Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jour 2 - PALERME

par Danielle SAUBION 17 Juillet 2011, 21:04 Forza SICILIA

Bien, place au tourisme ! aujourd’hui c’est PALERME qui nous attend.

Nous traversons la rue pour aller prendre le bus, le 628 ; il nous faut des tickets, mais ils ne se vendent pas à bord, nous devons nous les procurer chez les détaillants agréés, qu’à cela ne tienne, le chauffeur nous fait comprendre qu’il nous y déposera … et c’est ce qu’il fait à la station suivante, dans le centre de SFERRACAVALLO : il nous invite à descendre, nous montre le magasin … et nous attend pendant que nous achetons nos billets ! Ici, pour un ticket de 1.30€, on peut circuler pendant 90 minutes. Nous achetons en même temps nos billets de retour !

Nos transactions terminées, nous remontons dans notre bus, jusqu’au terminus à PALERME, au Stadio Communale, puis  nous prenons un autre bus, le 101 qui doit nous conduire vers le centre ville (le réceptionniste de l’hôtel nous a remis une carte de PALERME, et nous a fourni quelques indications pour nos déplacements !).

A la station Maqueda Palazzo Comitini, nous jugeons raisonnable de descendre, il est 11 heures, et nous avons repéré quelques beaux monuments sur le trajet.

Nous sommes juste à côté de la jolie piazza Pretoria.

PALERME - Piazza Pretoria (7) 

Le centre de cette grande place est occupé par une vaste fontaine, qui, finalement, occupe à elle seule presque tout l'endroit ! Elle devait à l’origine décorer une villa, et elle s’est retrouvée installée entre églises et palais ! En leur temps, au XVIème siècle, la nudité des statues fit scandale et la fontaine reçu le sobriquet de « fontaine de la honte » (fontana delle Vergogna). Bizarrement, ce gros monument est entouré d’une grille sombre décorée de petits bonshommes mignons comme tout soutenant des médaillons ornés de Trinacria.

PALERME - Piazza Pretoria (10)

Au fond de la place, avec son escalier (idéal pour les photos !) et son gros dôme, c’est l’église Santa Caterina. Une petite ruelle mène à la piazza Bellini ; pas moins de trois églises sur cette placette : derrière nous Santa Caterina, donc, devant, cachée par des bâches de travaux de restauration La Martorana, que nous ne verrons pas, et sur la droite, la très curieuse église San Cataldo. Un gros bloc surmonté de trois coupoles roses dans un petit jardin de palmiers ; l’église date du XIIème siècle et offre une allure de monument arabe. Nous en dédaignons la visite (2€), nous avons tant à faire !

PALERME - (39)

A commencer par traverser la rue, la via Maqueda, pour aller visiter (gratuitement !) la quatrième église en quelques pas : San Guiseppe ai Teatini (Saint Joseph des Théatins). Elle attire l’œil par sa jolie et grosse coupole bicolore, jaune et verte, joyeuse. L’intérieur est impressionnant, c’est baroque … du vrai baroque : débauche de décorations, dorures, statues, peintures, fresques … écrasant ! mais le travail de marqueterie de marbre est remarquable, quand on s’approche des autels on reste ébahis par la finesse de ce travail du marbre coloré, quelle minutie, quelle précision, il faut caresser la pierre pour sentir sous les doigts la multitude des petites pièces formant ces décors !

PALERME - église St Joseph (4)

En sortant, impossible de ne pas tomber en arrêt devant LE bénitier, il est mo-nu-men-tal !!! et magnifique ! un ange vous propose, avec grâce, sa coupe d’eau bénite, superbe !

PALERME - église St Joseph - bénitier

On ressort sur un carrefour curieux, la « place des quatre saisons », piazza Vigliena et les Quattro Canti, quatre palais du XVIIème siècle décorés à leurs coins de fontaines dédiées à chacune des saisons. Chaque fontaine a ceci de spécial qu’elle associe les styles de colonnes dorique, ionique et corinthien, tout en illustrant sa saison de référence. Très bel ensemble, qui, placé à l’intersection des via Maqueda et corso Vittorio Emanuele, les deux avenues principales de la ville, draine un monde fou : voitures, piétons et calèches … les attelages attendent le touriste, le cheval coiffé d’un chapeau de paille prend un peu de repos avant une nouvelle course en ville.

PALERME - Piazza 4 canti (5)

Nous repartons par la via Maqueda, beaux palais et boutiques indiennes … curieux mélange !

Une animation, une rumeur, au hasard d’une rue on bifurque vers un marché très animé : nous arrivons au marché de Ballaro. C’est génial, on se retrouve plongés dans la vraie vie palermitaine, bouchers, poissonniers, maraichers, vêtements, ustensiles … tout y est. Les fruits et légumes sont souvent vendus en barquettes ou en cageots ; les tomates en particulier, de toutes tailles, de très tentantes tomates cerises, qui finiront en salade, sauce ou pizzas … ou plutôt « pizze » !

PALERME - marché (2)

Les pastèques sont énormes … comme les huîtres ! les palourdes ne valent presque rien ! on remarque que les prix sont beaucoup moins élevés qu’à Paris.

Il est maintenant midi et demie et on est face à la gare centrale de PALERME, un bon point de repère pour notre retour.

