Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

KIKI VAN BEETHOVEN

                                                                    

 

Kiki a fait l’acquisition d’un masque de Beethoven, de ceux qui vous enveloppent de la musique du maître pour peu que vous soyez réceptifs. Kiki et ses copines ont toujours été en phase avec Ludwig, mais aujourd’hui, alors qu’elles sont à la retraite, elles sont devenues sourdes aux œuvres du compositeur.

Alors Kiki se confie à nous et cherche à comprendre pourquoi. Elle passe en revue sa vie, ses sorties, sa retraite, celles de ses amies ; réveille quelques vieux démons …. Et le masque, lui, parviendra t’elle à le ranimer ?

FORMIDABLE !!! Quoi ? la pièce ? le texte ? l’auteur ? la fable ? l’actrice ? l’artiste ? la mise en scène ? la scénographie ? la lumière ? le costume ? … TOUT !!!  On a tout adoré …

Bien sûr, forcément, la finesse, la subtilité du texte d’Eric-Emmanuel SCHMITT, c’est vif, précis, incisif, tellement actuel et juste, et si tendre aussi.

Mais que seraient ces mots sans le talent de Danièle LEBRUN ? Elle est fantastique : seule en scène, elle nous prend à parti, et, sur le ton badin d’une amicale conversation, elle nous relate ses aventures avec ce foutu masque de Beethoven, désormais muet ! Nous restitue, mot pour mot, les commentaires de la bande de copines, et du petit monde qui les entoure ! C’est savoureux, jubilatoire … et bouleversant ! Cette fragile actrice envahit la scène du théâtre de La Bruyère de son timbre inégalé, des répliques sans appel de son personnage, du caractère bien trempé de Kiki ! Un vrai monstre de théâtre !

Revenus dans la rue, l’émotion ravalée, la larme séchée ; nous nous sommes interrogés sur son âge ; si la question n’est pas élégante, elle est plus que respectueuse : quand on a autant de talent, l’heure de la retraite ne doit jamais sonner !

Mais revenons-en à la pièce, l’énumération des petits bonheurs n’est pas close !!!! Il faut mentionner la présence du masque ! partenaire (muet J) à part entière de l’actrice ! Cet immense moule s’anime de façon si astucieuse et poétique que c’est un régal de se fixer sur lui, de scruter ses réactions … Un grand bravo à Catherine BLUWAL, la scénographe (BLUWAL, vous avez dit BLUWAL ??) ….. et dans la foulée, bravo au responsable des lumières !

Et tant qu’on y est un petit salut à Ralph …

Envie d’un spectacle rare, … envie de rire, d’être émus, … envie d’être bouleversés et admiratifs, … envie d’appuyer sur la touche « replay » après la dernière phrase …. Allez rencontrer KIKI  Van BEETHOVEN !

 

                               

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article