Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jour 5 - CHICOUTIMI => TADOUSSAC

par Dan SAUBION 3 Septembre 2012, 15:00 CANADA - Québec & Ontario

au compteur : 276 km

au programme : traversée du massif des Laurentides (du Nord au Sud), visite du Parc National des Grands Jardins, route côtière et traversée vers Tadoussac

fleur43.jpg

A CHICOUTIMI, nous sommes donc logés dans un gîte, notre hôtesse nous a préparé un savoureux petit déjeuner, on discute avec son mari et elle pendant le repas : enneigement de la région (il y tombe environ 3 mètres de neige, mais un seul reste au sol, chacun sachant gérer ce climat pour nous assez compliqué), ils nous expliquent également que la rivière subit le rythme des marées, ce qui modifie le paysage au cours de la journée ; mais, si marées il y a, la rivière Chicoutimi n’est pas salée, d’où la différence avec le fjord du Saguenay où peuvent évoluer les baleines.

 

Nous prenons la route après cet instructif petit déjeuner.

 

Aujourd’hui., nous redescendons vers le St Laurent par une route différente de celle d’hier, nous devons prendre un autre chemin, plus à l’est par la route 381 qui doit nous mener au Parc National des Grands Jardins.

 

Il y a toujours autant de travaux sur la route, et ça et là éparpillés dans la campagne, on aperçoit quelques maisons, en bois souvent, ou bien des mobil-homes ou encore le clocher d’une église ; et toujours des lacs ou des cours d’eau.

P1020024.JPG

Vers 10 heures on arrive au Parc des Grands Jardins que l’on longe depuis un bon moment.

Au moment de s’engager sur le sentier convoité la pluie se remet à tomber, décourageant toute tentative de randonnée.

 

Plus tard le ciel finit par se dégager ; cette route 381, que nous suivons depuis LA BAIE, est vraiment très agréable même si elle est très souvent bloquée ou rétrécie à cause des travaux.

Profitant d’un rayon de soleil on s’installe sur une jolie aire de pique-nique face … j’allais écrire à la mer, tellement le paysage ressemble à un bord de mer, disons breton ! mais il s’agit en fait du St Laurent que nous avons rejoint !

CANADA-2179.JPG

Nous sommes à LA MALBAIE, la ville est de l’autre côté de l’anse où nous nous sommes arrêtés.

Après le déjeuner, nous repartons un peu plus dans les terres, nous ne voyons plus le fleuve mais retrouvons les lacs, quand nous recommençons à le longer nous constatons que ça doit être marée basse car le rivage est découvert sur plusieurs mètres.

CANADA-2182.JPG

Et nous arrivons à BAIE STE CATHERINE, la route s’arrête ici ! c’est en ferry que les véhicules traversent le fjord du Saguenay, il n’y a pas d’autre moyen de locomotion ; sinon il faut remonter jusqu’à CHICOUTIMI !

L’arrivée vers le ferry est curieuse, presque sans avis ou mise en garde, la route s’engage tout naturellement sur le bateau dont la traversée est gratuite ! Comme il y a très peu de circulation c’est à peine si on prend conscience du changement, pas de manœuvre à faire, juste à suivre la voie indiquée par un employé et nous voici arrêtés derrière la voiture qui nous précède, sur un ferry canadien, prêts à traverser un fjord, estuaire de la rivière Chicoutimi qui se jette dans le Saint Laurent, Québec, CANADA !!!  On savoure !  

traversier-Tadoussac--1-.JPG

traversier-Tadoussac--3-.JPG

Le débarquement du traversier de Québec est aussi simple que l’embarquement !!! et au bout de la rue notre hôtel !!

Nous décidons d’utiliser efficacement notre fin d’après-midi en faisant la sortie pour voir les baleines dans la baie en zodiac, l’excursion phare de la ville (initialement prévue pour demain matin).

La réception des futurs passagers se fait sous des tentes où est distribué tout un matériel : pantalon imperméable, bottes et ciré ; ceci devant de grands panneaux de mise en garde, "les sorties en zodiac sont déconseillées aux enfants, femmes enceintes, et personnes souffrant de problèmes dorsaux, articulatoires ou d’autonomie" … aïe … peut être pas prudent … nous demandons conseil à une jeune femme du personnel qui est formelle, il vaut mieux renoncer si on a une pathologie, surtout aujourd’hui où les creux sont sévères. C’est vu et vite plié, on n’ira pas faire notre tour en zodiac. Les gens de l’organisation sont très arrangeants, ils déplacent notre réservation pour le premier départ de demain matin sur le gros bateau … et ce sans surcoût , la sortie de deux heures en zodiac est meilleur marché que les trois heures sur le bateau d’observation.

