Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

jour 14 - MAMMOTH LAKES

par Dan & C° 28 Juillet 2010, 07:00 FARWEST - Californie & Grands espaces

La route = 149 Mi / 240 km   

Au programme : MONO LAKE, BODIE SP, les lacs de MAMMOTH LAKES

  

west44

 

 Après la longue et chaude journée d’hier, on est surpris par la fraicheur ce matin, il fait 63°F (17°) … pas bien chaud !   

Nous arrivons à MONO LAKE à 8h35, terminant les dernières centaines de mètres sur une route gravillonnée.   

Encore une fois, on laisse à notre probité le soin d’acquitter la taxe d’entrée (3$) via la petite enveloppe désormais familière.   

On ne sait trop à quoi s’attendre avec ce curieux lac partiellement asséché, j’en ai lu et vu de belles choses mais l’accès ne laisse rien présager de particulièrement exceptionnel.  

Quelle erreur !!! MONO LAKE fait partie de nos sites préférés, arrivant même en tête, selon l’humeur. C’est un pur bijou, une merveille, un trésor … FA-BU-LEUX !!!   

D’où vient le charme inouï de ce lac ? 1959, ce bon gros lac coule des jours paisibles à l’ombre du YOSEMITE ; mais LOS ANGELES ( ??) a soif et on utilise l’eau des rivières qui l’alimentent à ce dessein. Du coup, le lac s’étiole, perd la moitié de ses eaux, multiplie son taux de salinité (et oui, ce lac de montagne est hyper salé … et devinez quoi ?? j’ai goûté !!! et je confirme), bien sûr son niveau baisse d’une dizaine de mètres … et dévoile ses richesses : dans la partie sud du lac, celle qui nécessite la visite, un site magique : SOUTH TUFA AREA.

Mono-Lake--42-.JPG

Il s’agit de formations rocheuses ressemblant à des stalagmites regroupées de façon harmonieuse au bord de l’eau. Ces silhouettes gracieuses naissent des amours volcaniques de l’eau des sources riches en calcium et de l’eau du lac, chargée de carbonate … le cocktail donne du « calcium carbonate », riche en calcaire qui va s’amuser à dessiner ce paysage féérique. (message perso : » t’as vu @lex, j’assure en géol !! »).

  Mono-Lake--28-.JPG

La parenthèse technique refermée, place à la contemplation. Après un petit parcours au milieu de buissons, la rencontre avec un garenne (un vrai à quatre pattes !), on débouche sur le lac ; et là, juste lui, nous et les mouettes , c’est l’extase !!!  Un décor de science fiction, le miroir du lac bordé de ces colonnes aux formes variées et leur reflet ….c’est BEAU ! On se sent merveilleusement bien !

Mono-Lake--23-.JPG

 Il faut impérativement arriver de bonne heure dans  cet endroit si délicat pour la luminosité d'une part et pour le calme. Notre visite terminée, nous prolongeons le plaisir mais d’autres visiteurs arrivent brisant le calme, et les visiteurs en question ne se limitent pas à des touristes vagabonds comme nous, il y a aussi des canoës  qui explorent le lac vu de l’eau !

Mono-Lake--14-.JPG

Après plus d’une heure de découverte,  nous reprenons la voiture et partons pour BODIE, la ville fantôme.

La route est belle, nous offrant de belles vues sur le lac que l’on longe vers le Nord, et sur le YOSEMITE.  

BODIE est un cul de sac, nous quittons la route principale et avons encore 12 Mi jusqu’au site dont les deux derniers se font sur une piste. Les champs tout autour sont violets suite à la présence de très nombreux buissons d’iris sauvages, nous croisons même un troupeau de montons et son pâtre.  

Enfin BODIE, 7 $ d’entrée par personne plus le guide en français 2$ qui ne nous sera guère utile.

On commence la visite de la ville abandonnée vers 11h15.  

BODIE a connu son âge d’or à l’époque de la ruée vers … l’or ! Ville très prospère, elle aurait compté jusqu’à 10 000 habitants, aurait eu sa propre banque, et aurait diverti ses chercheurs d’or dans pas moins de 65 saloons ! Mais les meilleures choses ont une fin, le filon s’est tari, la ville a été désertée jusqu’à être abandonnée à la fin des années 30 ; ravagée par un incendie en 1932, on se promène au milieu des maisons rescapées.

Bodie--8-.JPG

Sentiment mitigé pour cette visite. Bien renseignés, nous ne nous attendions pas à une ville typique du Farwest et de ses cowboys …. Heureusement ! BODIE donne plutôt l’image d’une petite ville campagnarde, quelques maisons en bois verni, deux –trois outils abandonnés par ci par là et quelques vestiges qui témoignent de son activité : une usine, l’école, l’hôtel, un saloon, la station service et le magasin. On a à peu près fait le tour ! Très rares sont les maisons dont on peut voir l’intérieur (à travers des vitres qui n’ont pas du être nettoyées depuis la débâcle !), encore plus rares, celles que l’on peut visiter ! Le tout laissé avec un soin un peu trop calculé dans un état d’abandon : tout est recouvert d’une épaisse poussière blanche, les meubles renversés comme si  les habitants avaient du détaler en catastrophe !

