Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jour 17 - CORNWALL => MONTREAL

par Dan SAUBION 3 Septembre 2012, 03:00 CANADA - Québec & Ontario

au compteur : 199 km

au programme : on rejoint MONTREAL, on restitue la voiture, on commence la visite de la ville.fleur43

Dernière journée de nomades aujourd’hui, nous allons nous installer à MONTREAL pour la fin de nos vacances canadiennes.

Pas d’urgence particulière ce matin, juste l’obligation d’être avant 13h30 à l’aéroport de MONTREAL pour y rendre la voiture, en ayant fait un crochet avant par l’hôtel pour y déposer nos bagages.

Nous mettons deux heures pour faire le trajet CORNWALL – MONTREAL, seul intérêt de la route le passage par DORVAL, une jolie petite ville.

L’arrivée sur MONTREAL a moins de charme, entrepôts, et échangeurs complexes, pour une fois nous bénissons le GPS !

En allant vers le centre-ville et l’hôtel, nous passons devant deux monuments qui pourront nous servir de points de repère : la basilique Marie Reine du Monde et l’église Saint Patrick, ils sont tous les deux sur le Boulevard René Levesque, la rue de notre hôtel ; heureusement notre chambre nous attend, on peut donc y déposer rapidement tous nos bagages pour retourner, les mains dans les poches, vers l’aéroport, en fait, il est situé sur la commune de DORVAL, on refait donc en sens inverse le trajet qui nous avait conduits à l’hôtel, et on trouve sans trop de difficultés la direction du « car rental ».

A 11h55 nous sommes garés devant la guérite de notre loueur! Voilà, il n’y a plus qu’à aller chercher un employé pour faire les constatations d’usage, rien à signaler, tout est en ordre, nous voici devenus piétons.

Au cours de ces 17 jours, nous aurons fait 3532 km ….

Il faut maintenant trouver la navette pour retourner en ville, dans l’aérogare on peut acheter nos billets avant de monter dans le bus 747 (ça ne s’invente pas !), et on apprend qu’ils sont valables toute la journée, ce qui nous arrange bien !

Quand la navette part, nous parcourons le même chemin pour la troisième fois de la journée!

Vers 13 heures nous sommes enfin dans notre chambre que nous prenons le temps de découvrir ; pas très spacieuse, mais agréable, au 11ème étage, avec une belle vue sur ce que nous identifierons plus tard pour être la basilique Notre Dame et l’Hôtel de Ville … et un tout petit bout de St Laurent.

P1030336.JPG 

On s’accorde une petite pause dinette ; et vers 14 heures, on repart pour un début de découverte de MONTREAL ; logiquement on a décidé de s’attaquer à ce qui est le plus proche, en l’occurrence les deux grosses églises vues en chemin.

A 14h20, nous voici devant St Patrick, construite de 1843 à 1847, pour répondre à l’affluence des fidèles. par les Sulpiciens (les mêmes que pour la toute première église visitée à St SULPICE, sur le Chemin du Roy). Elle était destinée aux catholiques irlandais anglophones. Dans le projet original, l’église devait être bien modeste, sans relief particulier, mais pendant sa construction, le supérieur de l’ordre en jugea autrement et fit construire le haut clocher de 69 mètres … la rendant un peu plus visible !! Dès qu’elle fut consacrée, elle attira, non seulement les irlandais mais aussi bien d’autres catholiques immigrants ; aussi lorsque le Diocèse voulut la rattacher à l’église francophone, le pape Pie IX dut intervenir en personne pour confirmer les liens de  st Patrick avec la langue anglaise. Ce n’est qu’en 1989 qu’elle obtint son statut de « basilique » !

P1030346.JPG 

Derrière une façade effectivement assez lisse et austère de style néo-gothique se cache une décoration intérieure très belle, qui ne date que de la toute fin du XIXème siècle. De beaux volumes et de chaudes couleurs pour cette jolie basilique qui arbore, réunis sur les murs de la nef, le lys québécois et le trèfle irlandais.  Les boiseries sont magnifiques, des bancs en chêne rouge d’Indiana, à la magnifique chaire ou au bel escalier menant à l’orgue installé en 1852. C’est étonnant ce pur style gothique … made in 1843 !

P1030341.JPG 

Nous continuons de remonter le boulevard René Levesque, MONTREAL a de faux airs newyorkais avec ses buildings vitrés.

P1030339.JPG 

 P1030347

Et voici sur notre route une nouvelle cathédrale, Marie Reine du Monde, rien de moins !

Dix ans de travaux pour cette cathédrale-basilique que ses bâtisseurs ont voulu « Reine du Monde » ; la première pierre est posée en 1894, ses plans s’inspirent directement et ouvertement de la Basilique Saint Pierre de Rome,  signant ainsi l’allégeance au Vatican. Ce qui n’est alors qu’une église paroissiale ouvre ses portes en 1904, elle sera élevée au rang de basilique-cathédrale en 1919.

Nous pénétrons donc dans cette curieuse cathédrale si imposante bien que de moitié plus petite que son modèle ! Et bien évidemment on fait tout de suite le rapprochement avec St Pierre en voyant le baldaquin sous la coupole. Derrière lui, une petite statue discrète, celle de Marie, reine du Monde, patronne des lieux.

  P1030359.JPG

Cet intérieur est très beau, lumineux ; sur les murs, les tableaux retracent l’histoire de la fondation de Montréal, de son évangélisation avec celui, entre autres, de la première messe célébrée à Montréal en 1642.

