Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MISS CARPENTER

par Dan SAUBION 3 Mai 2015, 14:26 Billets d'où

MISS CARPENTER

Miss CARPENTER vit dans son appartement de star avec sa chienne Marilyn ; mais le toutou est empaillé et les huissiers sonnent à la porte. Miss CARPENTER n’a plus le succès de jadis ! Pour honorer ses dettes elle va devoir passer de l’impresario au gestionnaire Pôle Emploi …. se remettre à courir les castings … et pas pour des premiers rôles … faut dire qu’elle n’est plus tout à fait de première jeunesse la Miss blond-platine !

 

Un spectacle peut en cacher un autre … du one-woman-show au théâtre … au music-hall ! Une comédie très musicale !

Beaucoup de bonnes choses, mais …

Tout le talent et l’énergie de Marianne JAMES, mais …

Je suis, un tantinet, restée sur ma faim …

 

Le premier tableau est assez décevant, le spectacle se met ensuite en place et la personnalité riche en couleurs (c’est le moins qu’on puisse dire !!) de Marianne JAMES reprend le dessus ! Ouf !

Elle a un sacré abattage ! Elle en impose ! Elle ose tout ! Elle bouscule son monde ! Une sacrée voix ! Elle peut s’attaquer à tous les répertoires, et elle le prouve, d’Amy WINEHOUSE à Marilyn (cette chienne de Marilyn !!)et même ACDC !!.

Elle est épaulée par un bon trio, et son boys band mis à contribution sans indulgence. Bravo à eux trois : Pablo VILLAFRANCA, Romain LEMIRE (étonnant !) et surtout Bastien JACQUEMART plein de talents. Bon travail sur les costumes, les sons et les lumières ; et belle scénographie.

 

Alors, oui, le spectacle est décalé, drôle et insolent … mais Miss CARPENTER, la couguar, n’a pas le charisme ou la flamboyance d’Ulrika Von GLOTT, l’odieuse cantatrice teutonne. La vieille star est teigneuse et vacharde, mais c’est trop souvent le côté graveleux qui prend le dessus et cherche à faire rire. Un humour trop lourdingue, redondant, par rapport à la folie ébouriffante que j’attendais.

 

Mais, au final, la soirée fut plutôt plaisante. J’ai ri souvent, paradoxalement les meilleurs moments étaient les « off » du spectacle, l’interaction avec le public, les apartés avec les boys … toutes ces petites digressions savoureuses qui ont étoffé le show.

 

 

 

 

commentaires

Haut de page