Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

WASHINGTON en 5 jours - 2

par Dan SAUBION 14 Octobre 2015, 19:10 COTE EST DES ETATS UNIS - De Washington à Boston

Notre but aujourd’hui est de commencer par la visite du Capitol, on descend donc à Union Station et avant d’aller plus avant on se met en quête d’un p’tit dej’. Union Station est la grosse gare ferroviaire de Washington, on n’a donc aucun mal à trouver un endroit où se sustenter … le problème se pose dans le choix de l’établissement, avec entre autres, et sans rire, « Au bon pain », « Le pain quotidien » et « Prêt à manger » !! c’est rigolo !! On n'imagine même pas comment les américains prononcent toutes ces diphtongues bien d’chez nous !!

Après un sympathique petit en-cas, nous partons visiter d’un peu plus près cette grande gare. C’est une vraie ruche, lieu de convergence du métro, des trains de banlieue et aussi des grandes lignes, il y a de vastes salles d’attente ; qui dit fréquentation importante justifie la présence de tous les restaurants que nous avons vus, ceux déjà cités, et MacDo, pizzerias, sandwicheries, commerces en tous genres (le fameux CVS/Pharmacy que nous verrons partout, des magasins de téléphonie, librairies, vêtements …). Quittant ce niveau, on arrive dans le grand hall de la gare, immense et majestueux, d’un style néo-classique qui en impose avec ses colonnes de gypse, ses statues en marbre, les boiseries en acajou massif (sièges, guichets, comptoirs...), et surtout la grande voute en berceau décorée de caissons, certains laissant passer la lumière. Rien n’est laissé au hasard dans la décoration de cette gare construite en 1907 avec des ornements faits à la feuille d’or ; et la récente restauration effectuée de 1986 à 1988 a scrupuleusement respecté l’aspect original.

WASHINGTON en 5 jours - 2

Le niveau le plus bas est uniquement occupé par des stands de restauration rapide répartis autour d’un grand espace où sont alignées chaises et tables, roses, noires et blanches, inoccupées pour la plupart à cette heure.

WASHINGTON en 5 jours - 2

Le dernier étage est, lui, réservé aux boutiques, assez luxueuses ; dont une en particulier retient notre attention « Christmas America », un magasin exclusivement voué aux décorations de Noël … inattendu au mois de juin ! Sapins, rennes et Père Noël sont en vitrine, boules, guirlandes de toutes sortes et accessoires divers sont en vente ; c’est délicieusement anachronique.

WASHINGTON en 5 jours - 2

C’est aussi à cet étage que se situe la gare routière … et donc le lieu de départ de notre bus pour Philadelphie … on va en repérage,   et on trouve sans peine le « quai » de départ des Megabus … voilà une bonne chose de faite ; du temps de gagné et des soucis en moins pour le jour du départ.

Voilà, on a fait le tour … on retourne au niveau de la gare … ferroviaire ; l’occasion d’une nouvelle rencontre inattendue : des cireurs de chaussures, à l’ancienne, le client perché sur un siège en hauteur, le cireur qui jongle avec ses brosses à ses pieds … et il y a du monde ! 

WASHINGTON en 5 jours - 2

Bien, le tour intérieur est bouclé, il est temps de mettre le nez dehors, nous voici donc sur le parvis de la gare devant la monumentale façade et l’imposante Columbus Fountain, hommage à Christophe COLOMB, n’oublions pas que nous sommes ici dans le District of Columbia, nom donné en 1796 en référence au navigateur. Le monument est entouré des trois hauts mâts arborant la bannière étoilée et surmontés de l’aigle américain.

L’ensemble manque de finesse, c’est un peu trop trapu à mon goût, et hélas, toujours pas de ciel bleu pour enjoliver le tableau

WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2

Nous poursuivons en direction du Capitol, et en quelques minutes nous sommes sur l’esplanade devant le Parlement américain. Encore une sacrée émotion, entachée toutefois par la déception de voir la magnifique et emblématique coupole recouverte par un treillis d’échafaudages. Mais le monument est imposant, impressionnant, sentiment renforcé par l’absence d’animation autour du bâtiment sous haute surveillance. Il reste néanmoins la grande volée de marches, l’alignement des colonnes, deux longues ailes percées de fenêtres, tout ceci surmonté, donc, du fameux dôme caché.

