Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA RAFLE

par Dan & C° 24 Mars 2010, 13:00 Billets d'où

                                       La Rafle

16 juillet 1942 ... Paris.
La rafle du Vel' d'hiv' ; de sa mise en place, de Vichy à Paris et Berlin, jusqu'à la déportation du dernier enfant .... retracée en suivant le parcours douloureux des habitants d'un immeuble montmartrois.

Et M..... !!!
J'en ressors amère, déçue quelque part ... on a volé mon émotion, on n'a pas su trouver le chemin jusqu'à mon coeur (pourtant facilement retourné .... les poches farcies de Kleenex !). Bon sang, qu'est ce qui cloche dans ce film pour que je sois restée de marbre ???? Ca m'énerve, j'avais tellement envie d'être attendrie, bouleversée, révoltée par cette monstrueuse histoire ! Et RIEN ... pas une petite larme à ravaler, pas à tempérer une rage contre ces armées déshumanisées ....

Pourtant le film est bien construit, il semble être le reflet fidèle de ces jours d'horreur, précédés de temps d'insouciance et de refus d'imaginer ce qui se tramait. Puis la mise en images de la rafle elle-même, le Vélodrome, les internements ... les bons, les justes et les autres, sans oublier ceux qui se sont trouvés devoir obéir (sujet d'actualité !). Tout ça prend bien forme , trop bien peut être ? A quelques détails près, la restitution de cette époque est exacte. Alors ?
L'interprétation est au-dessus de tout reproche ; ils sont parfaits (mais pas suffisamment attachants !). Jean RENO en tête, il domine de sa stature, son aura, son talent ... ses partenaires de jeu. Mélanie LAURENT a encore un joli rôle, et Gad EDMALEH est tellement meilleur dans ce registre. Et tout ceux qui les accompagnent, en particulier Denis MENOCHET (le responsable du camp de Beaune la Rolande) pour un personnage pas facile. Alors ?

Alors ... peut être la scénarisation qui attire le regard sur une famille (presque trop) parfaite ... (les deux seuls parents de cette macabre colonie à se retourner vers leurs enfants au moment de l'adieu ! si ça c'est pas du pathos maladroit !!!) ; des enfants d'avant-guerre qui ont déjà des réparties post-soixante-huitardes et un argot made in 2010 !!! (ah! les gosses au cinéma !!! pas facile !!)

Bref, c'est du travail propre et soigné mais qui n'a pas atteint son but !
.... Et qu'on ne vienne pas me dire que le but en question n'était pas de faire pleurer dans les chaumières parce que, pour le compte, tous les éléments y sont pourtant concentrés (sans jeu de mots !!) .... alors ????

commentaires

Haut de page