Bodie--42-.JPG Bodie---saloon.JPG

Un déséquilibre entre la ville-musée et la ville-abandonnée ; aucune réelle mise en situation qui nous permette d’appréhender la vie quotidienne de l’époque…. Sauf les toilettes !!!  ah, les restrooms … un grand moment !! eux sont d’époque !!!  sans lumière, ni eau courante …. Ni rien !!!  

Même constat pour le petit cimetière, des tombes bien sûr mais souvent très contemporaines : des nostalgiques venus se faire enterrer là, ou des sépultures remises en état par les familles ! rien de bien émouvant.  

C’est ce qui manque à BODIE, l’émotion, une âme pour ce village qui devrait représenter une époque mais qui ne se livre pas, dont on est maintenu à l’écart, dont le dosage entre conservation et profit n’est pas très net.  

Nous estimons en avoir assez vu après deux heures de vagabondage. A 13 heures, retour vers MAMMOTH LAKES pour un plan B au registre des découvertes bouleversantes !  

Sur la route, nous faisons un arrêt au Visitor Center de MONO BASIN/YOSEMITE. Ce petit centre est passionnant, il explique bien la formation de SOUTH TUFA, en présente la faune et la flore, et est une excellente entrée en matière pour le YOSEMITE PARK. Une fois de plus les rangers nous renseignent avec passion, nous donnant de belles idées de balades … et dire qu’on a si peu de temps devant nous !!!  

Nous allons suivre leurs conseils et aller vadrouiller du côté des lacs de MAMMOTH …LAKES !!!  Qu’il nous faudra une heure pour atteindre.  

Le premier d’entre eux : LAKE MAMIE, on le découvre d’un pont : en aval une cascade, en amont une retenue d’eau envahie par les pêcheurs qui traquent le poisson sur une curieuse embarcation ; un mix entre bateau gonflable et bouée, assis, ils ont les jambes qui, à travers des cuissardes, trempent dans l’eau, et des palmes aux pieds. Nous n’avions jamais vu un équipement pareil !!!

Lake-Mamie--9-.JPG

Deuxième arrêt : HORSESHOE LAKE ; le lac n’est pas vilain au milieu de sa forêt de sapins avec sa petite plage, mais c’est le rendez-vous des toutous du coin, avec toutes les nuisances que cela suppose, clic-clac et on s’en va !

Horseshoe-Lake--2-.JPG

On continue par LAKE GEORGE, notre coup de cœur ! Comme il est joli ce petit lac au creux de la montagne, avec des plaques de neige jusque sur ses rives, au mois de juillet. Vu le nombre de pêcheurs, il doit être très poissonneux, ce qui nous est confirmé par les nombreuses « prises » auxquelles nous assistons.  

Plusieurs sentiers s’offrent à nous, nous décidons de longer la rive vers la droite. De nombreuses familles se sont installées pour la journée, avec des enfants même des bébés, ceux qui sont en âge de tenir une canne à pêche ont déjà la leur, roses pour les filles, bleues pour les garçons, c’est drôle de les voir faire !

Lake-George--17-.JPG

Après une belle randonnée, nous sommes bloqués, plus de chemin et un peu plus loin une cascade, nous rebroussons donc chemin et attaquons le sentier vers la gauche, complètement différent : le premier était escarpé, sans recul, ici c’est un abord plus facile, un grand espace en bordure du lac, aménagé avec des tables de pique-nique et des « bear-boxes » !!! Depuis le temps que je bassine mon cher et tendre avec mes ours californiens, les voici qui se rappellent à notre bon souvenir !! Ces grandes caisses métalliques sont à la disposition des visiteurs pour leur permettre d’entreposer la nourriture à l’abri des prédateurs !!! Et ces gros coffres sont assez nombreux, preuve s’il en est qu’il y a bel et bien des ours dans ces montagnes !  

La promenade est plus facile, il y a même quelques maisons sur cette rive, et toujours, au bord et même dans l’eau, des pêcheurs qui sortent de beaux poissons, on dirait des truites arc-en-ciel.

L’affaire se complique un peu pour nous lorsque nous devons traverser un petit cours d’eau, oh ! pas bien méchant ni profond, avec de gros cailloux pour nous aider … mais mouillé … Autre difficulté, un autre cours d’eau, cette fois-ci c’est sur des troncs d’arbres que nous allons devoir passer …. Il va falloir penser à faire demi-tour, sinon la prochaine étape passera par des lianes !!! J  

Mais nous sommes récompensés de nos efforts par la beauté et le calme du lac ! Il me donne aussi l’occasion de lancer une boule de neige à mon co-aventurier !!!  une bataille de boules de neige au mois de juillet en CALIFORNIE, y’a plus terne comme souvenir de vacances !!!

Bien, nous avons consacré plus d’une heure au LAKE GEORGE, il est temps de pousser un peu plus loin vers le LAKE MARY, qui sera décevant.  

Nous n’avons hélas pas le temps d’aller voir DEVILS POSTPILE, une formation géologique qui sort encore du commun, recommandée par les rangers …. Dans une autre vie peut être !!!  

Fin de journée et soirée en ville. On ne s’attarde pas et après nos longues marches d’aujourd’hui, on va vite se reposer, demain encore une grosse journée en vue : YOSEMITE PARK.

  arobase

  http://www.parcs.net/mono/index.html

http://www.parks.ca.gov/?page_id=509

                  http://www.visitmammoth.com/summer-activities/

 

saloon

 

  "MAMMOTH LAKES TRAVELODGE"

  pour une seconde nuit

 

 

 

commentaires

Haut de page