Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MARGIN CALL

                                   Margin Call : affiche

 

Coup de balai chez les traders ; viré sans préavis un chef de groupe fait part d'une info capitale à un jeune loup, il sent que quelque chose se prépare qui va demander la plus grande prudence. le jeune expert réalise qu'on est au bord du crash, il alerte sa hiérarchie.

Toute la nuit va être consacrée à la gestion de cette crise imminente, avec un but ultime pour chacun, sauver sa tête quels que soient les dommages collatéraux. 

 

Ce film décortique les rouages financiers dans une immersion, en huis clos, dans l'un de ces fameux cabinets qui tiennent la haute finance entre leurs mains (sales !).

 

Assez rébarbatif au premier abord, le film s'avère passionnant. En vrai thriller il nous tient en haleine, mettant en relief les enjeux et les rapports de forces, les jeux de pouvoir et les manipulations. c'est tout à fait captivant même si l'exposé économique reste assez hermétique.

J.C. CHANDOR, le réalisateur, parvient à nous faire partager la tension de plus en plus pesante, à filmer les conflits où tous les coups sont permis à condition de garder son sang froid et sa dignité. Une grande efficacité dans sa très sobre mise en scène, pas de cri ou d'explosion, juste un regard sans concession sur un petit monde feutré et impitoyable.

 

Sur l'écran une belle galerie d'excellents acteurs : Kevin SPACEY, Demi MOORE, Jeremy IRONS, Simon BAKER ... ils sont brillants et captivants.

 

On est loin de "L'économie pour les Nuls", mais on a passé un très bon moment de cinéma. En temps de crise, c'est déjà pas si mal !

   

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Dan SAUBION

Toujours un projet en tête, toujours des dates cochées sur mon agenda .... des centres d'intérêt variés .. et l'envie de partager les réponses aux questions que je me suis posées !
Voir le profil de Dan SAUBION sur le portail Overblog

Commenter cet article