P1030354.JPG 

P1030353.JPG

Près de la grande porte principale, la chapelle mortuaire des évêques auxiliaires, derrière ses hautes grilles, retient l’attention, c’est une construction récente, la chapelle principale abritant les tombeaux des évêques montréalais manquait de places !

P1030357.JPG 

Nous retrouvons le boulevard René Levesque et la façade de la cathédrale, surmontée des statues de saints (et non d’apôtres, comme c’est le cas au Vatican !).  

La vue est jolie : la blanche cathédrale et ses statues vertes qui se découpent sur le ciel bleu, encastrée dans un quartier moderne.

P1030361.JPG 

Nous traversons le square Dorchester, un agréable petit parc fleuri, pour arriver au centre d’infos touristiques ; une hôtesse nous reçoit et nous renseigne très bien sur tout ce qu’il faut voir en ville, quartier par quartier, nous donnant quelques bonnes suggestions ! On repart ravis de ces infos, avec un nouveau projet de visite pour cet après-midi : la montée au Mont-Royal en transports en commun.P1030366.JPG

Nous allons jusqu’au métro en traversant ce quartier prestigieux de la ville où s’élèvent les hôtels de luxe (Windsor et Marriott), le plus haut building de la ville au 1000 de la Gauchetière, une tour de 51 étages construite en 1992, nous repassons le long de la cathédrale, et arrivons place du Canada, marquée par la statue de Mc Donald, et voici le métro, on se repère facilement, une correspondance et on arrive à la station « Mont-Royal» en un quart d’heure. Bien, une fois sur place,  nous devons trouver l’arrêt de la ligne 11 … après ça sera l’aventure …. Au jugé on descend à une station à côté d’un grand cimetière, celui du Mont Royal ! Bonne pioche ! On a mis près d’une heure depuis qu’on a quitté le métro, entre l’attente du bus et le trajet, mais on a circulé dans les faubourgs de la ville, ce qui n’est pas désagréable.

Nous commençons par aller faire un tour dans le cimetière, il date de 1852 et accueille toutes les confessions. C’est un bel endroit paysagé, les tombes sont regroupées dans des bosquets de verdure.

 P1030370

Nous allons ensuite vers le belvédère du Mont-Royal. On traverse un beau grand parc dont on doit l’aménagement au créateur de Central Park ! Il y a beaucoup de monde, des familles qui se promènent, toutes sortes de sportifs, et de nombreux touristes, et des écureuils pas farouches du tout.

P1030376.JPG 

Nous arrivons sur une belle esplanade, d’un côté un curieux chalet, et de l’autre la belle vue sur la ville, avec ça et là les touches bleues du St Laurent, et  tous ces monuments et quartiers que nous ne connaissons pas encore ! Sur le parapet, une plaque commémorative en l’honneur de Jacques Cartier, et la date du jour où il gravit cette colline pour la première fois, le 2 octobre 1535, s’exclamant que d’ici la vue était royale … ce mont royal, mont réal …. La ville venait de se trouver un nom !

P1030380.JPG 

Un petit tour dans le bâtiment qui n’est qu’une grande halle vide, destinée à des manifestations et fêtes en tous genres.

P1030386.JPG 

Il est plus de 17 heures, nous n’avons pas le temps d’aller jusqu’à l’Oratoire Saint Joseph, un peu plus loin ; il nous faudrait reprendre le bus et nous n’y serions jamais avant la fermeture, on décide de remettre ça à demain et on préfère retourner vers le centre … on sait qu’on en a pour une bonne heure !

 En sortant du métro, nous avons un aperçu de la cité « souterraine », nous sommes dans un grand complexe commercial avec, surtout, un accès direct au Palais des Congrès installé au-dessus de la station.   

Dans la rue, nous faisons le tour de ce grand bâtiment moderne, puis nous en éloignant nous nous trouvons en plein quartier chinois ! Toutes les boutiques vendent des produits orientaux, mais clairement à destination d’une clientèle asiatique, ça se voit aux marchandises, très exotiques, et aux inscriptions en caractères chinois, et ça ne concerne pas que les articles, les affiches ou annonces sont dans la même écriture …

P1030393.JPG 

Quand nous arrivons sur le boulevard René Levesque, la frontière officielle du quartier est matérialisée par une grande porte chinoise.

Ce soir nous dinons dans un des restaurants de ce quartier si vivant quelle que soit l’heure.

De retour dans notre chambre nous apprécions la jolie vue sur la ville illuminée du haut de notre 11èmeétage.

 

P1030397.JPG

coupdecoeurLe plaisir de la découverte de cette ville, la promenade sur le Mont Royal et les jolies vues de notre chambre.

 

hotelTRAVELODGE MONTREAL CENTRE : Nous nous y installons pour nos trois dernières nuits canadiennes.

L'hôtel est idéalement situé, en plein centre ville, au milieu du principal boulevard de la ville, à proximité de tous les quartiers touristiques, pas bien loin des stations de métro ... et juste en face de la navette pour l'aéroport.

La chambre est agréable, assez petite mais très calme et sans vis à vis (nous avons la chance d'être installés au 11éme étage avec une belle vue sur l'Hôtel de Ville et la cathédrale).Petit déjeuner continental sans imagination mais avec un choix et des quantités suffisantes.   

                  

commentaires

Haut de page