Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jour 9 - SHANGHAI

par Dan SAUBION 16 Octobre 2018, 14:40 Merveilles de CHINE

à la découverte de SHANGHAI

Nous voici arrivés à SHANGHAI.

Jour 9 - SHANGHAI

une concession occidentale

Au programme aujourd’hui le Bund, le premier terrain concédé aux anglais en 1843.

Jusque-là la Chine était autosuffisante, n’était-elle pas « l’Empire du Milieu » ; CANTON était la seule ville portuaire chinoise à être ouverte aux étrangers, des barbares ! Les empereurs ayant toujours souhaité maintenir une certaine distance avec l’extérieur.

Mais depuis longtemps les anglais ont cherché à établir des contacts commerciaux avec la Chine, déjà, en 1790, une délégation britannique avait obtenu quelques échanges, toutefois limités à CANTON, et dans une zone bien délimitée.

Mais le contexte colonial a évolué, l’Angleterre est devenue « l’Empire où le soleil ne se couche jamais » … et lorgne du côté chinois. Implantée aux Indes, elle y cultive l’opium et le vend en Chine, s’assurant des profits florissants au détriment des consommateurs de plus en plus dépendants. En Chine, les lois anti-opium s’avèrent inefficaces d’autant que de hauts fonctionnaires sont impliqués dans le trafic. En 1839, l’empereur décide de frapper un grand coup, il fait saisir les caisses d’opium, le matériel de contrebande et emprisonner les responsables. L’Angleterre ne peut accepter un tel camouflet, ni, surtout, une telle perte. La guerre éclate, les anglais enchaînent les victoires militaires, navales, ils occupent une petite île stratégique en face de CANTON, HONG KONG. L’empereur capitule en 1842, accordant aux vainqueurs leurs exigences, les chinois doivent racheter CANTON, ouvrir cinq villes aux anglais, mettre en place des accords commerciaux privilégiés avec eux, indemniser l’opium détruit et surtout accepter l’occupation de HONG KONG, dont le sort ne sera définitivement réglé qu’en 1997 !! L’Angleterre obtient aussi la reprise du commerce de l’opium.

En 1854, les anglais, accompagnés des français et des américains, vont remettre en cause ces conventions ; ils demandent l’extension des accords commerciaux et l’accès à l’intégralité du marché chinois, ce qui est refusé par la Chine. Un nouveau conflit éclate ; les conséquences seront encore plus difficiles pour la Chine : le pays doit ouvrir onze de ses ports aux étrangers, qui obtiennent la libre circulation dans le territoire, ainsi que la baisse des droits de douane. Les conséquences se répercuteront sur l’équilibre intérieur de la Chine.

En 1843, les anglais ont donc obtenu un accès à SHANGHAI. Ils vont aménager leur concession ; ils construisent le quartier du Bund au bord de la rivière Yangzi. Le nom viendrait de l’anglais signifiant « rivage de rivière marécageuse ».

Les bâtiments actuels datent du début du XXème siècle (1905-1906), mais SHANGHAI connaîtra son âge d’or entre 1920 et 1930. La guerre va y mettre fin, marquée par l’occupation japonaise.

La ville florissante qui vivait du commerce des opiacées mais aussi de la soie et du thé entre en léthargie. Après la Révolution Culturelle, elle ne saisit pas le premier train de l’ouverture de la Chine, au sud, c’est plutôt CANTON qui va se développer et s’ouvrir. Dans les années 1990, une politique est mise en place pour attirer les capitaux étrangers, l’accent est mis sur le développement des infrastructures, les équipements sont financés par la ville, des fonds privés vont construire les buildings qui fleurissent à SHANGHAI … bientôt qualifiée de « forêt de buildings ». A l’époque, le coût du travail est particulièrement bon marché ; l’essor de la ville très rapide.

Jour 9 - SHANGHAI

Maintenant le coût de la vie à SHANGHAI est devenu cher, l’accès au logement onéreux, exilant les habitants de plus en plus loin du centre congestionné.

