Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DANS LA BRUME ELECTRIQUE

                    Dans la brume électrique

La Louisiane d'après Katarina. Un policier enquête sur une série de crimes particulièrement épouvantables ; en chemin il croise une star alcoolisée qui, pour éviter que ses turpitudes ne soient révélées, va lui livrer un secret : pendant le tournage qui justifie sa présence dans cette région dévastée, il a vu le cadavre d'un homme enchaîné dans le bayou. Pour l'enquêteur, c'est tout un pan de son passé qui refait surface. Lancé sur ces deux affaires, il voit les pistes se multiplier, et le danger frapper à sa porte, menaçant sa famille.

Contre toute attente, c'est le grand réalisateur français Bertrand TAVERNIER qui est aux commandes de ce film pourtant totalement immergé dans le monde cajun, si glauque, si particulier, désespérément hors normes. Comment ne pas faire le lien avec "Délivrance", par exemple, et les exactions des habitants du bayou ?

Impressions assez neutres, absence de passion, peu d'enthousiasme, l'ennui en embuscade.
C'est à l'image du paysage : grave, obscur, poisseux ; on patauge dans la vase ambiante aidés par la réalisation lente et méthodique ; par l'image sombre et par la musique locale. On navigue au gré du scénario sur les méandres du fleuve, entre la gravité du personnage principal, la brutalité gratuite de ses camarades de jeu, et le cache-cache avec le passé, qui va jusqu'à ranimer les soldats de la Guerre de Sécession.
Tout ça donne un résultat finalement assez envoûtant, brumeux, mystique ; une vraie atmosphère transmise par tout ce qui précède ; et par la présence de Tommy Lee JONES, austère et teigneux à souhait.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Dan SAUBION

Toujours un projet en tête, toujours des dates cochées sur mon agenda .... des centres d'intérêt variés .. et l'envie de partager les réponses aux questions que je me suis posées !
Voir le profil de Dan SAUBION sur le portail Overblog

Commenter cet article