Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

ALCESTE A BICYCLETTE

Alceste à bicyclette : affiche

Gauthier, star d’une série télé, se rend dans l’Ile de Ré pour reprendre contact avec son vieil ami, Serge, ex-acteur qui s’est retiré du monde ; il veut lui proposer un rôle dans la pièce « Le Misanthrope » qu’il compte monter. D’abord refusée, l’offre se voit soumise à une condition : une lecture en tête à tête, en alternant les rôles, chacun des deux acteurs voulant interpréter le personnage d’Alceste. Ces échanges vont révéler les caractères des deux comédiens.

Un joli film où chaque lecture, chaque échange, dévoile une facette de ces deux cabotins. Rien de fastidieux dans cet exercice de répétitions du texte de Molière, bien au contraire, on assiste avec beaucoup d’intérêt à ces tirades, travaillées, remaniées, à cette ébauche de mise en scène qui oscille entre admiration confraternelle et combat de coqs.

Ces lectures et les quelques incursions dans la "vraie vie" vont peu à  peu révéler les véritables caractères des protagonistes, ce qui est finement et justement rendu par Philippe LE GUAY, le réalisateur.

 

Vraiment de la belle ouvrage, le décor choisi de l'Ile de Ré, de beaux personnages, une idée intéressante et qui ne se perd pas dans les alexandrins ; et surtout un duo brillant !

La jubilation de Fabrice LUCHINI crève l'écran ; et, restant juste en servant son personnage, il ne fait pas son "show" et donne beaucoup d'humanité à cet ours retiré des planches.

Face à lui, Lambert WILSON fait le poids avec beaucoup de panache.

Une très jolie fable, à voir sans modération !

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article