leurs petites faiblesses et qui deviennent vite irritants et caricaturaux à force de grossir le trait, sans atteindre le burlesque qui aurait pu justifier une telle charge ! Notre héros, par exemple,  est un gentil loser qui veut faire plaisir ... mais il est aussi joueur, paresseux, maladroit, bon à rien, menteur, lâche .... une calamité au volant, aux fourneaux, sur des skis  ..... un pleutre devant sa mère, un minus devant sa femme, un poltron devant ses gosses .... quel concentré !!  Et son personnage n'est pas le seul à trinquer !!! Du coup, le "message", la lecture humaniste et la réflexion sur le racisme primaire, se trouvent noyés par  ce flot de niaiseries; c'est dommage car ces histoires parallèles auraient pu être davantage mises en valeur et sauver l'affaire. 
Bref, tout est trop chargé, les gags se voient arriver comme un antillais dans la poudreuse !!! L'étalage des bons sentiments "presque" pas prévisible ! Et no comment sur la touche finale !

Un petit satisfecit avec l'interprétation de Michel JONAZ, humain, discret, bonhomme, ouf !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article