Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

COOKIES ... TOUT COOKIES

A l’heure du goûter, de l’apéro (dinatoire ou pas), d’une gourmandise, d’une envie de friandise ou de coupe faim …. Vous reprendrez bien un p’tit cookie ??? que OUI, que OUI !!! 

 

Alors, c’est parti ! Trois versions, trois couleurs, trois bonheurs !

 

COOKIES SALES AUX TOMATES SECHEES ET CHORIZO

Sur le plan de travail, on réunit :       

-          75 g de farine

-          30 g de parmesan

-          40 g de beurre

-          50 g de tomates séchées

-          40 g de chorizo (doux, fort, extra fort … )

-          1 œuf

-          1 pincée de sel

-          1 cuil. à café de levure

-          2 cuil. à soupe d’origan (ou herbes de Provence)

 

On suit le plan de travail :

On commence par faire chauffer le four (7/210°)

On prépare ensuite les tomates et le chorizo en les coupant en petits petits morceaux.

On prépare maintenant la pâte : farine, levure, sel, parmesan vont s’unir dans un mélange qu’iront rejoindre l’œuf, le beurre et enfin le reste de ingrédients (tomates, chorizo et herbes … pour ceux qui se seraient perdus en route !!)

Tout est intimement mélangé ? on forme alors de petits tas de la taille d’une noix sur une plaque allant au four recouverte d’une feuille de papier sulfurisé.

On enfourne une dizaine de minutes, un œil sur le compte minute, l’autre dans le four, les narines aux aguets !!! Cette gymnastique faciale garantissant la totale réussite de la cuisson !

 C’est cuit ? On dévore, chaud (gourmand !), tiède (raisonnable !) ou froid (quel self-contrôle !!! ).

cookies-chorizo-tomates-sechees.JPG

 

COOKIES FACON MOJITO

Pour les accros au mojito … ils se saisissent illico de :

1 citron vert

1 branche de menthe fraîche

Du rhum …. ;

Mais il faut aussi :

10 cl de lait

120 g de beurre ramolli

150 g  de sucre en poudre

1 œuf

220 g de farine

1 sachet de levure chimique

80 g de sucre glace

 

Chauffe-chauffe …. Le four ! 6/180° !

 

Mélanger 4 cuil. à café de jus de citron avec le lait et les laisser fusionner 5 minutes.

Dans un saladier, mélanger beurre et sucre en poudre jusqu’à l’obtention d’une belle crème mousseuse.

On bat l’œuf (oui, tu vois, il faut battre l’œuf !!) et lui ajouter le lait citronné, et une cuil à soupe de zeste du citron très finement râpé… on se risque alors à leur adjoindre une larme, lichette, lampée, louche de rhum ….

 

Entrée en scène de dame farine et son indissociable compagne levure ! l’une à l’autre mélangées, elles vont rejoindre beurre et sucre  pour une union sans grumeaux qui recevra finalement l’équipage au mojito !

La cuisine n’en peut plus entre la chaleur du four et les vapeurs alcoolisées !!! qu’à cela ne tienne, on va calmer l’atmosphère avec quelques brins de menthe fraîche, finement ciselés et laissés tombés dans le mélange.

 

Plaque de cuisson, papier sulfurisé ! OK ! alors on forme nos petits, cookies noisettes ou noix selon l’humeur et la destination.

 

Et on passe au four, 8 à 10 minutes : c’est cuit lorsque les cookies sont un peu gonflés, dorés sur les bords, encore souples au toucher.

Toutes conditions sont réunies alors, adieu fournaise, bonjour grille de pâtisserie pour laisser la petite fournée totalement refroidir avant la dernière opération … (suspense en suspens..) … le glaçage !

 

Pendant que les cookies reposent, le cuistot, lui, s’affaire : il mélange le reste du jus du citron vert avec le sucre glace et quelques émincés de menthe.

