Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

INTOUCHABLES

                                 Affiche du film Intouchables

 

Philippe, riche, raffiné, cultivé est cloué dans un fauteuil à la suite d'un accident. Il cherche un aide de vie. Le hasard lui fait rencontrer Driss, un noir des banlieues, chômeur professionnel.

Par esprit de challenge, l'un et l'autre vont relever le défi de ce contre-emploi, choc de deux mondes. Et si finalement l'eau et le feu pouvaient faire bon ménage ? 

 

Un triomphe ! Plus de 18 millions d'entrées à ce jour ; un carton !

Mérité ? Oui ; de là à crier au chef d'œuvre, il faut se calmer, certes, mais pour applaudir un bon divertissement, on peut se lâcher ! 

 

La qualité de ce film est assez paradoxale, l'histoire (vraie) est gentillette et pleine de bons sentiments, la mise en scène très conventionnelle, pas de quoi révolutionner la planète cinéma. Mais il y a aussi le choix des interprètes principaux et l'étincelle de leur duo, François CLUZET et Omar SY se régalent et leur connivence crève l'écran, on  partage leur plaisir.

Et surtout, il y a le dialogue concocté par les deux scénaristes- réalisateurs Eric TOLEDANO  et Olivier NAKACHE. Et bien de toutes leurs casquettes sur ce film, c'est, à mon avis, sur celle de dialoguiste qu'il convient de visser les lauriers ! Les éclats de rire fusent sur les mots plus que sur les situations ; c'est enlevé, relevé, iconoclaste à souhait ! Que du bonheur !! Et à la sortie, ce sont les répliques qui ont fait mouche !

Un succès mérité pour un film malin qui vaut beaucoup plus que la plaidoirie pour les "intouchables".

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article