Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA BELLE ET LA BÊTE

par Dan SAUBION 1 Mars 2014, 17:30 Billets d'où

                           La Belle et La Bête : Affiche

 

Il était une fois … un riche armateur ruiné par une tempête, il s’installe alors, avec ses six enfants, dans la campagne anglaise ce qui ne réjouit que sa fille cadette, Belle. A l’occasion d’un voyage, il a promis de rapporter à chacun de ses enfants le cadeau de son souhait ; peu exigeante, Belle ne demande qu’une rose … mais l’hiver arrive et les roses se font rares, le père en trouve une dans un buisson bordant un inquiétant château, en la cueillant il réveille l’esprit du domaine et le tyrannique maître des lieux exige la vie du pauvre homme en échange de la rose, consentant à ce qu’il rende une dernière visite à ses enfants.

De retour dans sa famille, la malheureux père distribue les cadeaux avant d’avouer son obligation ; Belle se sent responsable et décide de prendre la place de son père … elle se rend au mystérieux château et ne tarde pas à rencontrer son hôte … une bête monstrueuse !! Au lieu de la fuir, elle va apprendre à supporter cette bestiale compagnie ; jusqu’au jour où, elle aussi, reprend le chemin de la maison familiale avec la promesse d’un retour vers la Bête …

 

Qui ne connait pas la trame générale de ce conte du XVIIIème siècle ? (il faudrait peut être dire au jeune public que Disney n’est pas l’auteur de cette histoire … c’est ce qui se disait dans la file d’attente du cinéma !!). On retrouve ici les grandes lignes familières : la Belle, la Bête, le père perdu et l’entourage bête et cruel … ensuite chaque version a son propre angle de traitement de ce jeu de séduction.

C’est sur ce point que pèche le film de Christophe GANS ; les tête-à- tête entre Belle et son geôlier sont rares, leurs échanges fugaces ; la mise en place de l’histoire assez longue, le passé de la Bête plusieurs fois évoqué, et enfin le récit ne laissent que peu de place à la romance, sacrifiée,  qui cède la place à l’action !

 

Mais j’ai apprécié cette version pour sa plastique. L’image est très belle, la lumière soignée. Les décors comme les costumes ou les maquillages sont superbes. Les effets spéciaux nous emportent dans ce monde enchanteur. J’ai souvent pensé à la magnificence du « Peau d’âne » de Jacques DEMY, qui offrait cette même profusion féérique.

Alors on se laisse aller à ce beau spectacle, Léa SEYDOUX et Vincent CASSEL forment un joli couple, André DUSSOLIER reste toujours aussi sympathique ; hélas Audrey LAMY et Sara GIRAUDEAU sont deux caricatures, c’est malvenu, elles pourraient se contenter de remplir leurs rôles de sottes antipathiques …. Les autres sont transparents !

 

Rien de bien nouveau donc, aucune émotion ; mais, malgré tout, un beau spectacle visuel qui justifie cette nouvelle version.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page