Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

PIECE DETACHEE

                                                                     


 

 

 

31 décembre, des copains se retrouvent pour le réveillon après s'être perdus de vue pendant des années... avec un petit contentieux ! Edouard vient présenter sa réussite et sa dernière conquête à ses anciens copains, ça commence à partir en vrille, jusqu’à ce que, au onzième coup de minuit, tout explose.

Aïe, Aïe, Aïe !!! Même en cherchant bien, longtemps, et consciencieusement, on n’a pas trouvé pire ! On a touché le fond !!!

Mais « le fond de quoi ? »  Rétorqueras-tu lecteur ?  Le fond du vide !

Au début, on s’est sentis déroutés ; « ah, bon ? c’est ça ? mais où on va ? » ….. puis LE rebondissement …. Vient alors l’éclair d’un soulagement « ah !!!! d’accord !!!! bien joué (si on peut dire ? !!) la fausse piste !!!! Et puis ensuite, c’est encore pire …. Du comique poussif et sans aucun intérêt, on passe au gros-gras-grand guignol ennuyeux et ridicule, pour sombrer à la fin dans …. Dans plus rien !!! on n’attend plus rien, … sinon qu’on nous libère !!!! aller, un vague sourire – de soulagement – aux saluts … mais ils vont finir par nous faire rire ces quatre …. Euh ? comédiens ??   (« la pièce vous a plu, dites le à vos amis » !!! MDR ! LOL ! … à pleurer !!)

Car, passé le commentaire sur le vide sidéral de l’exploitation de l’argument et la pauvreté affligeante du texte ;  il y a du grain à moudre au chapitre interprétation ….  C’est une insulte au théâtre ! que du grossier, pas de nuance, pas d’inspiration, pas de jeu ; ils sont sensés jouer sur deux registres ….. OK, belle promesse, on va enfin voir quelque chose … tu rêves Herbert !!!! (désolante réplique qui aurait droit de cité dans la pièce !!), plus ça va, moins ça va … et à la fin, on tombe dans une caricature de caricature !!!! pire que tout !!! l’abîme !!!

Et pourtant la mise en scène est signée de Florence FORESTI …..

Et pourtant le propos, déjà utilisé maintes fois, peut être porteur de bonnes surprises, surtout dans le registre comique !!!! 

Et pourtant,  …. Non décidemment ! aucune circonstance atténuante ne parviendra à surmonter mon dépit !! RIEN !

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article