Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

MILLENIUM - Les Hommes qui n'aimaient pas les Femmes

                                             Niels Arden Oplev dans Millénium, le film (Affiche)




Mikael BLOMKVIST, journaliste vedette du magazine économique suédois "Millénium", est condamné pour diffamation. Réalisant qu'il s'est fait piéger, il renonce à toute nouvelle procédure et décide de se couper du monde en attendant de purger les quelques mois de prison auxquels il a été condamné.
Une ancienne relation familiale, patriarche d'une dynastie industrielle, Henrik VANGER fait appel à lui pour élucider le mystère de la disparition de sa nièce, survenue il y a quarante ans sur l'île où réside encore la famille; et dont, chaque année, à l'occasion de son anniversaire, le douloureux souvenir refait surface.
Ayant accepté, Mikael commence son enquête sur place, recevant l'aide inattendue d'une jeune femme marginale, Lisbeth SALANDER, jeune hackeuse à la vie trouble et troublée, qui lui est totalement étrangère et dont il ignore qu'elle a enquêté sur lui.

Ce film est l'adaptation cinématographique suédoise du premier roman de la série best-seller "MILLENIUM" de Stieg LARSSON.

Et bien, quelle claque !
Comme toujours, visionnage en tandem, lui a lu les livres, moi pas.

Priorité à l'avis du lecteur-spectateur : satisfait, car il a retrouvé non seulement l'histoire, mais aussi l'atmosphère du livre auxquelles l'adaptation est très fidèle. Le film vaut aussi par sa construction et son interprétation qui est, elle aussi, conforme à l'image qu'il s'était faite des personnages, en particulier celui de Lisbeth.

En ce qui me concerne, j'y suis donc allée sans aucune idée préconçue, brute de décoffrage, à peine une bande annonce aperçue, trois bribes sur l'histoire, bref LE film du moment qu'il faut aller voir, nulle autre envie .... tout ça par un dimanche matin radieux et presque caniculaire ... le premier de l'année ... bref, pas de quoi être indulgente, d'autant que le film dure deux heures trente .... et que c'est du cinéma suédois .... va falloir assurer !!!
Et donc, grosse claque !
C'est efficace. D'une rare intensité, ce polar entretient, pour le Candide qui découvre cette sordide histoire, un suspense subtilement entretenu. Dur, cru, prenant mais sans basculer dans quelque chose de racoleur ou voyeur, même si certains passages sont particulièrement difficiles, insoutenables pour certaines jeunes spectatrices.  Finalement ce film est beaucoup plus fort que "Zodiac" ou "Gone, baby gone" auxquels je l'associerais.
Pourtant relativement long, le film n'en souffre pas tant le scénario est dense et la mise en scène et le montage efficaces ; pas de zone d'ombre, pas de complaisance,  et une excellente et convaincante interprétation. Et puis le plaisir (il faut bien un petit moment de grâce dans ce monde sordide ...), plaisir donc des paysages suédois.
Dommage de passer à côté, MAIS spectacle absolument pas familial, même si la réserve ne porte que sur les moins de 12 ans !
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article