Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MUFFINS au ROQUEFORT et aux NOIX

par Dan & C° 4 Décembre 2010, 16:02 A ma table

muffins roquefort noix (2)

 

Si j’ai :

100 g de roquefort, une vingtaine de noix, un carré frais, 100 g de farine et un sachet de levure, et aussi 2 œufs, 2 cl de lait, de la crème fraîche et l’huile d’olive et un moulin à poivre …

je peux réaliser 6 muffins au roquefort et aux noix !

 

Alors c’est parti !

Comme souvent, on commence par faire chauffer le four (ce qui par ces jours de grands frimas est déjà une satisfaction !) …. Cap à 6 / 180° … ça c’est bon quand il neige derrière la fenêtre de la cuisine !!!

On prend un peu d’avance en beurrant les moules à muffins siliconés ou pas !

Aller , on se met aux choses sérieuses : émiettons 60 g de roquefort à la fourchette.

Place aux noix … en cerneaux ? on va en hacher grossièrement 40 g …. Sinon ? et bien on va faire en sorte d’en récolter suffisamment, pardi !! et leur faire subir le même sort !

Maintenant, un saladier ; dedans farine, 2/3 du sachet de levure, œufs, huile (1 cuil à soupe) et lait, un p’tit tour de poivre, deux même, ne soyons pas regardants !!  et on mélange …. Ça réchauffe !!!

Une petite pause, on en profite pour ajouter roquefort et noix … et c’est reparti pour l’amalgame.

Aller, repos ! Il faut maintenant remplir les moules … au ¾ (pas davantage), et on enfourne une petite vingtaine de minutes (au bout d’1/4 d’heure, on peut aller vérifier l’avancement de la cuisson et stopper tout si la lame du couteau plongée dans le cœur du muffin ressort sèche !) – c’est cuit ? on démoule sur une grille ... la tête en bas !  On les laisse tiédir gentiment.

Nous nous saisissons d’une petite casserole pour y faire fondre 40 g de roquefort dans une bonne grosse cuillérée de crème fraiche épaisse, on porte à ébullition, et on retire du feu … on peut rallonger avec un peu de crème si l’ensemble est trop compact et difficile à travailler (la qualité/variété du roquefort n’y est pas étrangère !!). Bien, encore du repos pour refroidir.

Retour au saladier (le même ?  pourquoi pas …. Mais on l’aura quand même lavé entre temps !! MDR !) … donc CE saladier, on va y assouplir le carré frais, et y ajouter le mélange de roquefort fondu.

Cette fois, c’est presque fini :  on récupère les muffins (pas mal si ils sont encore à peine tièdes, et surtout bien souples), avec une poche à douille on recouvre le petit gâteau de crème au roquefort, une noix pour la déco … et la bonne idée fraîche qui va affiner le palais, servir sur une petite frisée aux lardons !

muffins-roquefort-noix--3-.JPG

 

commentaires

Haut de page