Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

LE DISCOURS D'UN ROI

                                               Le Discours d'un roi

                                                       

Albert Frederick Arthur George, familièrement surnommé Bertie,et entré dans la grande Histoire sous le nom de George VI, est affublé d’un bégayement très handicapant, il n’aime pas les mondanités, préférant sa calme vie familiale et ses responsabilités au sein de la Marine ; situation plutôt fâcheuse quand on est l’héritier en second du trône de l’Empire Britannique, que son frère ainé se montre défaillant et que la guerre éclate.

Le film suit les efforts de ce prince pour vaincre cette faiblesse afin de parvenir à affronter la lourde charge du pouvoir. Dans ce combat si intime, il est aidé par un orthophoniste hors normes et encouragé par sa femme.

 

Nous avons beaucoup aimé cette minutieuse reconstitution, ce film laborieux ; aux antipodes des films que l’on peut voir actuellement, toutes catégories confondues ! Tous les ingrédients d’un film terne sont réunis : histoire poussiéreuse, antihéros au charisme d’une limande, atmosphère lourde des salons de leurs gracieuses majestés, tout ça très daté ! Et cette triste chrysalide donne naissance à un lumineux spectacle ceci malgré l’absence de 3D … (j’rigole !).

Beau film donc, Colin FIRTH, en prince malheureux, gagne immédiatement notre sympathie, tout comme Geoffrey RUSH, inflexible professeur de diction. Leurs joutes sont savoureuses, intenses et souvent drôles. C’est un réel plaisir de suivre les efforts et les progrès si bien traduits par un excellent scénario qui s’appuie sur la vérité historique et sur les notes prises par Lionel LOGUE, le praticien irrévérencieux.

Tom HOOPER, le réalisateur, presque un débutant, a su tirer un étonnant parti de cette situation si particulière, sa mise en scène alterne moments graves ou plus légers avec la même intensité, trace un portrait (probablement !) exact des relations familiales si particulières au sein de ce clan et offre un film délicat, passionnant et finalement très émouvant.

 

** le film a été récompensé aux Oscars 2011 par quatre distinctions : meilleurs film, réalisateur, acteur principal et scénario original **

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex 23/02/2011 21:28


Je l'ai vu aussi. C'était vraiment Tres bien