Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sweetmemory

Un petit tour dans le vaste Monde, une pause dans une salle de spectacles, un détour par la cuisine ou auprès du sapin de Noël ... deux ou trois créations … Bienvenue chez moi , agréable visite, et n'hésitez surtout pas à laisser un commentaire. Pour être informés des articles récents, n’oubliez pas de vous inscrire. A bientôt.

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Au nord, les forsythias commencent à se teinter de jaune tandis qu’au sud les abricotiers et les pêchers sont déjà en fleurs ; c’est le moment que nous choisissons pour prendre la direction de la Savoie, où la vallée de la Tarentaise est encore toute blanche !

Nous allons passer une semaine à LA ROSIERE 1850, une petite station familiale proche de BOURG SAINT MAURICE, qui mise sur sa proximité avec l‘Italie et  l’accès au domaine skiable du versant italien.

Le petit village se tourne vers le tourisme dans les années 50-60, optant pour un développement maîtrisé, ignorant les barres d’immeubles disgracieux pour préférer les chalets en pierre et bois. La station est donc de taille modeste et plutôt jolie. De 700 résidents permanents, la population atteint les 13 000 personnes en pleine saison avec l’arrivée des saisonniers et vacanciers. L’objectif des 14 000 âmes sera atteint en 2020 avec l’ouverture d’un complexe Club Med Property.

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

La station est très familiale, petites structures d’accueil, deux quartiers (La Rosière et Les Eucherts) proposant chacun : un Office du Tourisme où on est aussi bien accueilli que conseillé, un centre commercial, les magasins de sport indispensables, les boutiques de souvenirs et surtout la gastronomie savoyarde mise à l’honneur par ses commerces de charcuteries ou fromages de la région ! Et des bars/restaurants … et bien sûr les départs vers les pistes. On peut aussi se distraire au cinéma qui diffuse les films en exclusivité, s’amuser à la patinoire ou se détendre au SPA !

Les équipes de l’Office du Tourisme et des écoles de ski organisent des activités quotidiennes pour distraire les touristes ; toutes ne remportent pas un franc succès, mais elles ont le mérite de proposer des distractions variées !

Tout est donc mis en œuvre pour que le visiteur passe un séjour agréable … alors quand la météo est, elle aussi, de la partie … on ne peut que passer de bonnes vacances !

La Rosière revendique 160 km de pistes … Nous nous rabattons sur certains des huit chemins piétons damés !

Nous les avons presque tous explorés,  en voici le détail.

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

J’évacue tout de suite ceux que nous avons ignorés : le « Chemin des Militaires » (4200 mètres) qualifié de difficile (on connait nos limites !), et le « Chemin de la Prairie des Neiges » (modéré – 600 mètres) dont nous n’avons pas trouvé le départ !!!

Aucun des itinéraires mentionnés n’est en boucle, les distances sont données pour l’aller.

Je commencerai par deux sentiers faciles, la « Liaison piétonne de la forêt » et le « Chemin d’Italie ».

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

La « Liaison piétonne de la forêt » est donc un sentier présenté comme facile de 660 mètres, il relie le centre de La Rosière aux Eucherts en une quinzaine de minutes. La promenade est effectivement facile, plaisante, on passe en lisière de forêt, cet itinéraire assez fréquenté est éclairé la nuit.

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

L’autre sentier facile est le « Chemin d’Italie », là encore aucune difficulté, à peine une lente montée sur une distance de 1120 mètres. Deux petits bémols quant au croisement d’une piste de ski (il faut juste s’assurer du trafic des skieurs), et à l’intersection avec un tire-fesses (là encore la vigilance s’impose, et le chemin est rendu glissant par le passage des skis). De ce sentier on a une belle vue sur la vallée et le bassin de BOURG SAINT MAURICE. Il nous a fallu 45 minutes pour faire l’aller-retour, prenant notre temps pour apprécier, respirer, photographier.

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Les deux chemins suivants ne présentent pas beaucoup d’intérêt, ils sont courts, notés comme « modérés » car plutôt pentus.

Il s’agit du « Chemin du Camping », 580 mètres pour descendre jusqu’au … camping ! Plutôt vide en ce mois de mars !

