Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

AMITIES SINCERES

Amitiés sincères : affiche

 

Walter a une fille, deux amis, une ex-femme et le personnel de son restaurant. Par affection il régente la vie de ce petit monde n'attendant en échange que leur franchise. Mais parfois il s'avère difficile de tout lui dire.

Un film charmant, chaleureux et sincère. Une vraie bonne toile, quoi ! On se glisse dedans comme dans un cocon et on se laisse conter cette jolie histoire d'amour et d'amitié qui sonne juste.

C'est là la principale qualité de ce film, sans fausse note ni grandiloquence, il sonne juste.

Abordant des problèmes sensibles sujets à débat de société, il passe tout seul comme une évidence ; ces questions à l'échelle individuelle deviennent toutes relatives puisque finalement on aime la personne telle qu'elle est et non pour ce qu'elle est ... joli propos.

On pourrait croire que Gérard LANVIN, notre Walter, porte tout le film. Là encore, la subtilité de la réalisation de Stephen ARCHINARD et François PREVOT-LEYGONIE, donne une belle place aux autres personnages campés par un casting idéal. Qui d'autre que Jean-Hugues ANGLADE aurait pu être tiraillé entre l'amour et la raison, qui aurait mieux investi le costume de Vladimir YORDANOFF ? Quelles comédiennes auraient su communiquer autant de charme et de force à leurs héroïnes qu'Ana GIRARDOT et Zabou  BREITMAN ?

Et bien sûr Gérard LANVIN .... qui fait du LANVIN, bourru, droit dans ses bottes, avec un cœur gros comme ça ... mais qui n'écrase pas les autres au passage et sait se faire terriblement émouvant.

 

Bref ; j'ai beaucoup aimé. Alors tant pis si c'est un peu "les Bisounours à l'Ile de Ré" mais ça ne fait pas de mal, de temps en temps, un film simple (mais pas simplet) qui cherche à réconcilier plutôt qu'à dénoncer.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article