Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

INSTANTS CRITIQUES

par Dan SAUBION 3 Mars 2013, 14:39 Billets d'où

                      

Une salle de cinéma à l’ancienne, avec ses fauteuils en skaï fatigués et sa large cabine de projection ; deux hommes arrivent, l’un jeune, l’autre pas ; rapidement le ton monte ; ils n’ont pas le même avis sur le dernier film de GODARD …

« Ils » ce sont Jean-Louis BORY et Georges CHARENSOL qui, pendant 18 ans (à partir des années 60), vont animer la rubrique cinéma de l’émission « Le Masque et la Plume » sur France Inter. Leurs joutes verbales vont passer à la postérité, elles revivent aujourd’hui sur les planches grâce à François MOREL, qui signe ici l’adaptation de ces chroniques et leur mise en scène.

 

Un beau cadeau pour les (vieux) cinéphiles, et autres spectateurs ! Nous avons assisté à un spectacle formidable !

 

Déballons, avides, ce joli paquet.

J’ai déjà évoqué l’emballage, une salle de cinéma intime (qui permet d’évacuer le côté radiophonique de la situation, les autres chroniqueurs sont absents, finies les postures statiques derrière un micro !).

Le ruban qui ficèle tout ça a déjà, aussi, été mentionné, c’est François MOREL, le Deschiens qui a fait son chemin et auquel la Pépinière Théâtre a donné carte blanche pour monter (pendant ce premier semestre) les spectacles de son choix. Associé à Olivier BROCHE (encore un Deschiens … et J-L BORY sur scène...), il a donc adapté ces textes truculents au cadre théâtral … avec brio ! Et il assure la direction des acteurs et l’orchestration de ce spectacle, … parfois musical ! et c’est génial !

Et ce fameux cadeau … les critiques d’une bonne quinzaine de films sortis entre 1964 et 1977, mais les critiques avec la verve de ce duo étonnant que fut BORY & CHARENSOL, adversaires-complices que (presque) tout oppose, avec aussi l’état d’esprit de la société de l’époque qui apparait en filigrane dans leurs propos qui s’éloignent parfois du sujet pour disserter sur des terrains encore plus polémiques. Le texte est donc fin, pertinent, passionnant et passionné, et savoureux pour ceux qui aiment le cinéma.

A ce sujet, l’analyse de ces vieux films peut sembler un obstacle pour un jeune public, or il n’en est rien ; j’avais deux jeunes filles à mes côtés qui ont, elles aussi, beaucoup aimé ce spectacle ; à la fin de la représentation elles ont admis ne pas avoir vu plusieurs de ces films, mais elles avaient une connaissance globale des réalisateurs mentionnés et avaient de toutes façons été conquises par la « pièce » elle –même ; par ces joutes verbales quel qu’en soit le support !

Petit régal de cinéphile, donc, mais, elles avaient bien raison, grand plaisir théâtral ! Je n’ai pas encore évoqué Olivier SALADIN (toujours un ex de la troupe des Deschiens !) qui interprète Georges CHARENSON. Formidable mousquetaire ! … et c’est bien connu, ils sont quatre les mousquetaires, alors la quatrième c’est Lucrèce SASSELIA, qui assure les intermèdes musicaux.

 

Le spectacle est très drôle, dynamisé par les coups de gueule de nos journalistes, souvent emprunts de mauvaise foi. Avec eux, on ne voit pas le temps passer et on regrette que les lumières se rallument si vite.

 

 

commentaires

Haut de page