En remontant, nous enchaînons avec le « Chemin de l’Orée », 525 mètres pour rejoindre la route qui mène en ville … rien d’exceptionnel, nous débouchons en face d’un accès à la « Liaison piétonne de la forêt », après une montée sévère nous rentrons par cet itinéraire plaisant et facile.

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Voici maintenant un morceau plutôt coriace : le « Chemin du golf ». 1250 mètres qualifiés de « moyens » … mais toujours en montée, mal balisés et au final plutôt ardus. Ce tracé devrait disparaître puisqu’il est sur l’emplacement de la construction du futur Club Med …. Il ne me laisse pas un bon souvenir, j’en garde le sentiment d’une progression fatigante et tâtonnante, ça monte bien,  plusieurs fois nous nous sommes interrogés sur le chemin à prendre … et pour finir il a fallu gravir une pente glissante (et la redescendre en luttant pour rester debout !) … faute d’indications et par manque d’énergie nous ne l’avons pas terminé … j’avais laissé mon enthousiasme et mon souffle dans la dernière montée ! Il nous aura fallu une heure et demie pour boucler cet aller/retour écourté.

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

J’ai gardé le meilleur pour la fin … Nous l’avons savouré sans modération, le refaisant par plaisir.

Il s’agit du « Bout de la route » : 3000 mètres de plaisir pur ! Les autres sentiers concernaient La Rosière, celui-là commence aux Eucherts, après le restaurant « L’Ancolie ». Noté comme « moyen », il suit la Combe des Moulins en pente « raisonnable » ; juste après le télésiège du « Plan du repos » une courte montée plus sévère se fait à petits pas, la balade reprend un rythme plus doux ensuite. En cours de route, le paysage est très joli, sur le versant opposé, sur la vallée … on ne s’en lasse pas. L’arrivée se fait au télésiège du « Fort » … et on est récompensé d’une vue splendide … et d’une pause au restaurant d’altitude « La Traversette » … on y savoure, sur la terrasse ensoleillée, un délicieux vin chaud. Cette partie se fait en un peu plus d’une heure, en prenant son temps.

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

De là, on peut prendre le télésiège du « Fort » accessible aux piétons ; il faut penser à acheter son pass piéton aux Eucherts ! Après quelques minutes fun, suspendus dans le vide, on arrive au fameux fort. Nous sommes à 2400 mètres d’altitude ! Sur une plateforme qui nous offre une vue à 360° !

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Donc, le fort … il a été construit en 1630 …. Par la Maison de Savoie, nommé à l’époque Fort Traverset, il a un œil sur le voisin français ! En 1860, la Savoie est rattachée à la France, le fort est reconstruit et rebaptisé, il devient le fort de la Redoute Ruinée. Les chasseurs alpins y sont cantonnés et s’y entrainent. Il sera malmené pendant la Deuxième Guerre Mondiale, dans les affrontements franco-italiens d’abord, puis franco-allemands. Partiellement détruit, il porte bien son nom ! On n’en voit que quelques portions de murs, le reste est sous la neige.

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Mais ce fortin ne peut rivaliser avec la vue magnifique qu’on a d’ici ! Une table d’orientation nous aide à repérer … le Col du Petit Saint-Bernard qui matérialise à frontière italienne, divers sommets de plus de 4000 mètres, et sa majesté le Mont Blanc, juste devant nous !

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

… Et puis il y a la « Panoramic Experience » …. Calmons nous tout de suite … l’expérience panoramique consiste en une passerelle de quelques mètres équipée d’un dispositif photographique … une connexion via un smartphone et une photo est prise et envoyée par mail … c’est sympa, rigolo. Nous avons eu la chance de ne pas avoir à faire la queue pour l’expérience ultime !!!

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Petite précision, sur ce sommet, un petit chalet vend quelques boissons et snacking, mais il n’y a pas de toilettes à cette altitude (qu’on se le dise ! 😊).

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Maintenant, pour redescendre, je vous propose de suivre la ligne de crêtes jusqu’au télésiège des « Roches Noires », un chemin facile, en descente douce, offrant de jolies vues, seule la toute dernière portion est en montée, il suffit de la faire à petits pas lents, tout en regardant les skieurs dévaler la pente, et on arrive à l’intersection des télésièges du « Plan du repos » et des « Roches noires ». D’ici le panorama est assez banal, avec vue sur la cuvette de BOURG SAINT MAURICE, gros bourg où la neige a fondu.