WASHINGTON en 5 jours - 2

Nous nous mettons en quête du Visitor Center, caché sous l’esplanade. Pour entrer, nous devons passer par le poste de sécurité ; les sacs sont passés aux rayons X.

Nous entrons enfin dans le hall du Capitol, ou plutôt dans une mezzanine donnant sur la vaste salle, le Hall de l’Emancipation, où se situe le Visitor Center et ses guichets, récemment construit. Je demande à une employée la marche à suivre pour visiter le Congress … m’attendant au pire … en fait il suffit d’aller demander un pass au guichet, et à cette heure ci, il est bientôt midi, il n’y a pas foule … c’est justement à midi que nous avons rendez-vous pour la visite guidée du Congrès.

WASHINGTON en 5 jours - 2

Nous avons quelques minutes devant nous pour faire le tour de ce grand hall, le Hall de l’Emancipation, décoré de statues offertes par les différents états représentant des personnages illustres qui ont compté dans l’Histoire de la Nation, tels le Chef WASHAKIE, guerrier de la tribu des Shoshones qui a négocié, au XIXème siècle, l’attribution d’une réserve à son peuple dans le Wyoming, état donateur de la statue. A côté, choc des époques avec le présent du Colorado et l’astronaute John L. « Jack » SWIGERT Jr, lui, a participé, en 1970, à la fameuse mission Apollo 13 (qui fut interrompue suite à une explosion qui obligea l’équipage à quitter le vaisseau spatial et à se réfugier dans le module lunaire qui n’était pas équipé pour la survie, plusieurs jours durant, de trois hommes).

WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2

Mais il est l’heure de notre rendez-vous, nous devons arborer, pendant la visite, un autocollant bien visible sur nos vêtements. Notre accompagnateur distribue des audio-guides, je lui demande si il y a des explications en français … il me répond que c’est lui qui fait le commentaire …

Et il le fait en anglais, exclusivement … terminant chacune de ses interventions par un agaçant « any question ? » … could you repeat in French, please ? !!! ou pas … Il s’avère donc judicieux de se munir – avant la visite – de quelques informations … ou de bien maitriser la langue anglaise sinon on perd vite le fil des explications historico-architecturales ponctuées d’humour !! 

Le Capitol est donc le siège du Parlement américain, le Congress, composé de deux chambres, la Chambre des Représentants (United States House of Representatives) – dont le nombre est proportionnel à la population de chaque état et le Sénat (United States Senate) où chaque état est représenté de façon équivalente par deux sénateurs.

En 1776, après la Déclaration d’Indépendance de ces nouveaux Etats Unis, le Congrès n’est constitué que d’une seule chambre dans laquelle tous les états (ils ne sont que treize à l’époque) ont le même nombre de représentants disposant d’un droit de veto assurant à chaque membre de cette confédération un maximum de liberté, mais le système s’avère chaotique et peu propice à l’essor du jeune pays. Une convention se réunit alors à partir de 1786, et travaille pendant deux ans à l’élaboration d’un texte donnant plus de cohésion, de droits et aussi d’obligations aux états. Pour assurer une représentation équitable, deux chambres sont créées qui verront le jour avec la Constitution de 1789 qui commence ainsi : « Nous, le peuple des États-Unis, afin de former une union plus parfaite, d'établir la justice, d'assurer la tranquillité intérieure, de pourvoir à la défense commune, d'accroître le bien-être général, et d'assurer pour nous, comme pour notre postérité, les bienfaits de la liberté, nous faisons, nous ordonnons et établissons cette constitution pour les États-Unis d'Amérique », et le premier article met en place le nouveau Congrès : « Un Congrès des États-Unis, composé d'un Sénat et d'une Chambre des représentants sera investi de tous les pouvoirs législatifs déterminés par le présent acte. »