Nous voici réconfortés par ce nouveau programme, mais un peu déconcertés, nous étions prêts à partir sur les eaux du St Laurent, nous voici à quai … finalement c’est une bonne chose, car, outre les recommandations concernant la santé des passagers, on a vu qu’on ne pourrait pas non plus prendre de photos (ce qui est compréhensible vu l’installation, les embruns, la nécessité de se tenir, les risques de perte ou de détérioration..) ; on aurait été frustrés !!

Pas de bateau mais une toute petite ville à découvrir sous le soleil ! un vrai temps breton !! on a l’impression qu’une marée a balayé le mauvais temps, en quelques heures le soleil s’est fermement installé, le ciel est magnifique et il fait chaud… et TADOUSSAC est une jolie petite cité.

TADOUSSAC--2-.JPG

Une promenade est construite le long de l’anse, point stratégique de par sa situation au carrefour de deux fleuves, la rivière Chicoutimi qui achemine du Nord au Sud le ravitaillement ou les peaux, et le St Laurent porte ouverte sur le reste du Monde. Les autochtones ont depuis toujours utilisé ce lien vers les territoires du Nord, Jacques Cartier, lui, décrit la baie en ces termes : « il y a une ripvière fort profonde et courante qui est la ripvière et le chemin du royaume et terre du Saguenay ainsi que nous a esté dict par noz hommes du pays de Canada ».

De la présence des premiers colons il reste la reproduction d’un poste de traite que l’on peut visiter, nous nous contenterons d’en faire le tour et de nous renseigner sur les échanges de l’époque : dès 1540, les marins basques font du troc avec les amérindiens, outils, couteaux, chaudrons contre des peaux de martres, castors … à la fin du XVIème siècle, ce petit négoce est devenu un vrai commerce, suffisamment prospère pour que le roi de France en personne s’en mêle.

Le poste de traite de Chauvin propose de découvrir  les outils, les animaux, et autres traces du passé.

TADOUSSAC--5-.JPG 

Nous préférons poursuivre notre promenade et profiter des belles images colorées que nous offre TADOUSSAC.

Juste après le poste de traite, face au St Laurent, long, rouge et blanc, superbe sous le ciel bleu, c’est l’Hôtel Tadoussac. Il est construit en 1865, la nuitée coute à l’époque 2,50$, aujourd’hui il faut compter plutôt 250 (davantage pour la vue sur le fleuve).

TADOUSSAC--12-.JPG 

Devant l’hôtel, proche de la plage, la petite chapelle historique de Tadoussac, dite « chapelle des Indiens », elle est construite en 1747,  la première messe est dite en 1750, par les missionnaires jésuites en quête d’évangélisation.

TADOUSSAC--14-.JPG 

Cette toute petite église est si simple, blanche et rouge face à la mer ; elle est classée monument historique depuis 1965, juste à côté d’elle le petit cimetière à la mode anglaise.

On remonte vers le centre de cette jolie petite ville cossue, et voici la chapelle protestante, sa construction est liée à l’hôtel, la clientèle en majorité américaine devant avoir elle aussi son lieu de culte. Elle ressemble à la petite chapelle, mais n’en a ni la couleur ni l’enviable situation.

TADOUSSAC--22-.JPG 

Puis, derrière l’hôtel, à côté du débarcadère du ferry, on va faire un tour autour du lac de Tadoussac, caché derrière les maisons, pour faire la promenade autour du lac, nous sommes censés déposer notre contribution dans une enveloppe ; nous n’avons pas envie de faire ce long circuit et rebroussons chemin et rentrons à l’hôtel.

TADOUSSAC--24-.JPG 

 

Ce soir, nous dinons dans un restaurant avec terrasse panoramique … bien agréable vue.

 

coupdecoeur A coup sûr TADOUSSAC, même si aujourd'hui il n'y avait pas trop le choix ! Mais cette petite ville mérite bien le détour, jolie, colorée et accueillante.

 

 

  hotel-clip-art  LES SUITES DE L'ANSE - Maison Gauthier : idéalement situé proche du débarcadère du traversier et pas loin du centre ville, ce petit ensemble hôtelier offre d'agréables chambres assez petites, basiques et fonctionnelles.Agréable petit déjeuner qui, servi en tablées communes, permet de sympathiques rencontres avec les autres voyageurs.

 

 

  restau  LE BATEAU : une gargotte, une cantine ... mais bien située, dotée d'une belle vue panoramique sur l'anse. Et très bon marché, compter 25$ TTC & boisson, pour un buffet à volonté, où on s'est régalé de bonnes soupes, salades (la salade de chou, miam-miam), avons découvert la tourte du Lac Saint Jean (rustique et délicieuse), enfin goûté à la tarte aux bleuets et nous sommes risqué à la tarte au vinaigre !!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page