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Fin de la balade, on reprend le télésiège pour descendre jusqu’à La Rosière. Cette longue promenade, ponctuée de nombreux arrêts (… et d’une pause vin chaud !) nous aura occupés pendant plus de trois heures, largement occupées par la contemplation des paysages !

Il faut signaler la disponibilité, la gentillesse et le professionnalisme du personnel de ces équipements. Il veille à la sécurité des personnes, à la fluidité du trafic ; en tant que piétons, nous avons eu droit à des attentions particulières …. Ils sont là pour ça, certes, mais les employés ont toujours été attentifs et attentionnés, nous gratifiant d’un mot amical et d’un sourire en plus des bons conseils pour monter ou descendre du siège.

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Nous avons fait cet itinéraire deux fois … nous autorisant même un bon repas au restaurant « La Traversette » … là aussi, accueil et efficacité au programme en plus d’un repas savoureux et dans un cadre idyllique, … et pour un tarif raisonnable !

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Après les efforts mis à grimper ces sommets dans la neige, je vous propose une pause bien-être au SPA de La Rosière.

D’emblée quelques points pratiques : l’entrée coûte 15€ de 10h à 16h, 20€ de 16h à 20h, pour 1h30. Il est conseillé de réserver, le SPA limitant son accueil à 8 personnes. Trois bains à remous, un sauna et une grotte à sel, ainsi qu’une tisanerie, tous avec une vue imprenable sur la montagne, permettent un moment de détente et de relaxation. Bien sûr des soins personnalisés sont accessibles (du coup d’éclat aux soins énergisant, dynamisant, relaxant, bienfaisant …), ainsi que des massages individuels, en couple ou en famille. Les équipements sont de qualité, le personnel professionnel et attentif … un seul regret, le hammam n’était pas en fonction (… et n’est, semble-t-il, pas prêt de l’être !).

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Durant ce court séjour à La Rosière nous avons aussi eu l’occasion d’assister à un match de hockey sur glace ! Une grande première !!! A la patinoire des Eucherts, les Tigres Blancs de La Rosière affrontaient les Castors d’Alberville ! Un moment convivial et plein d’enthousiasme ! … Et les Tigres ont mangé tout crus les Castors !!!

 

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Et puis la station nous a aussi proposé différentes facettes ….  Jouant (rarement !) à cache-cache avec les nuages …  

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

La montagne se laissant malmener par le vent .... 

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

A l’heure de la récréation, les enfants jouant dans la neige ….

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Ou s’enveloppant de belles couleurs pour souhaiter une bonne nuit au soleil … ou accueillir la lune !

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Et dire qu’après tous ces bons moments il va falloir déjà repartir … la neige commence à fondre, le soleil fait reverdir les premiers brins d’herbes …

 

Pour nous consoler nous allons pêcher par gourmandise, goûtant à la pela, la tartiflette à la façon des Aravis, ici les patates sont mises à rissoler sans être épluchées, simplement coupées en cubes, on ajoute oignons et lardons, quand tout est doré, on dépose le reblochon et on laisse fondre dans la poêle couverte (la péla) ; en dessert on s’accorde une tartelette aux myrtilles …. Et on termine sur une rasade de Génépi, l’incontournable alcool local !!! …. Concurrencé à l’heure du goûter par le vin chaud ou le « Green Chaud », « un trait de chartreuse versé dans un chocolat chaud bien crémeux » …  une intéressante découverte !!

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Comment ne pas quitter à regret un tel endroit ? … J’espère vous avoir  communiqué l’envie d’aller découvrir cette petite station calme et jolie.

 

 

 

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées

Au risque de me répéter, j'ai beaucoup aimé la balade "Bout du chemin" avec la pause au restaurant d'altitude et le parcours des crêtes et retour par le télésiège des Roches Noires ; une belle et longue promenade, facile et tellement plaisante !

Nous avons loué un appartement dans la résidence "Les Chavonnes", idéalement placé au centre de La Rosière, proche de tout et surtout très bien aménagé avec une vue magnifique sur la vallée, la montagne et la station des Arcs juste en face.

Le logement était très confortable, très bien équipé, spacieux, propre, d'une literie et commodités irréprochables.

Les échanges avec le propriétaire et la gardienne de l'immeuble ont toujours été très cordiaux.

LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
LA ROSIERE 1850 - Ses randonnées
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article