Mao nous explique que l’accession à la propriété en Chine est assez bizarre, pour un particulier la « propriété » dure 70 ans, 90 pour une société ; mais ce statut est somme toute récent … et personne ne peut dire ce qu’il adviendra de cette « propriété » au terme de ces délais.

Nous avons traversé la banlieue de SHANGHAI, et nous arrivons à l’atelier de soie, dans le vieux quartier de la ville.

Jour 9 - SHANGHAI

atelier de soie

Nous avons trois minutes pour descendre du car, faute de quoi le chauffeur se fait « flasher » et devra payer une amande de 200¥ ; on se précipite dehors !

Nous voici donc dans une fabrique de soie. La visite est tout à fait passionnante ; on apprend tout sur l’élevage et la récolte du ver à soie.

Le bombyx du mûrier a pondu ses œufs, au bout de cinq jours ils se transforment en chenille, après des mues successives elle commence à produire du fil pour tisser son cocon pour devenir chrysalide puis papillon afin de reproduire le cycle.

Un petit cocon contient un insecte ; un plus gros, deux. Le traitement va être différent selon le cas.

Du petit cocon, l’atelier va pouvoir exploiter le fil, « gros » comme 1/5éme de cheveu, et long de 500 à 600 mètres. Produit par un seul insecte, il n’y a donc qu’un seul fil qu’il va suffire de démêler, mécaniquement.

Dans le deuxième cas, deux vers ont entremêlé leurs fils, inextricables … qui serviront à autre chose.

Pour le moment, après cette explication faite pièces à l’appui, nous voici dans l’atelier de dévidage devant une ancienne machine toujours en état de marche, 6 à 8 petits cocons flottent dans l’eau tandis que l’appareil, par un mouvement régulier, tire sur les fils et forme les premières bobines.

Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI

Dans la pièce suivante, nous découvrons comment sont exploités les cocons multiples.  Ils sont chauffés (pour tuer les insectes). L’ouvrière humidifie le cocon, le casse et en extrait les larves, puis elle étend ce maillage de fils entremêlés sur un support en forme d’arche pour le séchage. Lorsqu’on le reprend, le cocon a une forme de disque de 20 centimètres de diamètre environ … et la magie va opérer … en  tirant régulièrement sur le pourtour on va l’étendre jusqu’à la taille requise, soit en moyenne 180 – 200 centimètres … bien sûr tout le monde est incrédule, alors l’employé nous met à contribution, on se place autour d’une large table, se saisissant d’une bordure on tire délicatement sur la petite galette qui se déploie pour atteindre la forme voulue si mince qu’il faudra un nombre impressionnant de couches pour obtenir le résultat final : une couette ! Car cet atelier est spécialisé dans la confection de linge de lit : couettes, oreillers et parures.

Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI

Les étapes suivantes sont le montage, la mise en forme de la couette, glissée dans une housse elle est prête à équiper tous les lits, il y a bien sûr différentes tailles, mais aussi différents grammages selon la chaleur voulue ! Ces couettes sont, semble-t-il idéales, parfaitement naturelles, légères (c’est vrai), souples, résistantes, hypoallergéniques, antibactériennes, absorbant l’humidité … et surtout luxueuses !!! Autant d’arguments irrésistibles pour convaincre les futurs acheteurs ! pour compléter cette confortable literie, on peut ajouter des oreillers aux mêmes vertus.

L’exposé du démonstrateur prend fin devant un mur de parures de lits en soie, de différents motifs, coloris, styles … Pour ceux qui se laisseraient tenter par un ensemble complet, la couette est offerte !!! c’est tentant mais onéreux !! mais ça n’empêche pas bon nombre de personnes du groupe de faire des achats …

Jour 9 - SHANGHAIJour 9 - SHANGHAI

La sortie se fait par le magasin … de vêtements et accessoires ! Il y en a de très jolis, du sous-vêtement au manteau, pour tous les sexes, âges, styles, saisons, occasions … les prix, eux, restent élevés, mais c’est vrai que nous sommes sur des produits de grande qualité.

