Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE PRENOM

par Dan SAUBION 10 Juin 2012, 17:20 Billets d'où

                                          Le Prénom : affiche

Un diner de famille entre frangins, on fait le tour des nouvelles ; mais le sujet principal de la conversation est de connaitre le prénom choisi pour le bébé à venir. Quand le futur papa lâche l’info c’est le séisme ; personne ne valide cette décision. Le débat va ramener à la surface de vieux contentieux, de vieilles querelles, un bon lot d’amertume et de mauvaise foi, dans une famille pourtant très unie ; tout ça dans une ambiance de franchise débridée. 

Quel bon moment ! Ce film intergénérationnel fait mouche par sa justesse de ton, par la pertinence de son scénario et par l’excellence de son interprétation. 

Le film est l’adaptation, à l’écran, de la pièce à succès. A la manœuvre, les auteurs et comédiens du théâtre, c’est dire si l’un sera fidèle à l’autre. 

Mise en scène impeccable de ce huis clos tendu et follement drôle par les géniteurs originels, Alexandre de La PATELIERE et Matthieu DELAPORTE. Une orchestration de quatre, cinq monstres qui s’affrontent sans que les uns prennent le pas sur les autres. C’est super ! Aucun des personnages, aucun des acteurs, aux rôles et charisme aux antipodes les uns des autres, n’écrase ses partenaires, ils sont tous formidables ; ils défendent tous bec et ongles leur personnage livrant chacun d’irrésistibles morceaux de bravoure, c’est un régal. Patrick BRUEL, « bling-bling » magnifique. Charles BERLING, « bobo » doux-amer. Valérie BENGUIGUI, géniale. Françoise FABIAN et Judith El ZEIN, justes. Et Guillaume de TONQUEDEC, épatant, l’outsider gagnant ! 

Une joyeuse comédie familiale mais qui soulève quelques vraies questions de société, sur les apriori, les poids des interdits « institutionnels », sur la place de chacun au sein de la famille, sur les regards qu’on pose sur soi ou les autres, sur ces relations familiales si riches et si fortes. 

Donc, en plus de beaucoup rire, de savourer un bon moment de cinéma, on peut aussi réfléchir une minute, ouvrir le débat … sans en venir aux mains et sauver le tajine ! 

commentaires

Haut de page