Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

THE MASTER

                              The Master : affiche

 

A la fin de la guerre, Freddie est démobilisé. Profondément marqué, il est instable et violent et ne parvient pas à trouver sa place au sein de la société. Il rencontre alors Lancaster DODD, gourou charismatique d'un petit groupe appelé "La Cause". Si le premier semble avoir trouvé son maître, le second tente de canaliser ce nouveau disciple avec des méthodes assez particulières.

 

Je n'ai absolument rien compris à ce film ! Ca bouge, ça cause, ça passe du coq à l'âne sans que j'aie pu cerner le fond du propos de cette histoire, son intérêt, son ambition.

Il se dit qu'il faut y voir un lien avec la scientologie ... or, si on comprend bien la position du Maître, on ne cerne pas son discours.

Le film dépeint la relation entre ces deux hommes, mais elle ne débouche sur rien, chacun s'enfonçant un peu plus dans sa folie.

Et ce groupe de "fidèles" qui suivent le Maître .... un noyau familial et quelques allumés, mais rien de considérable ....

 

Non, décidemment, je ne vois pas du tout où "on" (je mets dans le même sac scénariste, producteur et metteur en scène) veut en venir et reste très dubitative ...

Une satisfaction toutefois grâce à la magistrale interprétation de ce film, avec Philip Seymour HOFFMAN, formidable ; Joaquim PHOENIX, fou furieux et Amy ADAMS qui entre ces deux monuments a le rôle le plus fort de cette histoire.... nébuleuse.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article