Voilà pour les institutions, mais qu’en est-il du siège géographique ? En 1776, tout s’est joué à PHILADELPHIE, les treize états fondateurs s’allient contre l’Angleterre, déclarent leur indépendance, mais où établir le pouvoir central ? Il faut une nouvelle capitale digne des ambitions de ces rebelles et qui respecte les individualités sans créer de jalousie… un territoire fédéral … tout est à construire, mais il faut aussi assurer le « quotidien » ! En 1878, WASHINGTON est choisie, PHILADELPHIE continuera d’assurer le bon fonctionnement de l’Union naissante en attendant que la nouvelle capitale soit en mesure d’accueillir les représentants du pouvoir fédéral.

Le 18 septembre 1793, George WASHINGTON, premier président de ces Etats Unis, pose la première pierre de l’édifice sur une petite colline proche du Potomac.

La construction connait bien des vicissitudes, changement d’architectes, modification des plans, à peine terminé, en 1811, il est brûlé par les anglais en 1814. Place à la reconstruction … aux agrandissements successifs, à la construction de la Rotonde et du nouveau Dôme … pendant la Guerre de Sécession les travaux sont suspendus, le chantier devient une garnison, un hôpital et même une boulangerie !

Fin officielle des travaux en 1868 … bientôt l’heure des agrandissements nécessaires et des restaurations, comme celle qui recouvre actuellement le dôme !

Notre visite passe par la salle des piliers en grès de Virginie, friable, sur lesquels on peut encore voir l’impact des balles de mousquets tirées pendant la Guerre de 1812. C’est une grande salle au plafond assez bas, blanche et beige.

WASHINGTON en 5 jours - 2

De là notre guide nous conduit directement sous le fameux dôme … restauration à l’intérieur également, on dirait un énorme parachute, une immense toile bouffante est tendue, laissant juste apercevoir le morceau central de la fresque.

WASHINGTON en 5 jours - 2

La salle est décorée de statues des présidents et de tableaux historiques. Je m’attarde devant Abraham LINCOLN et Ulysses GRANT, « Autant en emporte le vent » et « Les mystères de l’Ouest » en tête ! Dans cette salle est exposée une reproduction, gravée sur métal, de la Déclaration d’Indépendance.

WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2

La nouvelle salle qui nous est présentée ressemblerait presque à un garde-meubles ! Comme les pièces précédentes, elle n’a aucune fonction officielle sinon celle d’exposer des statues … très beau plafond à caissons, longs piliers gris, tentures rouges et dorures, et donc, des statues … des blanches, des grises, des noires … sous verre, encore, des reproductions de la Déclaration d’Indépendance, et de la Constitution. 

WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2

Fin de la visite, une grosse demi-heure pour cet aperçu du Capitol ; nous revoici dans le grand Hall de l’Emancipation, l’occasion de nous attarder un peu devant la Pierre Commémorative du Travail des Esclaves,  qui est présentée comme un morceau d’origine du mur de la façade construite entre 1824 et 1826, il rend hommage à la contribution des esclaves impliqués dans ces travaux.

WASHINGTON en 5 jours - 2

On cherche alors à aller visiter le Sénat. Il faut aller retirer des cartons au petit guichet du Bureau des rendez-vous du Sénat, en retrait du grand Hall. 

WASHINGTON en 5 jours - 2

Nous devons passer un nouveau portail de sécurité. Il nous est ensuite demandé de déposer nos téléphones, appareils photos ou sacs trop volumineux … ça ne rigole pas !

