Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

LE HOBBIT - LE VOYAGE INATTENDU

                        L'affiche américaine du film Le Hobbit : un voyage inattendu

 

Le peuple des Nains est chassé de son royaume souterrain d’Erebor par le dragon Sworg. Les survivants deviennent nomades ; l’héritier, lui, n’a pas renoncé au désir de reconquérir son territoire.

Autre époque, autre pays ; le hobbit, Bilbon Sacquet, prépare sa fête d’anniversaire en mettant un point final au récit de sa vie qu’il compte offrir à son neveu Frodon. Il raconte ses aventures, qui ont commencé soixante ans plus tôt quand le magicien Gandalf est venu l’enrôler pour rejoindre la troupe des quelques Nains partis à la reconquête d’Erebor.

Ainsi commence … « Le voyage inattendu ».

 

Après la trilogie (la magnifique trilogie) du « Seigneur des anneaux », Peter JACKSON s’attaque à la genèse de l’histoire avec  « Le Hobbit »  qui sera lui aussi décliné en trois épisodes.

 

Le grand frisson des premières images, qui nous font immédiatement replonger dans l’univers magique de JACKSON-TOLKIEN, cède vite le pas à une impression mitigée, entre le délice de ce cinéma grandiose et une réédition de série B. Tout y est … en moins bien ! Un itinéraire bis bien moins attachant, moins flamboyant, moins virtuose.

J’expédie les rancœurs : le coté « copié-collé » avec ce roi barbu déchu qui prend la tête d’une communauté pour une grande quête (c’est la faute à TOLKIEN !) ;  les vilains gros monstres dont certains ressemblent tantôt à des  peluches tantôt à des amas de gélatine (c’est la faute à JACKSON !) ; quelques chansons inopportunes et des longueurs qui nous endormiraient presque (faut étirer la matière pour parvenir à boucler la trilogie !).

Mais … mais même atténuée, la magie opère, la vue des paysages, les retrouvailles avec des héros familiers, la musique, l’apparition de l’anneau, la fougue de la caméra de Peter JACKSON, cette folie épique, c’est toujours aussi merveilleux ! La magnificence des décors, le soin dans les détails, ces prises de vue hallucinantes et aussi ces liens permanents avec l’histoire connue qui rendent cette suite familière.

 

Les familiers justement (Gandalf, Frodon, Elrond, Galadriel, Gollum) qu’on est heureux de revoir, ce nouveau roi qui devra faire ses preuves (Richard ARMITAGE et son roi Thorin n’ayant pas le charisme de Viggo MORTENSEN- Aragorn), une troupe moins séduisante (au propre comme au figuré, le peuple nain a un charme inégal !) …. Beaucoup de promesses pour le futur opus autour d’un Bilbon rajeuni, interprété par Martin FREEMAN, parfait.

 

Alors même si le charme de la première épopée n’est pas au rendez vous, les aventures de ce hobbit restent plaisantes, et la suite prometteuse … attendons la fin 2013 !

D’ici là je trouverai peut-être le temps de me plonger dans le livre de TOLKIEN !! 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article