Jour 9 - SHANGHAI

à la découverte du BUND

Nous quittons l’atelier vers midi, il a plu pendant la visite.  Nous allons maintenant voir le Bund de SHANGHAI, longue avenue (East Zhongshan Rd) en bordure de rivière, qualifiée à l’époque des concessions étrangères de « Wall Street » de SHANGHAI. Le bund, c’est le rivage marécageux, celui du fleuve Huangpu, où autrefois les étrangers débarquaient leurs marchandises, avant d’y installer leurs banques et compagnies coloniales. Dans les années 1930, le Bund est le cœur de la vie économique de la zone anglo-américaine. En 1949, SHANGHAI passe sous le contrôle de la Chine Communiste, les riches bâtiments sont récupérés pour en faire le siège des administrations, banques ou compagnies du nouveau régime. Depuis les années 80, le quartier a été restauré, hôtels de luxe, banques ou entreprises commerciales s’y sont installés, les édifices ont été protégés, classés au patrimoine national ; faisant de ce boulevard la vitrine de SHANGHAI.

De l’autre côté, la ville ultramoderne s’est développée depuis vingt ans, ses gratte-ciel rivalisant d’originalité et de hauteur.

Jour 9 - SHANGHAI

Notre promenade sur le Bund commence à hauteur du Monument commémorant les Héros du Peuple, martyrs révolutionnaires ou malheureux ayant donné leur vie en luttant contre une catastrophe naturelle. Cette construction date de 1993, haute de 24 mètres, elle est formée de trois silhouettes qui rappellent des fusils, réunies à leur sommet, reposant les unes sur les autres. Ce grand monument est installé au confluent des rivières Huangpu et Suzhou.

C’est drôle, ici, ça sent la mer !

Jour 9 - SHANGHAI

Nous avons une grosse demi-heure pour faire quelques pas sur cette grande promenade, Mao nous accompagne, nous donnant quelques indispensables clés sur ce décor étonnant, de notre côté de la rive, derrière nous, les anciens bâtiments historiques, aux styles architecturaux variés, du gothique à l’art déco en passant par du baroque bien chargé !! Face à nous, au-delà du fleuve, le quartier de Pudong, c’est une forêt de tours aux formes recherchées, comme la tour télévision, la Tour de la Perle d’Orient (Oriental Pearl TV Tower), cette bizarrerie extraterrestre rouge ; ou le fameux décapsuleur, Shanghai World Financial Center ; et la plus vertigineuse, la Shanghai Tower qui culmine à 632 mètres, raflant la palme du plus haut édifice de Chine…. Jusqu’à ce qu’une autre, plus haute, plus moderne, ne vienne la dépasser !

Plus modeste, évoquant vaguement le dessin d’une pagode, c’est la Jinmao Tower aux 88 étages symboliques, la tour accessible pour son panorama.

Dans un tout autre genre, voici deux grosses sphères, deux globes terrestres, à la fois hôtel et centre de conférences.

Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI

C’est magnifique ! C’est surtout étonnant, incroyable, formidable ! Il émane de ce paysage ultramoderne une énergie prodigieuse ! Et pourtant, la météo n’est pas favorable, s’il fait encore très chaud, le ciel est gris et menaçant, les nuages s’accrochant, de temps en temps, aux derniers étages des gratte-ciel qui disparaissent.

Jour 9 - SHANGHAI

L’animation n’est pas que sur le Bund, sur le fleuve le trafic va bon train, c’est un incessant chassé-croisé de longues barges.

Jour 9 - SHANGHAI

Mais voici une nouvelle attraction, un couple dont la jeune femme porte une robe de mariée … noire !!! Ils posent tous les deux devant le panorama de Pudong, tandis qu’un photographe les conseille et prend les photos !

Quelques mètres plus loin, même scénario, plus romantique, le décor est une passerelle de la large promenade, la robe est rouge !

Jour 9 - SHANGHAIJour 9 - SHANGHAI

Voilà, côté Bund, un immeuble qui me plait bien, en forme d’ananas ! C’est le Bund Financial Center-Shanghai Golden Beach Tower, une vieille tour du XXème siècle, construite en 1999 !