Nous circulons librement … sous haute surveillance, des vigiles sont à l’affût du moindre comportement suspect. Des portraits de sénateurs, toutes époques confondues, décorent les murs des couloirs silencieux. Nous sommes peu de visiteurs dans cette partie du Congress. On nous fait entrer, dans le calme, dans une mezzanine donnant sur la salle du Senate. Quelques personnes sont déjà assises dans les fauteuils de cette galerie qui domine les sièges des sénateurs. Comme je regrette de ne pas pouvoir prendre de photo ! Ce qui me surprend en premier c’est la couleur bleue qui domine cette salle assez petite pour une assemblée de cette importance. Souvent ces assemblées sont de couleur rouge ou verte. Il ne s’agit pas d’une installation en gradins, mais de pupitres et de fauteuils répartis en arc de cercle autour de la tribune. Et donc, moquette et tentures bleues. Le Sénat est donc en session, ils ne sont pas nombreux à siéger aujourd’hui. 

Nous retournons vers la consigne récupérer nos effets et regagnons le Grand Hall, nouveau passage en revue des statues, commençant par la statue dorée de KAMEHAMEHA 1er, roi des îles hawaiiennes ; ou de la petite Helen KELLER, auteure sourde et aveugle au destin étonnant malgré ses handicaps. 

WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2

Et maintenant le morceau de choix : la statue de la Liberté, la reproduction, en plâtre, de celle qui, en bronze, haute de six mètres, surplombe le dôme du Capitol.

WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2

On va maintenant visiter Exhibition Hall, c’est une intéressante exposition qui retrace l’histoire du Congress et surtout les étapes de la construction et des modifications de l’édifice mises en scène de façon très pédagogique. Des pièces sont signalées comme « incontournables », telles la maquette du dôme du Capitole, du mobilier d’époque, de belles gravures et LA table de LINCOLN.

On se met ensuite en quête du passage vers la Bibliothèque du Congrès. Il faut retourner au niveau supérieur du Visitor Center, l’accès à la Bibliothèque se fait par un long tunnel, bizarrement désert, on s’attendait à y voir circuler pas mal de touristes ou d’employés. Arrivant par là on évite les nouveaux contrôles de police et nous voici dans un vaste hall superbe.

Fondée en 1800, la première collection d’ouvrages a été détruite en 1814 lors de l’incendie du Capitol. The Library of Congress a rouvert ses portes en 1897 dans le bâtiment Thomas JEFFERSON, nom attribué en 1980 en mémoire du président qui avait cédé sa bibliothèque personnelle pour remplacer les pièces perdues. Elle regroupe maintenant une collection de plus de 150 millions de documents, livres, parchemins, manuscrits, gravures, cartes, mais aussi partitions musicales, photographies et même archives sonores.

Ce qui nous surprend tout de suite en arrivant, c’est la décoration riche et colorée, contrastant avec celle du Congress, imposante. Ici nous sommes dans un environnement de style Renaissance italienne, l’escalier travaillé, des colonnades qui bordent la galerie supérieure, des sculptures, et surtout de vives couleurs. Vert, rouge, ocre nous sautent aux yeux, illuminant le joli plafond de l’étage. Et au centre, au-dessus de nos têtes, à plus de 20 mètres du sol, une magnifique verrière en vitrail, bordée de fresques colorées. C’est vraiment très joli, élégant et harmonieux.

 

WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2

Passant dans une autre salle, nous trouvons un trésor : la Bible imprimée par GUTENBERG, le premier livre imprimé avec des caractères mobiles en Europe, vers 1450 ! Elle ne semble pas si vieille que ça, en parfait état, elle parait avoir traversé les siècles sans dommage. Juste en face, une autre vitrine, et une autre pièce exceptionnelle (mais qui nous parle moins !) : la Bible géante de Mayence, de la même époque.

WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2

Nous montons à l’étage, de la mezzanine l’ensemble est encore plus joli ; léger et lumineux. Nous entreprenons de faire le tour de la galerie pour admirer toutes les fresques d’inspiration antique. 

WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2

De cette mezzanine, nous avons accès à la galerie d’observation de la salle de lecture principale. Derrière un grand panneau vitré nous pouvons enfin voir cette grande salle magnifique. Hélas, nous ne pouvons pas observer la coupole dorée dans de bonnes conditions, il faut attendre son tour pour approcher de la vitre qui masque une partie du dôme.

