Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

INVICTUS

                                            Invictus

1995 est une grande année pour l'Afrique du Sud : elle est la nation qui a été désignée pour accueillir la Coupe du Monde de Rugby. Les yeux du monde vont, l'espace de quelques semaines, être braqués sur ce pays en pleines mutations politiques et idéologiques ; libéré en 1990 après 27 années d'emprisonnement, Nelson MANDELA accède à la présidence de la nation en 1994, son ambition est d'apaiser son pays par une  réconciliation entre blancs et noirs autour du nouveau drapeau sud africain ; il voit dans cette grande manifestation sportive le moyen de relever ce défi par un grand élan de ferveur nationale. Pour cela, il va s'appuyer sur  François PIENAAR, capitaine des « Springboks ».

Maître Clint derrière la caméra, Morgan FREEMAN devant …. Ce sont les seuls motifs qui m’ont poussée à aller voir ce film … j’avoue : la reconstitution de la Coupe du Monde de rugby ….,  de 1995 …. , en Afrique du Sud …, ne présentait pas grand intérêt à mes yeux …. Pas d’enthousiasme délirant, donc, aux premières images …. Mais c’était sans compter avec le grand talent de ces deux roublards …. Qui parviennent à vous tirer des larmes avec un ballon ovale et quelques costauds pleins de bonnes intentions !

J’ai enfin retrouvé la profondeur et l’émotion qui m’avaient bouleversée dans « Million dollar Baby » ou « Sur la route de Madison » …. Trois fois rien, un mot, un regard, et on plonge dans cette histoire.

Morgan FREEMAN est absolument (résolument !) génial, bien au-delà de sa ressemblance physique avec Nelson MANDELA, il l’incarne à merveille, avec l’énergie, la finesse et la simplicité qu’on lui suppose ! Il est formidable et tellement imposant !

Et Matt DAMON, qui revient blond et joufflu, l’afrikaner qui va se laisser convaincre et œuvrer pour cette réussite. Il fait face et tient la distance !

Et si le premier crève l’écran, le reste de la distribution est aussi parfait, les deux principaux gardes du corps du Président en particulier.

Et il y a le génie de Clint EASTWOOD, qui tisse sa toile, mine de rien, sans emphase, avec humour souvent, avançant ses pions, et ses arguments ! Plaidant sa cause jusqu’au dénouement final …. Dernier quart d’heure intense : la finale de la Coupe …. Suspense intenable pour la pauvre Candide qui avait oublié depuis longtemps (l’a t’elle jamais su ?) le résultat du match …. Et dire qu’on écrase une larme devant ça !!!!! (et je n’étais pas la seule J !). Le grand sorcier blanc nous a touchés au cœur une fois de plus !

….. comment disent-ils déjà ? « le rugby, un sport de voyous joué par des gentlemen » …. C’est bien ça !

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Dan SAUBION

Toujours un projet en tête, toujours des dates cochées sur mon agenda .... des centres d'intérêt variés .. et l'envie de partager les réponses aux questions que je me suis posées !
Voir le profil de Dan SAUBION sur le portail Overblog

Commenter cet article