Jour 9 - SHANGHAI

Le nez en l’air pour regarder les édifices historiques, on ne peut que remarquer les grappes de caméras de surveillance, couplées avec des hauts parleurs, accrochées à chaque lampadaire.

Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI

Le temps passe, il faut penser à faire demi-tour, nous allons repartir côté Bund, le long du grand boulevard.

Jour 9 - SHANGHAI

Une haute statue se dresse sur notre route, malgré la ressemblance, ce n’est pas Mao Zedong, mais Chen Yi, le premier maire communiste de SHANGHAI.

Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI

En cours de route, encore une curieuse rencontre, cette fois la robe ressemble à un tutu rose layette !

Jour 9 - SHANGHAI

Nous n’avons, hélas, pas le temps de nous attarder devant les belles façades cossues des immeubles, il faut être ponctuels au rendez-vous.

Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI

Visite du Musée de SHANGHAI

Après le déjeuner, nous allons visiter le  Musée de Shanghai. Nos guides nous mettent en garde, les contrôles de sécurité sont très importants, si nous voulons entrer dans le musée avec une bouteille (nous en avons tous dans nos sacs !), les agents ne la confisqueront pas mais nous demanderont d’en boire une gorgée pour prouver que ce n’est pas un produit toxique ou dangereux ! Vingt minutes plus tard, nous avons la confirmation de tout ce qui nous a été annoncé !!

Nous avons quartier libre pour la visite du musée.

On commence donc notre découverte, aidés par le plan du musée, remis à chacun avec son billet d’entrée.

Nous commençons par la salle des porcelaines chinoises ; nous n’y connaissons rien, aimant un objet simplement sur son apparence, ignorants de sa valeur historique ou symbolique. Il y a de grands vases, des plats, des statues de diverses époques.

Jour 9 - SHANGHAI

Nous avons quartier libre pour la visite du musée.

On commence donc notre découverte, aidés par le plan du musée, remis à chacun avec son billet d’entrée.

Nous commençons par la salle des porcelaines chinoises ; nous n’y connaissons rien, aimant un objet simplement sur son apparence, ignorants de sa valeur historique ou symbolique. Il y a de grands vases, des plats, des statues de diverses époques.

Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI

De la même manière, nous découvrons les peintures, gravures chinoises, si typiques, une grande part est consacrée à la calligraphie.

Jour 9 - SHANGHAIJour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI

Une partie du musée est consacrée à la monnaie chinoise, on y découvre des pièces aux formes très originales ; il y a aussi des billets, dont certains exemplaires de la monnaie coloniale circulant à SHANGHAI au début du siècle, des dollars chinois !

Jour 9 - SHANGHAIJour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI

Voici aussi de très belles pièces de jade, dont des disques élémentaires datant de 2100 av JC ! Nous pouvons également admirer une belle collection de sceaux.

Jour 9 - SHANGHAIJour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAIJour 9 - SHANGHAI

Dans une autre partie, ce sont des meubles exceptionnels qui sont exposés, en bois rares, laqués, incrustés de jade.

Jour 9 - SHANGHAIJour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAIJour 9 - SHANGHAI

La sculpture est omniprésente, elle éclate dans la partie réservée aux bronzes ou à l’argile.

Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAIJour 9 - SHANGHAI

Une galerie est consacrée aux ethnies minoritaires, en particulier à leurs costumes traditionnels ; très typiques, reflétant les modes de vies et la richesse multiculturelle de la Chine. Les accessoires côtoient les vêtements, on peut voir aussi des masques de cérémonie, des services de table, et … sur fond de Mer de Chine deux embarcations de pêcheurs !

Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAIJour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAIJour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI

Après la visite, nous allons faire une promenade dans le parc autour du musée dans ce quartier de SHANGHAI où la Place du Peuple est installée sur l’ancien hippodrome anglais, maintenant poumon vert de la ville.

La promenade se fait dans un grand parc en travaux … les tours n’ont pas fini de sortir de terre ici ! Nous voyons l’Opéra en forme de demi-lune, et la mairie de la ville.

Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI

SHANGHAI by night ... 

croisière illuminée sur le Huangpu

Retour au bus, ce soir, nous participons à la soirée « Shanghai by night », et une surprise de taille nous attend : ce soir le tour de ville se transforme en croisière sur le Huangpu. On est tous enchantés par ce programme !!

Nous allons donc directement à l’embarcadère, après le passage du contrôle nous nous installons dans l’immense salle d’embarquement, on dirait un hall d’aéroport, plein de monde, dans la salle très bruyante, une forêt de petits drapeaux voletants, points de repères pour chaque groupe pour retrouver son guide !

Jour 9 - SHANGHAI

A 18h45, nous sortons pour embarquer, la nuit est tombée sur SHANGHAI qui doit s’illuminer, comme nous l’a dit Claire, à 19 heures … au moment de l’appareillage du bateau.

Pour le moment, il est amarré à quai, tout illuminé. Le bon plan est de monter tout en haut, sur le pont à l’air libre … on joue des coudes pour arriver, comprenant vite l’intérêt d’être là, collé au bastingage … si on peut y parvenir. Il faut écraser quelques pieds et bousculer un peu pour avoir une vue dégagée sur le paysage.

Jour 9 - SHANGHAI

SHANGHAI s’est illuminée … et c’est magique, féérique ! On en prend plein les mirettes !

Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI

Le bateau glisse doucement sur le fleuve, les lumières à bord se sont éteintes mettant encore davantage en valeur celles des buildings de la ville. C’est merveilleux ! Je ne m’attendais pas à ça !!! Déjà pas à la croisière, qui est un joli bonus, et encore moins à cette débauche lumineuse ! C’est fabuleux …. Bien sûr je mitraille !! C’est tellement éblouissant ! Une profusion de couleurs, des messages qui s’affichent : « I love SHANGHAI » !! Des dessins animés, tel ce décor de rizière avec son pêcheur … Ici un texte défile, là ça clignote, plus loin ça change de couleurs !! C’est Times Square en plus grand !!!

Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI

Sur le fleuve nous ne sommes pas les seuls, chaque bateau mouche a adopté un style, le pirate, le grand luxe, la jonque chinoise …

Jour 9 - SHANGHAIJour 9 - SHANGHAI

Puis, le bateau fait demi-tour, voilà l’autre rive, la Tour de la Perle, violette ; le décapsuleur, qui devient bleu la nuit et la Shanghai Tower, la tête perdue dans les nuages ; et …. tous les autres édifices !

Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI
Jour 9 - SHANGHAI

Cinquante minutes plus tard nous accostons, on regagne le bus sans précipitation, profitant encore de ce beau panorama.

Jour 9 - SHANGHAI

Direction le restaurant pour le diner, ce soir les plats sont plus épicés que d’habitude, une cuisine plus locale.

Mao nous explique qu’en Chine, on ne mange pas dans l’assiette, comme nous … la petite assiette sert à mettre les déchets, le bol est pour la soupe, la tasse pour le thé et le verre pour la boisson, mais en principe les chinois ne boivent que du thé ; et pour manger, chacun se sert à même le plat, portant directement la nourriture à la bouche avec les baguettes !

Jour 9 - SHANGHAI

Après cette grande journée, conclue sur une féérique soirée, nous partons demain pour GUILIN, avec un transfert dans la foulée pour YANGSHUO … et la campagne chinoise ! Nous allons aussi nous séparer d’un morceau du groupe, huit personnes repartent directement vers PARIS.

Gagnant haut la main, Shanghai by night a été un enchantement

REGAL PLAZA HOTEL & RESIDENCE : pour une deuxième nuit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Michel Dancie 29/10/2018 20:08

Bonsoir,
J'adore ! Mais quel travail...
En panne pour la journée 10 et les suivantes ?
Amicalement.
Michel Dancie

Dan SAUBION 29/10/2018 20:12

Michel .... je me suis autorisée quelques vacances ... en Ardèche ;o)
Bonne lecture ....
La suite arrive ... bientôt !

Haut de page