La salle de lecture est une très belle pièce, ronde, le centre est occupé par les pupitres de lecture, tout autour, derrière des arches de marbre, on voit les rayonnages de livres. La lumière extérieure arrive par de grands vitraux en demi cercle, décorés de l’aigle américain et des drapeaux des différents états, ils ne sont qu’au nombre de 45 (l’Alaska et Hawaii ne faisant pas partie des Etats Unis à l’époque de la construction). 

La balustrade courant le long du mur supporte les statues d’hommes illustres dont le domaine d’élection est représenté au dessus de chaque haute colonne de marbre soutenant la coupole ; ainsi BEETHOVEN et MICHEL-ANGE sont-ils réunis par l’Art, tandis qu’HOMERE et SHAKESPEARE illustrent la poésie, ou MOÏSE et Saint PAUL la religion.  Seize statues en bronze sombre veillent donc sur ce « cercle du savoir » qui s’étend à leurs pieds.

WASHINGTON en 5 jours - 2

Au centre de la coupole, qui culmine à 50 mètres, la grande peinture centrale représente les différents pays et époques ayant contribué à la construction de la culture occidentale, avec le regard des architectes de la fin du XIXème siècle !

WASHINGTON en 5 jours - 2

Nous retournons vers la mezzanine, l’occasion d’apprécier une nouvelle fois la belle architecture du hall et de prendre le temps d’admirer la grande « Mosaïque de Minerve », dans l’axe de l’escalier, c’est une grande représentation de la Déesse de la sagesse et de l’intelligence, entre autres, œuvre en mosaïque de verre, marbre et feuille d’or … On se croirait dans une villa romaine ! Impression confirmée par les images des sens et des vertus peintes sur de grands panneaux colorés … d’inspiration antique.

WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2

Des grandes fenêtres, on a une belle vue sur le Congress et son dôme recouvert d’échafaudages. 

WASHINGTON en 5 jours - 2

A 15 heures, nous retrouvons le ciel gris de WASHINGTON … et la façade de la Bibliothèque. 

WASHINGTON en 5 jours - 2

De l’autre côté de l’avenue, un nouvel édifice n’attend que nous, un pur temple antique (encore !), c’est la Cour Suprême des Etats Unis … nous allons voir dans quelles conditions nous pouvons la visiter.

WASHINGTON en 5 jours - 2

Nous arrivons sur une grande esplanade, l’accès à l’imposant escalier est interdit au public, sur le côté du bâtiment il y a une file d’attente, on va y prendre place ; un vigile fait entrer les personnes par 10/15 à la fois. Attendant notre tour, on peut admirer la grande statue de la Contemplation de la Justice, et le fronton flanqué de sa devise : « Equal justice under law ». 

WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2

L’attente est assez rapide, passage au poste de sécurité avant d’arriver dans un vaste couloir aménagé avec de grandes vitrines où sont exposés des documents concernant la construction et proposant une maquette de la salle d’audience. Au fond, John MARSHALL nous surveille, il fut Chief  Justice of the United States pendant plus de trente ans, de 1801 à 1835, prenant une part active à la mise en place du système législatif américain. Derrière lui, l’exposé sur la Cour Suprême et ses juges se poursuit. Dans une autre salle, un film présente l’histoire et le fonctionnement de la Cour, il est en anglais.. on zappe.

WASHINGTON en 5 jours - 2 WASHINGTON en 5 jours - 2

La suite de la visite se poursuit à l’étage, nous prendrons l’ascenseur ; mais avant nous allons voir les étonnants escaliers en colimaçon. Conçus par l’architecte Cass GILBERT, il s’agit d’une spirale en hélice autoportée …  un long ruban de marches blanches, bordé d’une rampe en laiton (semble-t-il), l’effet est très joli, c’est vrai, aérien … rien ne justifie ce choix de construction sinon la recherche de l’esthétique ; c’est très réussi.

