Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

SICILIA, ISTRUZIONI PER L'USO

 

MONREALE--60--copie-1.JPG 

Entre Maffia, Etna et  soleil de plomb, certains mauvais esprits pourraient redouter les dangers siciliens !

Et bien nous n’avons eu à pâtir d’aucun de ces trois là ! 

 

La Maffia est omniprésente dans les figurines des boutiques de souvenirs et dans l’étalage permanent de l’affiche de Francis Ford COPPOLA ; on s’est bien posé une ou deux questions … sans plus, elle est restée « folklorique » !

L’Etna, quant à lui, a eu le bon goût d’attendre notre départ pour souffler quelques cendres sur CATANE, à partir du 9 juillet !

Et pour le soleil, bienvenu, chaleureux, il ne s’est montré agressif que lorsqu’on a, à tord, oublié de se protéger ;  sur les sites, un courant d’air assure un peu de fraicheur, le fourbe en profite, à nous d’être vigilants !

 

 

 

Quelles recommandations prodiguer alors au futur voyageur ?

Sans être légion, il y en a tout de même quelques unes !!!

                                     

 

          Dessins animés : Cars (Pixar)

La première concerne la conduite automobile des siciliens ! Il faut rapidement assimiler la notion qu’ils ne respectent pas le Code de la Route ! Ont-ils omis de le lire ? Sans doute n’est-il pas applicable sur l’île … en tous cas, leur façon de circuler est ??? différente ? étonnante ? effarante ?

Quelques exemples ? les limitations de vitesse ? connaissent pas ! les lignes continues ? idem ! les panneaux « STOP » se négocient au « gré à gré » … le plus engagé, le plus résolu passe !!! ceintures de sécurité à l’arrière ? y’en a au moins ?? les enfants à l’avant ? connaissent bien … ils ont même inventé l’airbag humain : le conducteur ou le passager bien sanglé et sur ses genoux le jeune bambin en liberté ; en cas d’accident, l’enfant amorti le choc ! enfant qui parfois, tient le volant tandis que l’adulte gère les pédales ! en deux roues, personne n’a de casque … le « personne » concernant les 1-2-3 (voire davantage) passagers !

A propos du stationnement, une bonne et une mauvaise nouvelle, voire une très mauvaise !

La mauvaise, on s’arrête là où on a besoin de s’arrêter, ça peut gêner parfois … qu’importe !

La bonne, le stationnement est gratuit aux heures les plus chaudes, en général de 12/13 heures à 15/16 heures ; vérifier sur les panneaux de stationnement, les heures sont indiquées par deux petits marteaux croisés.

La très mauvaise, il y a des contractuelles … efficaces !!!

Avant de mettre la voiture au garage, un petit tour à la pompe !

On paye d’avance ! une borne spéciale permet de régler le montant désiré, on règle en liquide ou en carte (attention, nos CB ne passaient pas à cause du code, il a fallu faire appel au pompiste !) … et quand on procède de cette façon (sans avoir affaire à un employé) certaines stations facturent le carburant moins cher ! Carburant dont le cours fluctue pendant la journée !!!

 

 

 

                                            MARSALA---Delfino-Beach-Hotel---plage-copie-1.JPG 

Allons à la plage maintenant. Nous avons été déçus par les accès aux plages. Etant sur une île, on pensait naïvement pouvoir nous baigner sans complications ; ça n’a pas été le cas. Et une fois la plage trouvée, nous voici confrontés au choix de la plage aménagée (parasol + transats) payante, ou les cailloux gratuits ! Nous avons constaté des prix de 10 à 20€ la journée.

 

 

 

                                                                                      

 

Avant d’aller s’adonner à toute autre activité payante, il faut faire le plein … de liquide ! C’est une vraie plaie ici ! Les cartes de crédit sont très rarement acceptées ; je parle des entrées sur les sites, restaurants, boutiques, et même le ferry pour Malte ! Il faut acquérir le réflexe de vérifier sa fortune en permanence … même pour prendre de l’essence, je l’ai dit : quand la caisse est fermée et que seul le 24/24 fonctionne, les cartes étrangères sont refoulées !!! pas de sous, pas d’essence !       

 

 

                                                                       

 

On a voyagé, on s’est baigné, on a alimenté la voiture ; à notre tour maintenant.

Les repas siciliens sont un régal ! des pizze (pluriel de « pizza ») délicieuses, des pâtes à se damner, et des menus à faire « caler » même les plus gourmands !

Le repas italien ne se prend pas sur le pouce ! on commence par l’antipasti, un large choix de salades, légumes marinés, poissons en sauce ou en salade, des beignets, des coquillages … puis le primo platti, pâtes ou riz cuisinés à la tomate, légumes ou coquillages (hummm, les pasta alle vongole !!) … on enchaine par le secundo platti, la viande ou le poisson (beaucoup de poisson proposé sur l’île, surtout du spada – espadon – grillé) l’une ou l’autre souvent cuisinés au citron, la vedette locale ; on choisit également le contorno (l’accompagnement, le légume) frites, pommes de terre persillées ou légumes (ratatouille en général),  en dessert quelques gâteaux glacés furieusement bons et les sorbets au citron qui donnent un peu de légèreté à cette dinette. Un petit expresso bien serré (une petite gorgée de nectar) et ensuite au choix une grappa (alcool de poire), un limoncello (version citron) ou un amaretto (à l’amande) ; une promenade digestive au clair de Lune et on touche du doigt le bonheur !

 

 

 

 

                                                      

Il est temps d’aller prendre un peu de repos. La chambre est spacieuse, la salle de bains bien aménagée. Le petit « hic » vient des prises électriques, souvent peu nombreuses et « à l’italienne » ; il faut donc prévoir pour les gros câbles français (comme ceux d’alimentation des PC) des adaptateurs. On peut avoir la chance de s’en voir prêter par l’hôtel, ou rester en panne !

 

      

 

Et voilà, la journée s’achève, demain matin nous repartirons d’un bon pied, régalés d’un bon « white coffee » mousseux ; mieux compris qu’un « café au lait », car chez ces latins aussi la langue internationale est l’anglais, et rares sont ceux, rencontrés, qui maitrisaient le français, comme nous l’italien  !!!

 

 

 

Arrivederci tutti !

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article