On décide de remonter la via Roma, cette artère majeure de la ville, est aujourd’hui piétonne ; c’est très agréable d’y circuler car si elle est privée de voitures le dimanche, les passants aussi l’ont désertée, préférant sans doute le bord de mer et les joies de la plage … alors l’avenue est à nous, bordée de ses boutiques aux grandes enseignes internationales.

PALERME - Via Roma (2)

Un petit écart sur la route pour jeter un coup d’œil à l’église Santa Anna sur sa petite place.

Et à 13 heures, nous voici arrivés sur le corso Vittorio Emanuele, toutes les églises et les fontaines déjà vues, nous suivons le corso jusqu’à la cathédrale, croisant en chemin, piazza Bologni, un Charles Quint adoptant l’allure de Jules César.

Et voici la cathédrale ! Il est 13h15 et il fait un temps magnifique.

Qu’est-ce qu’elle est belle !!! Une vraie carte postale : ciel bleu, monument imposant à l’architecture féérique, un palmier et des massifs de fleurs pour la note colorée … un régal ! on est bien, on est parfaitement bien, gagnés par la plénitude de l’endroit !!

PALERME - Cathédrale (2)

On longe la façade, on ne peut pas la visiter car elle est fermée. Repli vers les jardins, et on se dirige vers le palais des Normands, il Palazzo dei Normanni.

On traverse un très joli jardin décoré de massifs de lauriers roses, palmiers et fontaine.

PALERME - Palais des Normands (2)

PALERME - Palais des Normands (3)

L’énorme palais se révèle derrière la végétation, une massive construction sans fantaisie. Hélas, il est fermé aux visiteurs. Sa seule fantaisie est la jolie « Porta Nuova », une belle petite loggia renaissance, légère et gracieuse à côté de ce gros palais.

PALERME - Porta Nuova

On traine un peu dans le jardin du palais, admirant la statue de Philippe V.

PALERME - Palais des Normands (8)

Nous en sommes là de notre découverte de PALERME, quand nous tombons sur le petit train qui fait le tour de la ville, il est plus de 14 heures, on se balade déjà depuis plusieurs heures, c’est l’occasion de découvrir confortablement les immanquables de la cité (pour 8€)!

Nous retraversons les quartiers déjà vus, et avons la bonne surprise d’aller jusqu’au port, la Cala ; nous longeons la marina avant de repartir vers le centre historique, on aperçoit au loin le Monte Pellegrino couronné du Castello Utveggio, tout rose, qui ne peut pas nous échapper.

PALERME - Castello Utveggio

En cours de route,  un petit arrêt sur la place du Teatro Politeama Garibaldi. Il s’agit d’une très vaste place, mettant en valeur le théâtre dont le fronton est surmonté d’un ensemble de six chevaux en bronze. Palmiers, massifs et statues se disputent l’espace, tandis qu’un joli kiosque à colonnes fait le vis-à-vis du théâtre.

PALERME----Teatro-Politeama-Garibaldi--6-.JPG

Ce petit tour est plaisant.

PALERME - Teatro Massimo

On passe ensuite devant le Teatro Massimo, reconnaissable à ses colonnes ; encore les Quatro Canti, la Cathédrale, et retour à la jolie porte du XVIème.

Fin de l’épisode « petit train » à 15h30, on s’attarde un peu puis on prend le chemin de la gare en suivant le corso Tukory.

On rentre ainsi tranquillement à l’hôtel après une belle journée de découverte, profitant du soleil sur la baie de SFERRACAVALLO.

PALERME - Sferracavallo - vue sur baie (5)

Nous ressortons diner un peu plus tard.

Je ne résiste pas à détailler notre repas, outrageusement copieux ! Et aussi savoureux que copieux !!

Hier, en chemin, nous avions remarqué une jolie terrasse en bord de baie, avant d’arriver dans le centre ville ; un peu fatigués de notre visite, et sachant à quoi nous en tenir sur la restauration en centre ville, nous nous penchons sur la carte ; le rapport quantité-prix est incomparable, l’endroit et le personnel accueillants ; on s’installe.

Quel repas ! Un diner de folie !! Le menu annonçait 8 antipasti … 1-chausson pané au poisson, 2-salade de crevettes/chou blanc sauce cocktail, 3-poulpe en sauce relevée, 4-anchois marinés, 5-salade de fruits de mer au céleri/carottes, 6-huîtres, 7-calamars frits, 8-moules … puis 3 primi … 1-spaghetti aux palourdes et aux moules, 2-rizotto au poisson-caviar, 3-penne sauce tomate/aubergine … puis 1 secondo … espadon aux gambas … enfin un sorbet au citron ! eau et vin …

Contrat rempli … comme nos estomacs !!! tout ça pour 27€ par personne !!!  

clipart restaurant chef t  ANTICO POSILLIPO - Via Plauto,1 - SFERRACAVALLO (Palermo)

hotelBELLEVUE DEL GOLFO, le même que le premier jour

 

 

 

 

 

P.S. : un autre regard, d'autres idées .... embarquez pour une "Virée Malin" : http://www.viree-malin.fr/trois-jours-en-sicile-palerme-ou-taormina-guide/

commentaires

Haut de page