WASHINGTON en 5 jours - 2

A l’étage, nous arrivons dans le Grand Salon, un vaste espace d’apparat décoré de lourdes colonnes de marbre et des bustes des Présidents de la Cour. Il n’y a personne, hormis un vigile en uniforme qui nous a à l’œil.

Mauvaise surprise, nous ne pouvons pas aller dans la salle d’audience, l’accès est bloqué par un lourd cordon ; on peut à peine apercevoir quelques sièges derrière un grand rideau rouge … Cerbère est intraitable !! Alors nous reportons notre attention sur le Grand Salon, sorte de grande salle des pas perdus … massives colonnes mais beau plafond à caissons ! 

 

WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2

Dernier petit coup d’œil à l’exposition avant de retrouver le grand air, et de drôles de maisons colorées que nous n’avions pas encore remarquées.

De retour sur le parvis de la Cour Suprême, on admire une dernière fois la façade à colonnes vue dans tant de films.

WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2

On traverse les Jardins du Capitole pour revenir vers le Mall. Je veux maintenant aller voir le grand bassin devant le Capitole et ses statues dont celle du mémorial d’Ulysses GRANT, pas de bol, elle est, elle aussi, emmaillotée ! Oh la la ! Quelle perspective … depuis le Capitol (et son dôme en restauration) le Mall se déroule jusqu’au mémorial de Lincoln … statue de Grant sous bâches, cahutes de chantier, engins de travaux, terrain retourné, camions et tractopelles … le tout couronné par le ciel gris ! 

WASHINGTON en 5 jours - 2

Bon, on continue ! … bientôt arrêtés par une petite averse ! on se pose à côté du Reservoir Pool, le bassin devant le Capitol … si nous cherchons un p’tit coin au sec, cette petite pluie ne semble pas effrayer les écureuils en goguette. 

WASHINGTON en 5 jours - 2

Les gouttes s’espacent, on quitte notre abri ; on décide d’aller visiter un musée … au moins on sera au sec ! les grands musées de WASHINGTON sont gratuits … c’est bien pratique pour un choix par défaut !

On nous a recommandé le National Air & Space Museum… de l’extérieur on voit déjà les engins spatiaux … il est 17 heures, la fermeture est à 17h30 … si on ne se fait pas refouler à l’entrée, on aura au moins une demi-heure de visite !

On entre sans problème ; passage au détecteur de métaux avant la découverte du musée qui commence par le Spirit of Saint Louis de Charles LINDBERG, juste à côté du module d’Apollo 11.

WASHINGTON en 5 jours - 2

Il y a beaucoup de monde dans ce grand musée familial, et nous n’avons pas dû être les seuls à être venus s’y réfugier ! C’est finalement un très bon choix, les pièces exposées sont passionnantes, une grande partie est consacrée à l’exploration spatiale, des fusées (américaines, mais aussi russes, européennes..), la reconstitution des missions sur la Lune, la traversée d’un vaisseau spatial (avec ses différents postes de travail ou loisirs!) mais aussi les balbutiements de l’aviation avec, en particulier, le Wright Flyer, étonnante aile volante qui fit ses preuves en 1903. 

La visite se poursuit avec les prototypes, les hydravions, les premiers avions de ligne …

 

  

 

WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2
WASHINGTON en 5 jours - 2

Hélas l’heure tourne … et comme pour Cendrillon, les 17 coups et demi ont retenti … le personnel fait de nombreux appels au public … le musée ferme …

 

Fin de la visite, et fin de la journée de tourisme … le léger crachin pousse les visiteurs vers le métro. 

WASHINGTON en 5 jours - 2

La Bibliothèque du Congrès, pour sa grâce, la richesse de la décoration. Sinon, bien sûr, la satisfaction de découvrir des lieux aussi importants que le Congrès des Etats Unis ou la Cour Suprême.

WASHINGTON en 5 jours - 2

EDEN PARK GUEST HOUSE, pas de changement !

commentaires

Haut de page