 

Lorsque les cookies auront refroidi, d’un coup de pinceau de ce dernier mélange, on en enduira la surface … une feuille de menthe pour la déco …

Plaisir de yeux et des papilles !  

cookies-mojito.JPG

 

COOKIES TOUT CHOCO ….

Petit gourmand déjà tu te délectes, mais si toute peine mérite salaire, le cookie tout choco mérite bien quelques travaux !

 

As-tu sous la main ces quelques ingrédients ?       

2

-          200 g de chocolat noir spécial dessert

-          200 g de pépites de chocolat (ou selon ma méthode une plaque réduite en miettes)

-          60 g de beurre

-          120 g de cassonade

-          75 g de farine

-          2 œufs

-          1 cuil à café de vanille liquide (ou sucre vanillé)

-          ¼ cuil à café de levure chimique

 

 

On s’y met …. Il reste du chocolat ? bien … 

Tu fais fondre le chocolat « dessert » selon la méthode de ton choix micro ondes ou bain marie avec un petit peu d’eau.

Tu ajoutes le beurre et tu mélanges … pas encore besoin de goûter … quand la pâte est bien lisse tu reposes sagement ta cuillère !  

Allez, prends un saladier, tu y mets les œufs, le sucre, un petit coup de fouet, tu ajoutes la vanille puis le mélange au chocolat (et on n’en oublie pas trop sur les bords !!)

C’est beau et bien souple alors tu peux ajouter la farine et la levure ; et terminer par les pépites.

A contrecœur, je le sens bien, tu vas placer ce saladier plein de promesses au réfrigérateur pour une bonne grosse demi-heure qui peut même aller jusqu’à 45 minutes selon l’occupation que tu trouveras pour détourner ton attention de la tentante gamelle !

Durant cette attente intenable tu devras préchauffer le four pour qu’il atteigne les 160° (th5) le moment venu.

Tu as aussi eu largement le temps de préparer les plaques de cuisson en les recouvrant de papier sulfurisé.

Aller … libère tes pulsions … et le saladier ! 

Sur les plaques tu vas déposer des petits tas de pâte, puis enfourner 12 à 14 minutes !

Les cookies ne doivent pas être durs à la sortie du four, ils restent souples au toucher, ça va leur assurer un bon (irrésistible) moelleux !

Lorsque le four te rappelle à l’ordre, tu sors les plaques, et laisses encore quelques 5 minutes les petits gâteaux reposer avant de les déposer (sans les empiler) sur une grille pour les laisser refroidir.

On peut enfin lâcher le fauve et s’empiffrer … notion que je récuse totalement, ces délicieux cookies méritant, après tant d’efforts,  qu’on les déguste respectueusement.

cookies-tout-choco.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie-Hélène 24/05/2011 20:11



Bonjour,


Je tiens à vous dire combien votre chronique « quelques vieux beaux gosses » m’a ravie car je partage cette nostalgie des héros TV de notre adolescence. Je dis « notre » car
nous devons être dans la même tranche d’âge.


Mon préféré de cette époque était James Stacy.


Son histoire est tragique à double titre. J’en étais resté à son terrible accident et à un téléfilm tourné bien après l’accident, passé à la TV dans les années 1990 sans rien savoir de plus. Mais
en cherchant récemment des informations sur le Web pour répondre à la question « qu’est-il devenu ? », j’ai découvert avec tristesse qu’il avait touché le fond y compris qu’il
avait fait une tentative de suicide ratée. L’homme derrière l’acteur n’avait pas un caractère facile semble-t-il, le malheur l’a encore aigri. Il a commis une faute mais il a purgé sa
peine. 


Sa « fiancee » sur les photos de Memphis 2010 est beaucoup plus jeune que lui, preuve que le charme opère encore même à plus de 70 ans et un grand handicap physique.


Alors ne nous souvenons que du sourire, des yeux bleus, du charme du jeune acteur qu’il fut.


Marie-Hélène.